Chiclayo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chiclayo
Santa María de los Valles de Chiclayo
Blason de Chiclayo
Héraldique
Drapeau de Chiclayo
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Pérou Pérou
Région Lambayeque
Province Chiclayo
Maire David Cornejo Chinguel
Code postal 074
Démographie
Population 574 408 hab.
Densité 175 hab./km2
Géographie
Coordonnées 6° 46′ 18″ sud, 79° 50′ 19″ ouest
Altitude 27 m
Superficie 328 807 ha = 3 288,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pérou

Voir sur la carte administrative du Pérou
City locator 13.svg
Chiclayo
Liens
Site web http://www.munichiclayo.gob.pe/

Chiclayo est l'une des plus grandes villes du Pérou. Capitale de la région de Lambayeque, elle compte près de 574 408 habitants (2007).

Elle est située au nord du pays sur la Route panaméricaine à 770 km au nord de Lima et à 509 km au sud de la frontière équatorienne.

Elle se proclame « capitale de l'amitié » en raison de la supposée amabilité de ses habitants.

Inscription dans la région Lambayeque[modifier | modifier le code]

Chiclayo.

La région de Lambayeque, le fruit de la division administrative du Pérou, est décomposé en trois subdivision, celles de Lambayeque, de Chiclayo et de Ferrañafe. Ces provinces étant elles-mêmes divisé en district. La population de la région est d’environ 1 200 000 habitants pour une densité de population moyenne de 76,7 habitants au kilomètre carré. Chiclayo est le chef-lieu de cette région et concentre avec Lambayeque la population.  En 2002 le gouvernement national a fait voter une loi de décentralisation dont le processus est encore en cours aujourd’hui. Cette loi a permis la création du gouvernement régional dont les responsabilités sont les directives de développement régional, les projets d’investissements publics, ainsi que la gestion et la promotion de l’activité économique. Les campagnes et les zones de montagne sont peu peuplées (moins de 10 habitants au km²).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le projet métropolitain « Chiclayo 2020 » prévoit un découpage administratif en huit zones, comprenant les six secteurs actuels du noyau urbain plus deux zones correspondant à l'expansion discontinue de la ville :

  1. Les six secteurs du noyau urbain actuel sont Chiclayo, Jose Leonardo Ortiz, La Victoria, Pomalca, Pimentel et Reque.
  2. Le secteur discontinu intégré : San José (dans Lambayeque) et Picsi. L'intégration de ces deux zones est prévue pour 2020.
  3. La zone d'influence métropolitaine couvre, sur un rayon de 25 kilomètres, les villes de Lambayeque, Ferreñafe, Monsefú, Santa Rosa, Tumàn, Zaña, Cayalti, le village de Pucalá, Pátapo, San José, Eten, Mochumi et Pítipo.

Développement économique[modifier | modifier le code]

La région de Lambayeque, la seconde plus petite du pays, enregistre une croissance dynamique : l’année 2007 montrent une croissance de 10% de moyenne.

L’agro-alimentaire est la principale branche économique de la région. Ce secteur est un plein développement : la production sucrière sur les premiers mois de l’année 2009 a enregistré 23.6% de croissance, tout comme la production de jus de fruit, qui a vu sa production fortement augmenter. 

Un des facteurs du développement agroindustriel est dynamisé par la production de biocombustible. Le développement économique s’accompagne d’une forte demande d’exportation surtout dans les produits alimentaires, en effet l’exportation du jus de maracuya, du café, du poivron à destination de l’Europe en sont les principales sources. Tout comme le projet d’irrigation d’Olmos a permis l’accroissement de la demande de travailleurs. Les trois piliers économiques qui composent la planification régionale organisés par le gouvernement régional sont l’agriculture, l’industrie et le tourisme. Le tourisme dont l’objectif de la région est d’en faire la seconde destination du Pérou, reste latent du entre autres aux mauvaises des voies de communications régionales, malgré l'aéroport que possède la ville (CORNEL RUIZ / Cap. J.A.Q. Gonzales, code AITA : CIX).

Au niveau, du secteur tertiaire l’industrie de service est en fort développement, le montre l’accroissement de groupe régional, « Real Plaza Chiclayo », ou l’accroissement du nombre de supermarchés et centre commerciaux 

L’Institut National de Statistique et d’Informatique (INEI) du Pérou, note que sur l’année 2015, les secteurs produisant le plus valeur agrégées par rapport au PIB régional furent, le secteur commercial, les secteurs de l’agriculture, en hausse par rapport à l’année 2014 et finalement l’activité manufacturière. 

Chiclayo concentrant les enseignes finassière de la région, on note que les investissements financiers commerciaux sont les plus important puisqu’ils culminent à 48.7% des investissements au total.    

Culture et richesses touristiques[modifier | modifier le code]

La région de Lambayeque dispose d’un patrimoine naturel et historique important et diversifié, ses plages réserves naturelles, ses musées et sites archéologiques ainsi le charme de ses villes compose cette région variée tant dans ses territoires que dans la manière ou ils sont exploités. 

Civilisations pré-incas de la région de Lambayeque[modifier | modifier le code]

La région de Lambayeque est riche de civilisations pré-hispaniques ou précolombiennes et préincas : L'empire Moches ou Mochica, dès 100 ap. J-C dont la décadence en 700 ap. J-C coincide avec l'extension de la civilisation Sican ou Lambayeque laquelle se développa jusqu'en 1375 où l'empire Chimús controla la région.

Principaux sites du patrimoine historique archéologiques[modifier | modifier le code]

La région est la troisième région du Pérou (2015) qui attire le plus de touriste nationaux avec 285 753 visites de musées et lieux archéologiques.  

