Mario Kempes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mario Kempes
Image illustrative de l’article Mario Kempes
Biographie
Nationalité Argentin
Naissance (67 ans)
Bell Ville (Argentine)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
1969 Instituto AC Córdoba
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1970-1973 Instituto AC Córdoba013 (11)
1974-1976 Rosario Central107 (86)
1976-1981 Valence CF143 (95)
1981-1982 River Plate029 (15)
1982-1984 Valence CF042 (21)
1984-1986 Hércules Alicante038 (10)
1986-1987 First Vienna020 0(7)
1987-1990 SKN Sankt Pölten096 (34)
1990-1992 Kremser SC039 0(7)
1995 Fernandez Vial011 0(5)
1996 Pelita Jaya024 0(8)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1973-1982 Argentine044 (20)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1993 Valence CF adjoint
1996 Pelita Jaya
1996 KS Lushnja
1997-1998 Mineros de Guayana
1999 The Strongest
2000 Club Blooming
2000-2001 Independiente Petrolero
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Mario Kempes en 1978.

Mario Alberto Kempes est un footballeur argentin né le à Bell Ville dans la région de Córdoba.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l'Instituto Cordoba, Kempes prend à dix-neuf ans la direction de Rosario Central où il s'affirme comme un milieu offensif de grande classe. Dans un rôle que l'on qualifie aujourd'hui de "neuf et demi", il se révèle un redoutable buteur par sa vivacité, sa vitesse de course et son tir très précis. En 1976, il part pour Valence et termine meilleur buteur du Championnat espagnol pour ses deux premières saisons. Les supporters et la presse lui trouvent rapidement un surnom à sa mesure : El Matador.

Un tel parcours propulse rapidement Kempes vers l'équipe nationale. Retenu pour la Coupe du monde 1974 en Allemagne de l'Ouest, il y est titulaire mais n'inscrit aucun but. À l'approche de l'édition 1978 en Argentine, le sélectionneur argentin Menotti exige la présence de Kempes malgré l'insistance de la junte militaire alors au pouvoir à ne retenir que des joueurs évoluant au pays. Menotti obtient gain de cause et El Matador répond présent au rendez-vous. Sous le mythique numéro 10 (une pure coïncidence, car l'Argentine numérote cette année-là ses joueurs par ordre alphabétique), il conduit l'Albiceleste à son premier titre mondial en inscrivant six buts (meilleur buteur du tournoi) dont deux en finale contre les Pays-Bas.

Kempes poursuit ensuite sa belle carrière de club avec Valence où il remporte la Coupe des Coupes en 1980, marquant au passage trois buts en deux matches au FC Nantes en demi-finale. Il revient au pays pour la saison 1981-82 (champion d'Argentine avec River Plate), puis retourne à Valence après la Coupe du monde en Espagne. En équipe nationale, il a dû céder la vedette et le numéro 10 à un phénomène nommé Diego Maradona. Il est titulaire durant tout le Mundial mais l'Argentine est éliminée sans gloire au second tour. Sa carrière internationale s'arrête là.

En club, Kempes continue en Espagne jusqu'en 1986 puis évolue pendant six ans en Autriche dans un anonymat quasi complet. Il fait un bref retour dans un modeste club chilien en 1995 avant de mettre un terme définitif à sa carrière de joueur. Après quelques expériences d'entraîneur en demi-teinte, Mario Kempes est aujourd'hui commentateur pour le canal hispanophone sud-américain de la chaîne sportive américaine ESPN.

Diego Maradona dit de lui : « Nous lui sommes tous très reconnaissants pour ce qu'il a fait en 1978, mais nous ne lui avons jamais vraiment dit merci. Il était l’âme et le buteur de cette équipe. Je l'adore[biblio 1]. »

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En Équipe d'Argentine[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 44 matchs et 20 buts en Équipe d'Argentine
  • 18 matchs et 6 buts en Coupe du Monde : 6 matchs en 1974, 7 matchs et 6 buts en 1978 et 5 matchs en 1982
  • 3 matchs et 1 but en Copa America en 1975
  • 494 matchs et 276 buts tous Championnats confondus (Argentine, Espagne, Autriche, Chili et Indonésie)
  • 33 matchs et 17 buts lors des coupes nationales
  • 31 matchs et 15 buts lors des compétitions internationales
  • Total : 601 matchs et 328 buts (soit 0,54 but par match) toutes compétitions officielles confondues

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Vincent Radureau et Mickaël Grall, Le football pour Les Nuls, Paris, First Editions, , 469 p. (ISBN 978-2-7540-3863-8), p. 228

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :