Valentin Marceau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marceau.
Valentin Marceau
Description de cette image, également commentée ci-après
Valentin Marceau au Grand Studio RTL en mars 2017
Informations générales
Naissance (27 ans)
Les Lilas, Drapeau de la France France
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, chanteur, arrangeur, réalisateur, producteur
Genre musical Chanson, musique électronique
Instruments Claviers, guitares
Années actives Depuis 2006
Labels Play On, MJF Productions
Site officiel valentinmarceau.com

Valentin Marceau est un auteur-compositeur-interprète et chanteur français né le aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Il poursuit, depuis 2011, sa carrière en solo, après avoir été le leader du groupe de rock français BoXoN, créé en 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts, le groupe BoXoN[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de 10 ans, Valentin Marceau commence à jouer de la musique[1]. Avec son ami d'enfance Marlon Rouet, Valentin Marceau fonde en 2006 le groupe BoXoN[2] (une référence à leur studio de répétition laissé « en bordel »[3], par ailleurs ancien repère de prostituées[4]). Les autres musiciens changent régulièrement mais la formation se composera finalement de Valentin Marceau (guitare, harmonica, chant), son jeune frère Timothée Marceau (guitare, chant), Marlon Rouet (batterie) et Jérôme Serey (basse).

BoXoN sera révélé au public par le magazine Rock & Folk[5] et la station de radio Le Mouv'[1] comme une formation de nouveaux bébés rockeurs[6], dans le sillage de BB Brunes[1]. Valentin Marceau est considéré comme le leader[7] de ce groupe rock français s'inspirant du rock américain des années 1960[8] et de la folk[9].

Entre 2008 et 2011, le groupe se produit de nombreuses fois[10] sur scène. Pendant l'été 2010 et surtout en 2011, BoXoN, en tournée de plus de 60 concerts en France, assure également la première partie d'artistes rock ou pop (Iggy Pop, Axelle Red...)[11].

Faisant suite aux deux singles Baptême du feu et Balle perdue[12], BoXoN sort en 2010 l'album : Baptême du feu (Sony/Colombia)[8]. Valentin Marceau assure le chant, la guitare et l'harmonica, en plus d'avoir écrit dix des treize titres[13].

D'un commun accord, le groupe se sépare en août 2011 à défaut d'une reconnaissance suffisante dans le paysage musical français[11]. Bien après la dissolution du groupe, en février 2013, à la suite de la sortie du single Dansons de Valentin Marceau[14], l'album Baptême du feu sera classé deux semaines dans le Top des meilleures ventes d'albums en France [15].

Sa carrière solo[modifier | modifier le code]

Fin 2011, Valentin Marceau se lance dans sa carrière solo[16] avec de nouvelles compositions diffusées sur Internet[17] et jouées en concert[18].

En janvier 2012, alors qu'il participe à l'Atelier de Cédric (une association parisienne de création et de rencontre pour les auteurs et compositeurs)[19], il est remarqué par Michel Boulanger, un directeur artistique, qui le mettra en relation avec la maison de disques Play On. Sous contrat avec ce label, il enregistre un premier disque solo, dans le studio du producteur Dominique Blanc-Francard[20]. Il y rencontre Jean-Louis Aubert[20] qui, lors d'une interview à l'hebdomadaire Moustique, parlera de Valentin Marceau comme « sa dernière découverte musicale »[21]. Le single Dansons (premier extrait de son futur album) sort le [9].

Son premier album solo A nos amours (Play On/EMI), de style pop-folk, est mis en vente le [22]. Réalisé avec Dominique Blanc-Francard[23], Valentin Marceau s'assure, pour certains titres, la collaboration de Jean Fauque (Les bulles de soleil) ou de Guillaume Cantillon (chanteur du groupe Kaolin). En été et automne 2013, il présente son album dans plusieurs émissions télévisées [24], comme lors de la soirée de la fête de la musique à Marseille diffusée sur France 2[25], et de nombreuses fois sur scène, comme à la Boule Noire à Paris [26],[27].