  • Huaca Rajada, ou tombe royale du Seigneur de Sipan[1]. Mis à jour en 1987 par l'archéologue Walter Alva il s'agit du plus important site de la civilisation Moche actuellement connu.
  • Musée des Tombes royales de Sipán à Lambayeque, jouit d'une reconnaissance internationale. Le complexe est composé de la collection des pièces trouvées dans la Huaca Rajada, et de la mise en scène de plusieurs éléments de la culture Moche ou Mochica, permettant une immersion totale du visiteur.Il s'agit du troisième site historique le plus visité du pays (visiteurs nationaux).
  • Batan Grande - ou Sicán Capitale de l'empire Lambayeque ou Sicán. Le complexe situé à 41 km de Chiclayo se compose de plus de trente temples ou plateforme dont la Huaca del Oro ou Tombe du seigneur de Sicán, et la Huaca de la Ventana ou Tombe ouest où a été découvert le fameux " Tumi Lambayeque.
  • Musée National de l'Arqueologie et de l'Ethnografie Heinrich Brüning à Lambayeque
  • Le complexe Tucume et le Musée arquéologique à 33 km de Chiclayo. Seconde capitale Lambayeque, elle héberge plusieurs Huacas ou pyramide de la période Lamabyeque et Chimús.
  • Le complexe Ventarron - Collud. Complexe pré-moche il comprend le plus vieux temple du continent sud américain construit entre -3500 et -1500 ans av J.C

Principaux Lieux d'intérêts et patrimoine historique urbain[modifier | modifier le code]

  • Place principale ou Plaza de Armas au centre de la ville
  • La Cathédrale, donnant sur la place principale de la ville, de style néo-classique avec deux clochers à coupole, dont les plans ont été conçus par Gustave Eiffel en 1869
  • Le passage Yortuque - Allée présentant l'histoire et la culture de la région de Lambayeque

Principaux sites et éléments du patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • Le centre de conservation de l’ours à lunettes de Batangrande qui a également pour objectif de défendre la faune et la flore locale. 

Fêtes et éléments du patrimoine immatériel[modifier | modifier le code]

L’association Artisans Manos con Talento œuvre pour l’organisation et la valorisation de l’activité artisanale liée au coton natif.

Offre touristique et culturelle[modifier | modifier le code]

L’offre touristique et que l’activité culturelle sont en développement ; pour autant la région ne se trouve qu’à la sixième place en ce qui concerne les visiteurs étrangers avec 35 184 visites pour les sites et complexes archéologiques, de plus le nombre total de touristes enregistrés dans la région est de 778 000 sur l’année 2015.

Si la région de Chiclayo, par la diversité historique et archéologiques de ses sites bénéficie d'une reconnaissance sur le plan national, elle dispose d’un dynamisme international encore faible .

Plusieurs acteur se partagen la politique culturo-touristique de la région: la direction régionale du ministère du commerce extérieur et du tourisme compétente pour appuyer le corpus normatif sur les professionnels du tourisme et de la culture, et favoriser le développement touristique local. L’agence nationale PromPeru a de même pour prérogatives la promotion touristique du Pérou et l’information aux touristes. Finalement pourl’échelon régional, la Direction déconcentrée de la Culture s’occupe de la valorisation et la sauvegarde des sites culturels et musées de la région.

Bien que développant son attractivité, la région peine à se faire une place en tant que zone touristique internationale du Pérou, selon un rapport ministériel de 2016, on constate qu’aucun des sites historiques de la région ne figure dans les 15 sites les plus visités par des touristes étrangers en 2016. 

Secteur éducatif[modifier | modifier le code]

Le gouvernement régional a pour objectif de faire valoir l’attractivité universitaire de la région dans le but d’attirer des étudiants des régions voisines. La région concentre ainsi 10 universités. Le taux de scolarisation en 2013 n’était pour les enfants de 11ans que de 78%, ce qui entraine un taux toujours important de travail infantil. Pour l’enseignement supérieur dans la région de Lambayeque, selon l’INEI le pourcentage de la population âgé de 3 à 16 ans et scolarisé est de 90.4% en moyenne général pour l’année 2010. Les universités occupent les zones urbaines les plus développées démographiquement et économiquement : Chiclayo et Lambayeque. De même, seul 9% des personnes âgées de 15 à 29 ans ont poursuivi ou poursuivent encore des études dans l’enseignement supérieurs, chiffre à relativiser puisque dans la tranche d’âge 30-59 ans le nombre de personnes ayant suivi des études supérieures est de 18.11%.  Pour l’année 2015,14.6% des hommes de 15 ans ou plus contre 13.2% des femmes selon les mêmes critères, ont réalisé des études universitaires,

Démographie et Développement Humain[modifier | modifier le code]

Le développement économique de Lambayeque s’accompagne également d’un accroissement démographique : la population a été multiplié par cinq lors des 70 dernières années. Le recensement officiel de 2007, près de 79.5% de la population est urbaine. L’Indice de Développement Humain (IDH) qui est de 0.6271 dans la région, ce qui en fait la sixième du pays avec l’IDH le plus élevé. 

Le dynamisme financier et économique dont bénéficie Chiclayo n’est pas partagé par les zones périphériques rurales. Cette différence entre le monde rural et urbain s’accompagne d'un processus de paupérisation liés à l’immigration vers les villes. La pauvreté a été réduite de 38.2% en 2010 et 24.7% en 2013, 300 000 personnes continuent à vivre en situation de pauvreté. Certains districts périphériques de Chiclayo concentrent des zones de pauvretés, on peut prendre par exemple ici celui de « La Victoria » entre autres.  La mortalité infantile dans la région est en baisse passant de 38% à 23% en moyenne sur une période de dix ans.

En 2015, le taux de malnutrition infantile reste encore à 50% dans certains districts ruraux de la région.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]