Fondation SCP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fondation SCP
Logo de Fondation SCP

Adresse fondationscp.wikidot.com

scp-wiki.wikidot.com (en)

Description Réseau de sites communautaires
Slogan Sécuriser, Contenir, Protéger
Commercial Non Non
Licence CC BY-SA 3.0
Type de site Écriture collaborative
Langue Anglais, français et 12 autres langues[note 1]
Inscription Facultative pour consulter mais obligatoire pour participer
Lancement 2008 (site original)

2012 (site francophone)

La Fondation SCP est une organisation fictive tirée du site d'écriture collaborative du même nom. D'après les textes publiés sur ce site, la Fondation SCP est chargée de cacher l'existence de phénomènes jugés contraires aux lois de la nature et qui sont appelés « SCP ». Le site prend la forme d'un wiki où la communauté publie des œuvres liées à la Fondation SCP en suivant les codes de divers genres littéraires apparentés au new weird, tels que l'horreur, la science-fiction ou la fantasy urbaine.

La majorité des travaux d'écriture prennent la forme de rapports intradiégétiques présentant chacun des informations sur un SCP ainsi que les « procédures de confinement spéciales »[note 2] mises en place pour le garder sous contrôle, dans un style d'écriture froid et clinique cherchant à simuler de véritables rapports scientifiques. Le site possède également plusieurs milliers de nouvelles appelées « contes » se déroulant dans l'univers de la Fondation.

La Fondation SCP a inspiré plusieurs œuvres dérivées, notamment le jeu vidéo indépendant SCP: Containment Breach.

Univers de l'œuvre[modifier | modifier le code]

La Fondation SCP est une organisation secrète à laquelle les gouvernements du monde ont confié la tâche de confiner et d'étudier tout individu, entité, lieu, objet ou phénomène contraire aux lois naturelles (appelé « objet SCP », ou plus communément « SCP »).[1] Sans mesure de confinement, ces objets pourraient causer des dommages à une échelle variable et mettraient en péril la notion de normalité nécessaire au bon fonctionnement de la société.[2]

L'existence des SCP est donc cachée au reste de l'humanité, principalement par le biais d'une censure quasi-mondiale et la neutralisation des témoins.[2] Les agents de la Fondation sont chargés de la récupération et du transport des objets SCP jusqu'à des installations sécurisées où ils sont étudiés par des chercheurs. La Fondation utilise des membres du personnel sacrifiables (appelés « Classe-D ») pour réaliser les opérations de routine et les expériences au contact de SCP potentiellement dangereux.[1]

Chaque SCP donne lieu à un rapport où sont compilées ou annexées toutes les informations disponibles à son sujet ainsi que la meilleure méthode connue pour le confiner.[1]

Exemples de rapports SCP[modifier | modifier le code]

Illustration de SCP-087
  • SCP-055 est un objet dont il est absolument impossible de se souvenir et dont toutes les autres caractéristiques sont donc inconnues.[3]
  • SCP-087 est une cage d'escalier semblant descendre indéfiniment. L'escalier est habité par SCP-087-1, qui est décrit comme un visage dépourvu de bouche, pupilles et narines.[1],[4]
  • SCP-108 est un bunker nazi dont le seul accès connu est un portail situé dans la cavité nasale d'une femme.[5]
  • SCP-173 est une statue humanoïde en béton armé avec des traces de peintures. Elle reste immobile tant qu'elle est observée directement, mais attaque les gens en leur brisant la nuque dès que le contact visuel est rompu.[6] Elle est décrite comme extrêmement rapide et peut se déplacer de plusieurs mètres le temps d'un clin d'œil.[3],[4]
  • SCP-294 est une machine à café pouvant servir n'importe quelle substance liquide ou susceptible d'exister sous forme liquide.[1],[4]
  • SCP-426 est un grille-pain auquel il est impossible de faire référence sans s'exprimer à la première personne.[4]
  • SCP-1171 est une maison dont les fenêtres sont en permanence couvertes de buée. Écrire sur la vitre permet de communiquer avec une entité issue d'une autre dimension possédant elle aussi des fenêtres couvertes de buée. Cette entité est très hostile envers les êtres humains mais ignore que les membres de la Fondation sont en fait humains.[3]
  • SCP-1609 est un tas de copeaux et de morceaux de tissu qui se téléporte dans les poumons de quiconque l'approche en montrant des signes d'agressivité ou en portant un uniforme. Il s'agissait à la base d'un fauteuil qui se téléportait auprès de personnes désirant s'asseoir, mais l'objet est devenu hostile après avoir été envoyé au broyeur par une organisation rivale de la Fondation.[3]
  • SCP-3008 est un magasin IKEA dont l'intérieur s'étend à l'infini et où les clients perdent leur chemin et restent piégés. Ces clients ont formé une proto-société et sont forcés de se défendre contre des monstres humanoïdes (appelés SCP-3008-2) à l'apparence d'employés du magasin et qui deviennent agressifs pendant la nuit.[7]

Style d'écriture[modifier | modifier le code]

Sur les wikis de la Fondation SCP, la majorité des travaux sont des articles standalones décrivant les "procédures de confinement spéciales" d'un objet SCP donné.[3] L'objet SCP se voit attribuer un numéro unique[8] ainsi qu'une classification[note 3] définie par rapport à la difficulté à le garder totalement sous contrôle.[9] Le document expose ensuite les procédures de confinement et mesures de sécurité adaptées, puis décrit l'objet SCP lui-même.[1],[3] Des addenda, tels que des images, des données expérimentales ou des mises à jour peuvent également être annexées au document. Ces rapports sont écrits avec un ton scientifique et feignent souvent la suppression d'informations classées secrètes[10]. En octobre 2020, le site cumulait près de onze mille rapports originaux toutes langues confondues.[6]

La Fondation SCP possède près de quatre mille nouvelles désignées sous le terme de "contes".[1],[3] Elles se déroulent dans l'univers de la Fondation SCP et se concentrent souvent ou adoptent le point de vue du personnel de la Fondation ou d'objets SCP.[11] Dans son article pour Blumhouse Productions, Gregory Burkart note que si certains des contes ont une atmosphère sombre et pesante, d'autres sont "surprenamment légers".[9]

La Fondation SCP ne possède pas de canon central[3] mais les histoires du wiki sont fréquemment connectées entre elles pour former des ensembles cohérents.[12]

Les écrits du site ont été décrits comme tirant leur caractéristiques de nombreux genres différents tels que la science fiction, la fantasy urbaine, l'horreur et les creepypastas.[13],[14]

Communauté[modifier | modifier le code]

La Fondation SCP trouve ses origines dans le forum "paranormal" /x/ du site 4chan où SCP-173, le tout premier SCP, fut publié en 2007.[1] Dans les mois qui suivirent, différents utilisateurs de 4chan contribuèrent au développement de l'univers sous-entendu dans le post initial en publiant leurs propres rapports avec le même style d'écriture et le même cadre fictif que SCP-173.[3] Un premier wiki dédié fut créé en janvier 2008 sur le service d'hébergement de wikis EditThis puis remplacé en juillet 2008 par le site actuel, hébergé par Wikidot.[1],[3]

Si ce site n'était à la base consultable qu'en anglais, de nombreux wikis vinrent s'y greffer au fil des années pour traduire la Fondation SCP et créer du contenu original dans leurs langues respectives.[9] En septembre 2018, le réseau reconnaissait officiellement des sites communautaires dans 14 langues différentes, dont un wiki francophone créé en 2012.[1]

Ces sites possèdent chacun des guides d'écriture ainsi qu'un forum permettant d'échanger sur la Fondation SCP. Chaque article publié possède son propre espace de discussion où les membres du site peuvent l'évaluer et apporter des critiques ou suggestions de modification.[12] Les membres peuvent également noter un article positivement ou négativement, les articles originaux recevant une majorité de votes négatifs finissant supprimés.[1],[15],[16] Des chroniqueurs du Daily Dot et de Bustle ont noté que ce mode de fonctionnement permettait un contrôle strict des standards du site anglophone et que tout contenu n'y répondant pas était rapidement supprimé.[3],[17]

Des concours d'écriture sont régulièrement organisés sur les différentes branches[18] ; par exemple, en novembre 2014, le site anglophone a organisé un concours dédié aux dystopies[19] et, en avril 2018, le site francophone a tenu un concours sur le thème "Poésie et concepts".[1]

Réception[modifier | modifier le code]

Médias anglo-saxons[modifier | modifier le code]

La Fondation SCP a reçu des retours globalement positifs, notamment dans la presse du numérique. Plusieurs de ces journaux saluent la nature effrayante des rapports SCP[4] ainsi que le fort contraste entre leur forme clinique et leur fond horrifique, dans un style parfois comparé à celui de H. P. Lovecraft et présenté comme leur plus grande force.[3],[20]

Si le concept des SCP est loué pour son originalité,[3] il a pu leur être reproché une qualité très inégale d'un article à l'autre, certains d'entre eux étant jugés ennuyeux et répétitifs.[5] Il a été relevé que le système de notation permettait de trouver facilement les rapports les plus appréciés par les membres du site.[21]

Il a été noté que les travaux possédaient une grande variété de styles et ne se bornaient pas uniquement à une atmosphère froide et sinistre,[22] ce qui leur permet d'explorer un grand nombre de concepts différents et ainsi de satisfaire tous les goûts.[5] Dans The New Digital Storytelling, Bryan Alexander estime que la Fondation SCP est peut-être "la plus grande création narrative réalisée sur un wiki" du fait de son échelle et des processus créatifs utilisés.[23]

Impact culturel[modifier | modifier le code]

À l'occasion de la 10e édition du festival de musique contemporaine Plug, en 2016, l'orchestre Glasgow New Music Expedition mené par Jessica Cottis a joué plusieurs morceaux inspirés par la Fondation SCP.[24]

Jeux vidéos[modifier | modifier le code]

Citée comme inspiration de plusieurs jeux vidéo indépendants,[25],[26] l'univers de la Fondation SCP a également bénéficié de ses propres adaptations vidéoludiques :

  • SCP: Containment Breach, jeu d'horreur sorti en 2012[1],[3],[27]. Le joueur y incarne un Classe-D cherchant à s'échapper d'un complexe souterrain généré procéduralement au cours d'une brèche de confinement.[10],[28],[29]
  • SCP: Unity, débuté en 2016 comme un remake de SCP: Containment Breach sur le moteur Unity.
  • SCP: Secret Laboratory, jeu multijoueur basé sur SCP: Containment Breach. Les joueurs peuvent y incarner des SCP, des Classes-D, des chercheurs ou agents de la Fondation ou les agents d'une organisation rivale.[30]
  • SCP-087, jeu d'horreur dédié à l'exploration de SCP-087.[31],[32]
  • SCP-3008, jeu multijoueur en cours de développement centré sur SCP-3008.[28]