En 2013, Valentin Marceau est compositeur et joue dans le film de Jérôme Attal Alice island, diffusé sur Arte en février 2014[28],[29], dans ce court métrage il interprète la chanson Ellis Island. Avec la radio France Bleu, il enregistre un concert privé (Valentin Marceau et Julien Doré) depuis le studio 104 de la Maison de Radio France diffusé le 30 janvier 2014[30].

Il produit plusieurs singles dont Défendre Alice, un « tube »[31] largement diffusé sur les chaînes musicales[32],[33], dans cette chanson il prend la défense d'une fille fragile « Alice ». Début 2016 sort Tout le contraire ; en 2017 le single Ce que j'attends précède l'album intitulé Deux sorti en mars 2017 présenté dans l'émission phare Le grand studio sur RTL[34].

En juillet 2016, Valentin Marceau co-réalise avec Mickaël Cohen, le premier album de Slimane intitulé À bout de rêves[35]. Depuis lors il travaille à la réalisation de plusieurs artistes.

En qualité de co-fondateur du label La Perruche Records, il co-produit The Parakit[36], un groupe de electro house dont le disc jockey est son frère Timothée[37]. The Parakit connait un large succès notamment en Russie, où fin 2016 le premier single est certifié disque de platine[38], puis en France[39].

Avec Christian Vié et Thomas Semence, il est l'initiateur du conte musical pour enfants L'école des fables, auquel participent Axel Bauer et Jean-Louis Aubert, entre autres[40].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

(Groupe BoXon)

(Valentin Marceau, solo)

Singles[modifier | modifier le code]

(groupe BoXon)

  • 2009 : Baptême du feu
  • 2010 : Balle perdue

(Valentin Marceau, solo)

  • 2012 : Dansons
  • 2013 : L'heure près de toi
  • 2014 : Défendre Alice
  • 2014 : Sybille Kill
  • 2016 : Tout le contraire
  • 2017 : Ce que j'attends

Contributions[modifier | modifier le code]

