Control (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Control.

Control
Image illustrative de l'article Control (jeu vidéo)

Éditeur 505 Games
Développeur Remedy Entertainment
Distributeur 505 Games
Concepteur Sam Lake et Mikael Kasurinen (réalisateurs)
Sam Lake, Anna Megill, Clay Murphy et Brooke Magg (scénaristes)
Musique Martin Stig Andersen / Petri Alanko[1]

Début du projet 2017
Date de sortie
Genre Action-aventure, TPS
Mode de jeu Solo
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Média Blu-ray Disc
Téléchargement
Langue voix et sous-titres en français

Évaluation PEGI : 16 ?
Moteur Northlight Engine[2]

Site web www.controlgame.com

Control est un jeu vidéo d'action-aventure finlandais développé par Remedy Entertainment et édité par 505 Games. Il est sorti le 27 août 2019[3] sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One.

Trame[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule à New York, au cœur d'un bâtiment appelé l'Ancienne Maison qui abrite une agence secrète, le FBC — Bureau Fédéral du Contrôle —, qui est attaquée par le Hiss, une entité surnaturelle et hostile qui prend possession des employés[4],[5]. Le joueur incarne Jesse Faden, qui tente de reprendre le contrôle de la situation[5] et de retrouver son frère Dylan, enlevé par ladite agence il y a 17 ans dans la petite ville d'Ordinary. Alors qu'elle s'empare du revolver, l'Arme de Service, appartenant à l'ancien Directeur, Jesse devient, bien malgré elle, Directrice du Bureau. Par la suite, elle obtiendra divers pouvoirs psychiques, comprenant la télékinésie[6]. Équipée de sa nouvelle arme, Jesse va devoir résoudre diverses situations dans l'Ancienne Maison tout en combattant le Hiss, déterminé à contrôler notre monde.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Control est un jeu d'action-aventure en vue à la troisième personne[7].

Développement[modifier | modifier le code]

Control est développé par Remedy Entertainment, un studio finlandais de développement fondé en 1995. Le studio est reconnu pour être à l’origine de la franchise Max Payne ainsi que les titres Alan Wake (2010), Alan Wake's American Nightmare (2012) et Quantum Break (2016)[8], ces derniers étant tous édités par Microsoft suite à un accord passé entre les deux studios. Toutefois, ce partenariat prend fin vers 2017, ce qui permet à Remedy de s'ouvrir à de nouveaux horizons, tel que la PlayStation 4 de Sony[9]. Mikael Kasurinen, qui a travaillé sur le précédent projet de Remedy (Quantum Break), est le directeur du jeu tandis que Sam Lake porte la double casquette de scénariste et directeur créatif[10],[11].

Le projet naît sous le nom de code Project 7 (abrégé P7)[8],[9],[12] et débute avant la sortie de Quantum Break. En outre, l'équipe s'est d'abord concentrée sur la création d'un univers de jeu cohérent avant de lui implémenter un scénario[6]. P7 tourne sur le moteur graphique Northlight, le même utilisé pour Quantum Break[2].

Remedy a passé un accord avec 505 Games afin qu'il édite le jeu ; en contrepartie d'un investissement de 7,75 millions d'euros, l'éditeur s'occupera du marketing et de la distribution du jeu, et s’octroiera 45 % des parts de ventes[7],[8],[12]. À ce moment, P7 est d'ores et déjà prévu sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One[8],[9]. En , le studio renforce ses effectifs en recherchant un game designer[7],[13].

Début 2018, P7 obtient une fenêtre de lancement pour 2019, sans pour autant posséder une date de sortie précise[14].

En , le studio profite de l'E3 pour officialiser le titre du jeu ; P7 devient Control[4],[15].

Promotion[modifier | modifier le code]

Bien que Control soit dévoilé depuis 2017 (sous son nom de code P7), ce n'est qu'à l'occasion de l'E3 2018 que le jeu se montre en images durant la conférence de Sony[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gautoz, « Gautoz est allé au chevet de Control, le nouveau Remedy : « Une claque monumentale en termes de direction artistique et d'ambiance » », sur Gamekult, (consulté le 22 octobre 2018).
  2. a et b Laurely Birba, « Control : le nouveau Remedy ressemble-t-il un peu trop à Quantum Break ? », sur JeuxActu, (consulté le 22 octobre 2018).
  3. « Control émergera du manoir Remedy fin août », sur gamekult.com,
  4. a b et c « Control : c'est le nouveau jeu de Remedy et ça fait penser à Quantum Break », sur JeuxActu, (consulté le 22 octobre 2018).
  5. a et b Gautoz, « Le nouveau projet halluciné de Remedy se nomme Control : Du shoot surréel et une envie de cinéma, du Remedy quoi », sur Gamekult, (consulté le 22 octobre 2018).
  6. a et b Laurely Birba, « Control : une vidéo avec les développeurs qui parlent de l'histoire du jeu », sur JeuxActu, (consulté le 23 octobre 2018).
  7. a b et c Thomas Pillon, « Le nouveau jeu de Remedy s'oriente vers le multijoueur en ligne et en open world », sur Gameblog, (consulté le 21 octobre 2018).
  8. a b c et d mrderiv, « Des détails sur le prochain jeu Remedy (Alan Wake, Max Payne) », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 21 octobre 2018).
  9. a b et c Romain Mahut, « Remedy (Quantum Break, Alan Wake) sortira son prochain jeu sur PS4 », sur Gameblog, (consulté le 21 octobre 2018).
  10. (en) Brian Shea, « Remedy Announces Gravity-Bending Shooter, Control », sur Game Informer, (consulté le 23 octobre 2018).
  11. (en) Dean Takahashi, « Remedy’s Sam Lake on 21 years of game storytelling and transmedia », sur VentureBeat, (consulté le 23 octobre 2018).
  12. a et b Julien Hubert, « Le prochain Remedy, "P7", a un éditeur : Premiers détails sur le jeu », sur Gameblog, (consulté le 21 octobre 2018).
  13. ChewbieFR, « Le prochain titre de Remedy (Alan Wake) sera un jeu en tant que service », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 21 octobre 2018).
  14. « P7 : le nouveau jeu de Remedy Entertainment sortira en 2019 », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 21 octobre 2018).
  15. Gautoz, « On a vu Control, le prometteur nouveau Remedy : Ils sont dans les murs ! », sur Gamekult, (consulté le 22 octobre 2018).

Lien externe[modifier | modifier le code]