La Fondation SCP est également créditée comme source d'inspiration majeure du jeu Control, annoncé par Remedy Entertainment lors de l'E3 2018 et sorti en 2019.[33],[34],[35]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Russe, coréen, mandarin (simplifié et traditionnel), polonais, espagnol, thaï, japonais, allemand, italien, ukrainien, portugais et tchèque.
  2. En anglais « Special Containment Procedures », qui renvoie au sigle SCP.
  3. Les classes les plus connues sont :
    • Sûr : le SCP est suffisamment bien compris pour être confiné de manière fiable.[1]
    • Euclide : le SCP n'est pas suffisamment bien compris pour être confiné de manière fiable, voire il possède un comportement imprédictible.[1]
    • Keter : le confinement de ce SCP ne peut être partiel et/ou requiert des procédures particulièrement difficiles à mettre en œuvre.[1]
    • Thaumiel : le SCP permet de confiner d'autres SCP ou possède un autre usage bénéfique pour la Fondation.[9]
    • Expliqué : les propriétés du SCP se sont finalement avérés conformes aux lois naturelles et ce dernier ne doit donc plus être confiné.[9]
    • Neutralisé : le SCP a été détruit ou a perdu ses propriétés anormales.[9]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o et p Bruno Lus, « De creepypasta à réseau créatif hors norme, l'épopée de la Fondation SCP », sur Vice, (consulté le 28 janvier 2021)
  2. a et b Raphaëlle de Tappie, « SCP, la très curieuse fondation cachée dans un recoin du Web et qui s'est donnée pour mission de répertorier et neutraliser tous les phénomènes paranormaux », sur Atlantico, (consulté le 28 janvier 2021)
  3. a b c d e f g h i j k l m et n (en) Gavia Baker-Whitelaw, « Meet the secret foundation that contains the world's paranormal artifacts », sur The Daily Dot, (consulté le 28 janvier 2021)
  4. a b c d et e (en) Michelle Starr, « SCP Foundation web series coming to YouTube », sur CNET, (consulté le 28 janvier 2021)
  5. a b et c (en) Alex Eichler, « Enter the SCP Foundation's Bottomless Catalog of the Weird », sur io9, (consulté le 28 janvier 2021)
  6. a et b Pauline Vallée, « Sur YouTube, ce web docu plonge dans les méandres de la Fondation SCP », sur Télérama, (consulté le 28 janvier 2021)
  7. (en) Rob Beschizza, « Brilliant short story about being trapped in an infinite IKEA », sur Boing Boing, (consulté le 28 janvier 2021)
  8. Newsom, p. 152
  9. a b c d e et f (en) Gregory Burkart, « Creepypasta: The Story Behind "The SCP Foundation" » [archive du ], sur Blumhouse Productions, (consulté le 28 janvier 2021)
  10. a et b (en) Nick Dinicola, « Creepypasta Gaming: Where the Internet "Learns Our Fears" », sur PopMatters, (consulté le 28 janvier 2021)
  11. Tapscott, p. 122
  12. a et b Alexander, p. 72
  13. (es) Nico Varonas, « SCP-087: Escaleras a lo desconocido », sur NeoTeo, (consulté le 28 janvier 2021)
  14. (en) Alexis Ong, « The Unsung Muse of Speculative Fiction Is a Wikipedia Community », sur Tor.com, (consulté le 28 janvier 2021)
  15. Newsom, p. 154
  16. Tapscott, pp. 117-118
  17. (en) Lucia Peters, « The 10 Creepiest Urban Legends on the Internet », sur Bustle, (consulté le 28 janvier 2021)
  18. Tapscott p. 118
  19. (en) Lisa Suhay, « Urban Druid writing contest: What's behind the dark-side fiction? », sur The Christian Science Monitor, (consulté le 28 janvier 2021)
  20. (en) Winston Cook-Wilson, « SCARE SEASON | SCP, the Creepypasta for 'X-Files' and H.P. Lovecraft Fans », sur inverse.com, (consulté le 28 janvier 2021)
  21. (en) Leigh Alexander, « _9MOTHER9HORSE9EYES9: the mysterious tale terrifying Reddit », sur The Guardian, (consulté le 28 janvier 2021)
  22. (en) Andrew Paul, « The Comforting Insanity of Creepypasta », sur Medium, (consulté le 28 janvier 2021)
  23. Alexander p. 73
  24. (en) Kate Molleson, « Plug in to a feast of new music in Glasgow », sur The Herald, (consulté le 28 janvier 2021)
  25. Rutabaga, « Une vidéo et une campagne Kickstarter pour The Hive, un FPS multijoueur post-apocalyptique », sur NoFrag, (consulté le 28 janvier 2021)
  26. Rutabaga, « Un trailer pour ColdSide, un jeu d’horreur tournant sur CryEngine », sur NoFrag, (consulté le 28 janvier 2021)
  27. Diver, chap. 5, p. 4
  28. a et b (en) Stephanie Chan, « SCP-3008 is survival horror in an unending Ikea purgatory », sur Venture Beat, (consulté le 28 janvier 2021)
  29. (en) Boring Aloof Gamer, « Cute Little Things- SCP: Containment Breach Review », sur Game Skinny, (consulté le 28 janvier 2021)
  30. (en) Dean Clark, « SCP Secret Laboratory First Impression: Great Game, If You Can Get it Working », sur Game Tyrant (consulté le 28 janvier 2021)
  31. (en) Adam Smith, « The Neverending Stairway: SCP-087 », sur Rock, Paper, Shotgun, (consulté le 28 janvier 2021)
  32. « SCP-087 : Le point sur le couloir de la mort ! », sur playerone.tv, (consulté le 28 janvier 2021)
  33. (en) Nicholas Scibetta, « Preview: Control is a Stunning Action Game for Fans of Annihilation and the SCP Foundation », sur Gamecrate, (consulté le 28 janvier 2021)
  34. (en) Rédaction de Twinfinite, « Remedy’s Control Shares Eerie Similarities with the SCP CreepyPasta Site », sur Twinfinite, (consulté le 28 janvier 2021)
  35. Rutabaga, « [TEST] Control, aux frontières du réel », sur NoFrag, (consulté le 28 janvier 2021)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]