Bibliographie : quelques articles et interviews[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Busty, « "Romantisme" Boxon », Rock & Folk, no 519,‎ (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Dominique Blanc-Francard, « Valentin Marceau », France bleu,‎ (lire en ligne)
  • Vincent Kheng, « Interview : Rencontre avec Valentin Marceau », justmusic.fr,‎ (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Marie Sauvée, « Valentin Marceau dévoile un premier album poétique et léger », ptitblog le portail 100% culture,‎ (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « BoXoN : Les nouveau "bébés" de la scène rock vous montrent leur... baptême du feu ! », sur purepeople.com,
  2. Cityvox, « BoXoN le groupe ! », concerts.fr (consulté le 4 juillet 2014)
  3. « Interview de BoXoN », femina.fr, (consulté le 5 juillet 2014)
  4. « Rencontre interview avec le groupe Boxon », artemedia.fr, (consulté le 5 juillet 2014)
  5. « Romantisme Boxon Rock », Rock & Folk, no 519,‎ (lire en ligne)
  6. « La musique n'a plus d'âge... 15 ans et déjà de véritables rockstars : voici les bébés rockeurs ! », purepeople.fr, (consulté le 5 juillet 2014)
  7. Thierry Cadet, « BoXon : Valentin se lance en solo », chartsinfrance.net, (consulté le 3 juillet 2014)
  8. a et b « BoXon fera son "Baptême du feu" en octobre », sur chartsinfrance.net,
  9. a et b « Valentin Marceau / Interview », sur horscene.com,
  10. Selon certaines sources « plusieurs centaines » par exemple Jean Santeuil, « Boxon, les chouchous de la nouvelle scène rock », lepost.huffingtonpost.fr, (consulté le 6 juillet 2014)
  11. a et b « Valentin Marceau : biographie », nrj.fr, (consulté le 5 juillet 2014)
  12. Laure Petit, « Le groupe BoXon, successeur des BB Brunes ? », ptitblog.net, (consulté le 5 juillet 2014)
  13. « BoXon : leur nouveau clip "Balle perdue" », sur chartsinfrance.net,
  14. Jean-Louis Abessolo, « Rencontre avec le jeune Valentin Marceau, auteur compositeur interprète français dont le premier album en solo sortira prochainement. », cleante-et-valere.blogspot.fr/, (consulté le 13 juillet 2014)
  15. « Classement officiel des ventes d'albums en France-Semaine du 18 février au 24 février 2013 », chartsinfrance.net, (consulté le 13 juillet 2014)
  16. Sarah Paillaux, « Interview Valentin Marceau », Lost song, (consulté le 6 juillet 2014)
  17. « Ecoutez le titre solo de Valentin (ex-BoXon) », chartsinfrance.net, (consulté le 10 juillet 2014)
  18. Le 17 janvier 2012 a lieu son premier concert solo « La Lune des pirates - le programme - janvier à mars 2012 », issuu.com, (consulté le 12 juillet 2014)
  19. « Annuaire des associations - L'atelier de Cédric », Paris.fr Mairie de Paris, (consulté le 9 juillet 2014)
  20. a et b Malia, « On continue en musique ! Un nouveau jeune talent », Madame La Parisienne, (consulté le 9 juillet 2014)
  21. « Interview Jean-Louis Aubert », sur moustique.be,
  22. « Valentin Marceau « À nos amours » », sur artemedia.ws,
  23. « Valentin Marceau fait ses premiers pas en solo avec le titre "Dansons" », sur chartsinfrance.net,
  24. Sur NRJ 12 Bienvenue chez Cauet, sur TF1 50 minutes inside, sur France 2 CD'Aujourd'hui et sur France 3 Chabada spécial Trenet Laura Jess, « Découvrez le 17 juin le premier album de Valentin Marceau », infocinemusic.wordpress.com, (consulté le 13 juillet 2014)
  25. Vincent Kheng, « Valentin Marceau en première partie de Patrick Bruel », justmusic.fr, (consulté le 14 juillet 2014)
  26. IdolesMag, « Interview de Valentin Marceau », idolesmag.com, (consulté le 14 juillet 2014)
  27. et aussi en première partie de Patrick Bruel « Vidéo - Valentin Marceau ouvre le concert de Patrick Bruel à Ajaccio », Corse Matin, (consulté le 14 juillet 2014)
  28. « La lettre musicale », sur sudouest.fr,
  29. « Alice Island de Franck Guérin (2014) », mathieupansard.com, (consulté le 14 juillet 2014)
  30. « Concert privé France Bleu », France bleu, (consulté le 14 juillet 2014)
  31. « Valentin Marceau dévoile le clip du tubesque Défendre Alice…(Coup De Cœur) », actuanews.fr, (consulté le 14 juillet 2014)
  32. « Valentin Marceau ténébreux et romantique dans le clip Défendre Alice », concertlive.fr, (consulté le 14 juillet 2014)
  33. Jean, « Valentin Marceau : Le clip du single Défendre Alice », evous.fr, (consulté le 14 juillet 2014)
  34. « Valentin Marceau interprète 2 titres dans "Le Grand Studio RTL" », RTL.fr, (consulté le 31 mars 2017)
  35. Nicolas D., « [Album] Slimane – « À bout de rêves » », http://www.aritmuzik.fr, (consulté le 29 juillet 2016)
  36. « Clip Fraternel au Théâtre du Garde-Chasse ; Timo, alias The Parakit, et son frère Valentin Marceau viennent de tourner un clip aux Lilas », Ville-Leslilas.fr, (consulté le 16 avril 2017)
  37. « Biographie The Parakit », NRJ, (consulté le 16 avril 2017)
  38. Valentin Malfroy, « The Parakit réchauffe l’automne avec sa torpille electro « Save Me » », Aficia.info, (consulté le 16 avril 2017)
  39. « The Parakit : « When I Hold You », la nouvelle bombe electro ! », Aficia.info, (consulté le 16 avril 2016)
  40. « "L'école des fables", une classe bien particulière », (consulté le 13 novembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :