Fondation SCP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fondation SCP
Logo de Fondation SCP
Logo de la Fondation SCP

Adresse fondationscp.wikidot.com
Slogan Sécuriser. Contenir. Protéger.
Langue Français[a]
Inscription Requise[b]
Lancement 21 Mars 2012[c]
État actuel Actif

La Fondation SCP est un site d'écriture collaborative qui relate les exploits de la Fondation SCP (pour "Sécuriser. Contenir. Protéger."), une organisation fictive responsable du confinement d'entités, de lieux et d'objets qui dérogent aux lois de la nature : les "SCP" (pour "Procédures de Confinement Spéciales"). La majorité des travaux d'écriture présentés sur le site consiste en rapports comportant, entre autres, des "procédures de confinement spéciales", qui décrivent chacune une méthode de confinement spécifique à un SCP. Le site dispose également de quelques centaines de "contes", qui sont des nouvelles dont l'histoire se déroule au cœur de l'univers de la Fondation.

La Fondation SCP consiste en un projet d'écriture international, possédant un site web pour chacune des branches étrangères dérivées de la branche anglophone originelle[1]. Il existe ainsi une branche française, espagnole, polonaise, allemande, russe, thaïlandaise, chinoise, japonaise, coréenne, italienne, et une branche internationale destinée à traduire les récits des ramifications précédentes en anglais[2].

La Fondation SCP a été appréciée pour sa capacité à mêler l'horreur à un style d'écriture scientifique et académique. Elle a aussi inspiré de nombreux produits dérivés, dont le jeu vidéo SCP - Containment Breach.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

La Fondation SCP est une organisation secrète de fiction à qui les gouvernements du monde entier ont confié la tâche de contenir et d'étudier des entités, lieux, objets et phénomènes anormaux qui défient les lois de la physique, plus communément désignés par l’appellation d'objets SCP", ainsi qu'un numéro de Procédures de Confinement Spéciales[3]. Les objets SCP, tant qu'ils ne sont pas confinés, menacent l'espèce humaine - ou du moins, la perception qu'a l'Homme de la réalité et de la normalité[3].

L'existence des SCP est gardée secrète par la Fondation afin de ne pas générer un effet de terreur d'ampleur mondiale et de permettre aux hommes de vivre normalement. Lorsqu'un SCP est découvert, la Fondation déploie des agents sur le terrain afin de collecter des informations à son sujet et transporter le SCP jusqu'à l'une des installations prévues à cet effet, ou de le confiner sur son emplacement d'origine s'il est impossible de le déplacer. Une fois que l'objet SCP est confiné, il est étudié par les membres du personnel. La Fondation fait pour cela l'acquisition massive d'un personnel renouvelable, des prisonniers (généralement des criminels et condamnés à mort), les "Classes-D", qu'elle utilise pour interagir avec certains SCP du fait de leur dangerosité[3].

La Fondation SCP conserve une documentation des procédures de confinement spéciales pour tous les SCP placés sous sa surveillance. Ces documents décrivent les SCP en question et comprennent des instructions afin d'assurer un confinement optimal[3]. Depuis 2016, la Fondation SCP a établi des procédures de détention pour plus de deux mille SCP ; des nouvelles sont fréquemment ajoutées[4].

Exemples de SCP confinés[modifier | modifier le code]

SCP-087, avec SCP-087-1 en arrière-plan.
  • SCP-055 : SCP-055 est quelque chose qui provoque chez la personne qui l'observe l'oubli de ses caractéristiques, le rendant impossible à décrire, bien qu'il soit possible de dire ce qu'il n'est pas[4].
  • SCP-087 : SCP-087 est une cage d'escalier qui semble descendre indéfiniment[5]. L'escalier est habité par SCP-087-1, qui est décrit comme un visage dépourvu de bouche, pupilles et narine[6].
  • SCP-108 : SCP-108 est une femme qui possède un portail menant à un bunker Nazi, inaccessible autrement qu'à l'intérieur de son nez[7].
  • SCP-173 : SCP-173 est une statue de béton recouverte de peinture en spray[4]. Elle est immobile tant qu'elle est physiquement observée, mais brise la nuque des gens lorsque le contact visuel est rompu[5].
  • SCP-294 : SCP-294 est une machine à café qui peut fournir presque n'importe quoi parmi tout ce qui existe ou qui est susceptible d'exister sous forme liquide[5].
  • SCP-426 : SCP-426 est un grille-pain auquel on ne peut faire référence qu'en s'exprimant à la première personne[5].
  • SCP-1171 : SCP-1171 est une maison dont les fenêtres sont toujours couvertes de buée ; écrire sur la vitre rend possible la communication avec une entité extra-dimensionnelle utilisant des fenêtres couvertes de buée de la même façon. Cette entité montre une hostilité prononcée à l'égard des humains, mais ignore que les membres du personnel de la Fondation sont précisément des humains[4].
  • SCP-1609 : SCP-1609 est un amas de matériaux qui se téléporte dans les poumons de quiconque l'approche armé d'intentions hostiles ou vêtu d'un uniforme. Il s'agissait autrefois d'un fauteuil inoffensif qui se téléportait près de toute personne qui ressentait le besoin de s'asseoir, mais est entrée dans son état actuel d'hostilité après avoir été inséré dans un broyeur par une organisation rivale[4].

