Fonts baptismaux de Beauvechain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fonts baptismaux de Beauvechain
Beauvechain - Fonts 05bis.JPG
Présentation
Type
Style
Construction
XIIe siècle
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte du Brabant wallon
voir sur la carte du Brabant wallon
Red pog.svg

Les fonts baptismaux de Beauvechain sont situés en l'église Saint-Sulpice de Beauvechain, commune belge située en Brabant wallon.

Ils constituent un des plus beaux exemples de fonts baptismaux romans de Belgique, aux côtés des fonts baptismaux de Saint-Séverin-en-Condroz, de Furnaux, de Gentinnes, de Gerpinnes, de Saint-Barthélemy à Liège et de Zedelgem.

Historique[modifier | modifier le code]

Les fonts baptismaux romans de Beauvechain datent de la seconde moitié du XIIe siècle[1].

Ils ont été découverts le 5 octobre 1875 par le curé de la paroisse aux abords de l'église néogothique érigée de 1852 à 1856 par l'architecte Émile Coulon.

Ils ne font l'objet d'aucun classement au titre des monuments historiques[2].

Décor d'arcatures et de colonnettes de la cuve

Description[modifier | modifier le code]

Les fonts baptismaux sont situés dans une chapelle au fond du collatéral gauche de l'église Saint-Sulpice.

Réalisée en grès brun foncé, la cuve circulaire est décorée de quatre visages humains barbus dont deux représentent une tête couronnée, comme dans le cas des fonts baptismaux de Saint-Séverin-en-Condroz.

Entre ces visages, la cuve présente un décor de colonnettes surmontées d'arcs en plein cintre ornés d'une frise de pointes de diamants.

La cuve est portée par une massive colonne torsadée reposant sur un socle carré orné de torsades rappelant celles du bord de la cuve.

Tête non couronnée
Première tête couronnée
Deuxième tête couronnée

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

BERTRAND (M.), Les fonts baptismaux de Beauvechain, U.C.L., ARKE 12B Questions d'histoire de l'art et d'archéologie : moyen âge, temps modernes et époque contemporaine, 29/03/02.

GHISLAIN (J.-Cl.), Les fonts baptismaux romans en pierre bleue des ateliers du Namurois (ca. 1150-1175), Société archéologique de Namur, 2009.

La cuve baptismale de Beauvechain y occupe une place importante dans la mesure où elle donne son nom à une des trois « filiations » identifiées par l’auteur (pp. 47-53). Citée aux pages 19, 24, 25, 26, 27, 39, 41, 49-53, 65 et 67.

TOLLENAERE (L.), La sculpture sur pierre de l’ancien diocèse de Liège à l’époque romane, Gembloux, Duculot, 1957, p. 209.

L’auteur y propose une description des fonts baptismaux de Saint-Sulpice à Beauvechain. Elle cite également cette cuve à de nombreuses reprises dans son ouvrage : pp. 43, 59, 129, 140, 173, 209 et 217.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Brochure des Journées du patrimoine en Wallonie 2010, p.11
  2. Liste des monuments classés de la Région Wallonne