Pablo Forlán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pablo Forlán
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nom Pablo Justo Forlán Lamarque
Nationalité Drapeau : Uruguay Uruguayen
Naissance (72 ans)
Lieu Soriano (Uruguay)
Taille 1,84 m
Période pro. 19631983
Poste Défense puis entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1963-1970 Drapeau : Uruguay CA Peñarol
1970-1976 Drapeau : Brésil São Paulo FC
1977 Drapeau : Brésil Cruzeiro EC
1978 Drapeau : Uruguay Nacional Montevideo
1979 Drapeau : Uruguay Sud América
1979-1983 Drapeau : Uruguay Defensor Sporting
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1966-1976 Drapeau : Uruguay Uruguay 17 (0)[1]
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1986 Drapeau : Uruguay Defensor Sporting
1987 Drapeau : Uruguay Central Español
1989 Drapeau : Arabie saoudite Al Watani
1990 Drapeau : Brésil São Paulo FC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Pablo Justo Forlán Lamarque (né le 14 juillet 1945 à Soriano en Uruguay) est un ancien joueur et entraîneur de football uruguayen.

Il est le père de l'international uruguayen Diego Forlán et de l'actrice Ramona Forlán.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Surnommé El Boniato, sa mère était originaire d'Uruguay et d'Espagne. Pablo Forlán commence tout d'abord par jouer dans le club uruguayen du CA Peñarol (1963-1970), au Brésil à São Paulo FC (1970-1976), au Cruzeiro Esporte Clube (1977). Il retourne en Uruguay au Nacional de Montevideo (1978) et au Defensor Sporting (1979-1984).

Durant sa carrière, il gagne le championnat uruguayen (1964, 1965, 1967, 1968, 1978, 1980, 1982), la Copa Libertadores (1966), la Coupe intercontinentale (1966) et le championnat Pauliste (1970, 1971, 1975).

Au niveau international, Pablo Forlán participe avec l'équipe d'Uruguay aux mundials de 1966 et 1974.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Il entraîne ensuite différents clubs :

Notes et références[modifier | modifier le code]