Communauté[modifier | modifier le code]

Les séries de rapports et contes de la Fondation SCP trouvent leurs origines dans la section "paranormal" /x/ du forum 4chan, où la première procédure de confinement spéciale (connue sous l'appellation de SCP-173) fut postée et présentée comme une creepypasta en 2007[4]. Beaucoup d'autres procédures de confinement spéciales ont été créées peu de temps après, inspirées par SCP-173. En 2008, les séries de la Fondation SCP furent transférées sur l'actuel site web Wikidot[4].

Les utilisateurs de Wikidot sont tenus d'envoyer une candidature avant d'être autorisés à contribuer sur le site[4]. Les écrivains du Daily Dot et Bustle ont noté que le site préserve un strict contrôle de qualité standard, et que le contenu hors-charte est rapidement supprimé[4],[8].

Le site Wikidot organise régulièrement des concours d'écriture. Par exemple, en Novembre 2014, la Fondation SCP a tenu un "Concours de Dystopies", au cours duquel ses membres étaient invités à soumettre des écrits au sujet de la Fondation évoluant dans un monde sinistre et dévasté[9].

La Fondation SCP possède aussi un forum qui lui est dédié sur Reddit et une communauté de role-play[4],[10]. Les contributeurs notables de la Fondation SCP comptent, entre autres, le scénariste Max Landis[11].

Style d'écriture[modifier | modifier le code]

La plupart des travaux de fiction présents sur le site de la Fondation SCP consiste en œuvres individuelles, généralement indépendantes les unes des autres, chacune étant la documentation des "procédures de confinement spéciales" relatives à un objet SCP particulier[4]. Les SCP sont aussi répartis en classes. Une majorité d'entre eux est catégorisée "Sûr", signifiant que l'objet est suffisamment compris pour être confiné aisément et que ses effets ne se manifestent pas sans une activation délibérée. Les objets classés "Euclide" sont imprévisibles ou leurs propriétés encore méconnues, mais ils ne représentent souvent qu'une menace modérée. Les objets de classe "Keter" requièrent des procédures de confinement radicales et menacent la vie humaine sur une très grande échelle. Quelques objets sont classés "Thaumiel", parce qu'ils sont hautement importants ou extrêmement dangereux - même selon les critères de la Fondation. Seul un SCP - SCP-2317 - est classé "Apollyon" de par sa nature unique. De plus, les procédures de confinement peuvent comprendre l'histoire des entités et l'historique des tests pratiqués sur elles. Les rapports sont rédigés sur un ton pseudo-académique qui se veut être le plus rigoureux et scientifique possible, et comportent à ce titre des informations censurées[12].

Le site regroupe également plusieurs centaines de nouvelles appelées "Contes de la Fondation"[4]. Ces histoires s'articulent généralement autour de membres d'organisations fictives interagissant avec différents SCP. Gregory Burkart, de Blumhouse Productions, a noté que certains des Contes de la Fondation étaient sombres et lugubres, alors que d'autres étaient "étonnamment joyeux"[13].

La Fondation SCP ne s'articule pas autour d'un unique canon. Des contes explorent d'autres facettes de l'univers, par exemple du point de vue d'un groupe d'intérêt ou d'un SCP. Il existe aussi des rapports et contes humoristiques. Le genre du site est décrit comme étant de la science-fiction, de la fantasy urbaine et de l'horreur[4],[14]. Sauf mention contraire, le contenu du site web est placé sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0[15].

