Logelheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logelheim
La mairie
La mairie
Blason de Logelheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Colmar-Ribeauvillé
Canton Ensisheim
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Brisach
Maire
Mandat
Joseph Kammerer
2014-2020
Code postal 68280
Code commune 68189
Démographie
Population
municipale
838 hab. (2012)
Densité 194 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 01′ 20″ N 7° 24′ 31″ E / 48.0222, 7.408648° 01′ 20″ Nord 7° 24′ 31″ Est / 48.0222, 7.4086
Altitude Min. 193 m – Max. 197 m
Superficie 4,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Logelheim

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Logelheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Logelheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Logelheim

Logelheim est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Il y est organisé la fête celtique le dernier week-end du mois de juillet, jusqu'en 2011, dernière année où elle s'est déroulée, ainsi qu'une fête du potiron, fin octobre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Logelheim se situe à côté de l'Ill dans la plaine céréalière alsacienne et à 7 km de Colmar.
Il y a de grandes exploitations agricoles, ainsi que des élevages de volailles et de porcins.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • On évoque le village sous le nom de LAGELN en l'An 770 avec le premier Duc d'Alsace, Bonifacius Gandius.
  • Vers 1025, Logelheim devient une possession des Landgraffs de Habsbourg.
  • En 1224, l'abbaye d'Ebermunster est dépossédée de ses droits sur Logelheim au profit des couvents de Masevaux et Ste Croix en Plaine.
  • En 1444, les Armagnacs détruisent le village.
  • De 1500 à 1546, Logelheim se développe, les premières digues de l'Ill sont mises en place
  • En 1563, La seigneurie de Hohlandsbourg dont Logelheim fait partie est vendue au chevalier Lazare de Schwendi.
  • De 1621 à 1640, Le village est détruit par différents envahisseurs.
  • Après la Révolution, le premier conseil municipal a élu Mr François Antoine Roth au poste de Maire* En 1797, Logelheim perd 200 hectares de terres qui furent répartis entre Hettenschlag et Weckolsheim vu l'absence de ses représentants lors des répartitions.
  • En 1800, Logelheim dénombrait 251 habitants et 476 en 1850.
  • En 1997, le recensement indique 567 habitants ; la commune possède un patrimoine de 400 ha de terres et a rejoint le SIVOM Pays de Brisach.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Logelheim

Les armes de Logelheim se blasonnent ainsi :
« D'argent à l'anse de tonnelet ouverte de gueules. »[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires :

  • Bellicam Gervais (père) : 1884 - 1908
  • Bellicam Gervais (fils) : 1908 - 1919
  • Bellicam Armand : 1919 - 1929
  • Bellicam Alphonse : 1929 - 1945
  • Heinrich Antoine : 1945 - 1963
  • Mann Lucien : 1963 - 1971
  • Heinrich François : 1971 - 1995
  • Haenn Léonard  : 1995 - 2006
  • Olry Jacques : 2006 - 2014
  • Kammerer Joseph : depuis 2014

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 838 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
252 250 270 300 363 423 421 433 409
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
404 411 403 397 381 392 382 371 333
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
344 342 334 312 304 317 299 288 299
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
312 301 385 395 406 585 762 802 835
2012 - - - - - - - -
838 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Maurice
La nouvelle mairie
  • Fermes anciennes, l'une avec pigeonnier XVIe.
  • Église Saint-Maurice, 1re moitié XIXe.
  • Clocher ancien.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Fêtes et Animations[modifier | modifier le code]

15ème fête du potiron en 2011.
  • La fête nationale - grand bal populaire la nuit du 13/07 organisé par l'association "Kumpelnascht"
  • La fête celtique (dernier samedi de juillet) jusqu'en 2011[4]
  • La kermesse paroissiale (en août)
  • La fête du potiron (en octobre)[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Muller, Logelheim 1644-1793 : Relevé de 397 mariages, 1595 baptêmes, 4 conversions, 833 sépultures, 595 confirmations, Cercle généalogique d'Alsace, Mulhouse, 1994, 85 p.
  • Louis Schlaefli, « Notes pour servir à une histoire ecclésiastique de Logelheim », in Annuaire de la Société d'histoire de la Hardt et du Ried, 1997, no 10, p. 39-60

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :