Fonts baptismaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cuve baptismale)
Aller à : navigation, rechercher
Fonts baptismaux de la cathédrale de Ribe au Danemark

Les fonts baptismaux (du latin : fons : fontaine, source) correspondent à un article de mobilier ecclésiastique utilisé pour le baptême des enfants et des adultes.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les fonts baptismaux servent typiquement aux baptêmes par aspersion. Les fonts les plus simples ont un pilier de 1,5 m avec un support pour un bassin d'eau. Les matériaux taillés et sculptés varient considérablement, allant du marbre au métal ou au bois. Le plus souvent les fonts baptismaux sont situés dans l'angle nord-ouest de l'église, soit à gauche en entrant ce qui métaphorise la sortie par le baptême de l'ombre humide à la chaude lumière.

La forme peut varier. Beaucoup de fonts baptismaux ont huit côtés pour rappeler la nouvelle création. L'octogone est intermédiaire en le rond naturel et le carré culturel. Certains fonts ont trois côtés, en rappel de la Sainte Trinité du Père, Fils et Esprit Saint ; c'est le cas des fonts baptismaux de la chapelle royale dans le château de Drottningholm en Suède, que l'on doit à l'orfèvre français Ambroise Cousinet[1]. Ils sont parfois placés devant la nef de l'église pour rappeler aux fidèles leur baptême, qui représente leur entrée dans l'Église. Dans plusieurs églises du Moyen Âge et de la Renaissance, une chapelle spéciale ou même un bâtiment dédié, dit « baptistère », abritait les fonts baptismaux.

La quantité d'eau est habituellement faible (un litre ou deux). Certains fonts sont alimentés par de l'eau de source ou une pompe pour imiter l'effet d'un ruisseau et communiquer l'effet des eaux vivantes du baptême.

Le baptême dans les fonts baptismaux est habituellement fait par aspersion, versement et trempement, comme dans le verbe grec βαπτιζω, qui peut aussi signifier immerger. Cependant, seuls certains fonts baptismaux sont assez grands pour permettre l'immersion totale de l'enfant. Les premiers fonts baptismaux étaient construits pour l'immersion entière, mais ils sont devenus plus petits lorsque le baptême des enfants est devenu plus courant.

La majorité des Églises chrétiennes utilisent de l'eau bénite pour remplir les fonts. Une vaisselle spéciale d'argent, appelée une aiguière, peut être utilisée pour remplir les fonts.

Dans plusieurs Églises orientales, l'eau bénite est consacrée une fois par année dans les fonts baptismaux lors de la fête de la Théophanie.

Pour les baptêmes par immersion[modifier | modifier le code]

Les fonts baptismaux peuvent être conçus pour le baptême par immersion. Dans le cas où ils n'existent pas, des réservoirs, piscines, rivières et lacs peuvent être utilisés pour les baptêmes à pleine immersion. Dans tous les cas la personne est complètement immergée, abaissée ou submergée sous l'eau avant d'être relevée. Cette pratique symbolise l’ensevelissement de la vieille nature et la naissance à une vie nouvelle, tel qu'il est écrit dans Romains 6:3-4. Il préfigure la mort et la résurrection.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]