Darío Silva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Darío Silva
Image illustrative de l’article Darío Silva
Biographie
Nationalité Uruguayen
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (46 ans)
Lieu Treinta y Tres
Poste Attaquant
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
Flag of Uruguay.svg Defensor SC 18 (4)
-Flag of Uruguay.svg CA Peñarol44 (27)
-Flag of Italy.svg Cagliari Calcio89 (20)
Flag of Uruguay.svg CA Peñarol12 (8)
-Flag of Spain.svg RCD Espanyol15 (3)
-Flag of Spain.svg Málaga CF100 (36)
-Flag of Spain.svg Séville FC48 (9)
-Flag of England.svg Portsmouth FC13 (2)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
-Flag of Uruguay.svg Uruguay 49 (14)
1 Matchs de championnat uniquement.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Debrai Darío Silva, né le 2 novembre 1972 à Treinta y Tres (Uruguay), est un footballeur uruguayen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur uruguayen talentueux, il est transféré en Europe en 1995, où il joue trois saisons à Cagliari (20 buts) puis sept en Espagne (Espanol de Barcelone, Malaga, Séville) où il marque 48 buts. Il rejoint l'Angleterre en 2005 pour une saison à Portsmouth (2 buts).

Attaquant international (49 sélections, 15 buts), il participe comme titulaire à la Coupe du monde 2002 sous les couleurs de la "Céleste" (élimination au 1er tour).

Dario Silva est aussi connu pour sa personnalité controversée, son goût de la provocation[1], ses nombreuses frasques et pour "s'entraîner en boîte de nuit"[2].

Le 24 septembre 2006, alors qu'il est sans club depuis six mois, il heurte un camion au volant de sa voiture. Il est amputé de la jambe droite à hauteur du genou. Les versions divergent sur l'origine de l'accident (il a été dit qu'il était ivre au moment des faits)[2],[1].

En novembre 2006, dans une interview accordée au journal anglais Daily Time, Darío Silva révèle qu'il souhaite se reconvertir en tant que rameur avec comme objectif de participer aux Jeux Olympiques 2012 de Londres[3] (il n'y parviendra finalement pas[1]). On rapporte aussi qu'il s'est lancé dans l'élevage de pur-sangs arabes de course[2], dans la politique et la télé-réalité[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Le jour où Darío Silva a perdu sa jambe », sur SOFOOT.com (consulté le 1er juillet 2018)
  2. a b et c « Dario Silva, le noceur de l’Uruguay », CONTRE-PIED,‎ (lire en ligne)
  3. « L'incroyable destin de Dario Silva », leparisien.fr,‎ 2010-06-09cest07:00:00+02:00 (lire en ligne)
  4. Statistiques de Darío Silva

Liens externes[modifier | modifier le code]