Église Saint-Rémi de Charleville-Mézières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Église Saint-Rémi.

Église Saint-Rémi de Charleville-Mézières
Façade
Façade
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Reims
Début de la construction XIXe siècle
Fin des travaux XIXe siècle
Style dominant néo-roman
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Ardennes
Ville Charleville-Mézières
Coordonnées 49° 46′ 24″ nord, 4° 43′ 28″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Rémi de Charleville-Mézières

Géolocalisation sur la carte : Champagne-Ardenne

(Voir situation sur carte : Champagne-Ardenne)
Église Saint-Rémi de Charleville-Mézières

L'église Saint-Rémi est située, rue de l'église, à Charleville-Mézières, dans le département des Ardennes.

Construction et aménagements[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Rémi est construite dans les années 1860, d'après des plans de l'architecte diocésain Jean François Racine, sur l'emplacement de l'ancienne chapelle du grand prieuré de la milice chrétienne, fondée par Charles de Gonzague[1]. L'édifice, de style néo-roman, est terminé en 1863.

D'abord consacrée à Marie, elle est rebaptisée en église Saint-Rémi[2] lors de la fusion, en 1965, de Charleville, avec les cinq agglomérations avoisinantes : Étion, Le Theux, Mézières, Mohon et Montcy-Saint-Pierre[3].

Les deux cloches originales, Clémentine et Sophie, pesant plus de 1 200 kg chacune, ont été fondues par les allemands pendant la seconde Guerre mondiale et remplacées.

La rosace du portail, œuvre de l'atelier Maréchal de Nancy, a été médaillée à l'exposition de Londres en 1862.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Orgues[modifier | modifier le code]

Elle possède un orgue de tribune construit par Pierre Schyven de Bruxelles et un orgue de chœur d'Aristide Cavaillé-Coll classé M.H.[4] tant pour son buffet que pour sa partie instrumentale.

Orgues de tribune Schyven.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un premier projet de Gautiez en style néo-gothique, d'abord avalisé par le comité des inspecteurs généraux en 1856, a été finalement rejeté.
  2. Raphael Huertas, « CANTON de Charleville-Mézières », sur Eglises des Ardennes (consulté le 9 avril 2019)
  3. En 1965, Mézières et Le Theux fusionnent, suivies en 1966 de Charleville, Etion, Montcy-Saint-Pierre et Mohon, pour former Charleville-Mézières.
  4. Notice no PM08000118, base Palissy, ministère français de la Culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des églises de France, Belgique, Luxembourg, Suisse (Tome V-A)- pp.81-82 - Robert Laffont - Paris - 1969
  • Jules Poirier, l'église Paroissiale de Charleville, Sedan, 1888.

Sur les autres projets Wikimedia :