Réception[modifier | modifier le code]

La Fondation SCP a globalement été bien accueillie. Michelle Starr, du CNET, a fait l'éloge de l'univers effrayant qu'elle dépeint[5]. Gavia Baker-Whitelaw, du Daily Dot, a salué l'originalité de la Fondation SCP et l'a décrite comme "le style d'écriture horrifique le plus exceptionnel et captivant d'Internet"[4]. Elle a noté que les procédures de confinement spéciales contenaient rarement du gore injustifié. Le style horrifique des séries a plutôt souvent été dépeint comme étant "pragmatique" et "pince-sans-rire", jusque dans les moindres détails[16],[4]. Lisay Suhay, du Christian Science Monitor, a par ailleurs fait l'éloge du style ironique employé dans certains contes[9].

Alex Eichler, d'io9, a noté que les séries étaient de qualité variable, et que certains rapports étaient insipides ou redondants. Il a toutefois apprécié le fait que l'univers de la Fondation n'ait pas sombré dans le morbide, et que certains rapports soient plus gais. En outre, il a salué la large gamme de concepts exploitée au travers des rapports, et a déclaré que la Fondation SCP présentait des écrits qui satisferont tous les lecteurs[7].

Winston Cook-Wilson, écrivant pour Inverse, a comparé la Fondation SCP aux écrits de Lovecraft. Tout comme son œuvre, les dossiers des cas étudiés par la Fondation limitent les séquences d'action et sont écrits sur un ton pseudo-académique. Il a argumenté que les travaux de Lovecraft et ceux de la Fondation étaient consolidés par la tension présente entre le style scientifique et horrifique des histoires narrées[17]. Les détails ressortant des nombreux objets SCP et des différents "contes" ( "tales" en anglais, principalement des témoignages multiples de personnages relatifs à la Fondation) dépeignent en effet un univers extrêmement sombre, pensé et conçu pour être anxiogène dans les plus infimes proportions. La notion d'effroi liée à l'impuissance de l'être humain à comprendre son univers et à le maîtriser, thème Lovecraftien par excellence, émane de la nature, du fonctionnement, et des concepts de la majorité des objets SCP, et ce quel que soit leur niveau de dangerosité réelle. L'impression générale ressortant de ceci inverse le concept de la sur-nature: il donne la sensation au lecteur que le monde « normal » que dit protéger la Fondation constitue en lui seul une sur-nature, îlot de cohérence créé de toutes pièces par la perception de l'humanité aveugle, ce dernier nageant dans l'océan de ce qui serait « la vraie nature de l'univers ».

Œuvres dérivées[modifier | modifier le code]

La Fondation SCP a inspiré de nombreux jeux vidéo indépendants. Dans l'un de ces jeux, SCP - Containment Breach, le protagoniste est un membre de classe-D qui tente de fuir le bâtiment dans lequel il se trouve prisonnier lors d'une brèche de confinement. Pendant son évasion, le protagoniste n'a d'autre choix que de fuir les nombreux SCP à sa poursuite, comme SCP-173. D'autres jeux ont été créés, tels que SCP-087 et SCP-087-B, tous deux basés sur SCP-087, bien que le second en soit plus librement inspiré[18].

De plus, une pièce de théâtre, Bienvenue au Comité d'Éthique, a été organisée à Dublin en 2014. La pièce s'inspirait du Comité d'Éthique de la Fondation SCP, dont la mission consiste à limiter autant que possible les méthodes immorales utilisées par la Fondation pour confiner l'anormal[19]. La production d'une web-série en prise de vue réelle a également commencée en 2013, basée sur la Fondation SCP[5].

Ces œuvres dérivées comprennent par ailleurs la Librairie du Vagabond, un site d'écriture similaire qui se concentre sur l'un des plus anciens groupes d'intérêt, la Main du Serpent[20].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La langue du site original est l'anglais. La branche francophone crée son propre contenu et traduit, entre autres, celui de la branche anglophone.
  2. L'enregistrement est uniquement nécessaire pour publier. La seule lecture du contenu est disponible pour tous.
  3. Le site original fut lancé le 19 Juillet 2008.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The SCP Foundation », sur The SCP Foundation (consulté le 10 septembre 2016).
  2. « Liens » (consulté le 13 mai 2017)
  3. a, b, c et d (en) The Administrator, « About The SCP Foundation », sur SCP Foundation (consulté le 10 septembre 2016).
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o (en) Gavia Baker-Whitelaw, « Meet the secret foundation that contains the world's paranormal artifacts », sur The Daily Dot, (consulté le 10 septembre 2016).
  5. a, b, c, d, e et f (en) Michelle Starr, « SCP Foundation web series coming to YouTube », sur CNET, (consulté le 10 septembre 2016)
  6. (en) Zaeyde, « SCP-087 », sur SCP Foundation (consulté le 10 septembre 2016).
  7. a et b (en) Alex Eichler, « Enter the SCP Foundation's Bottomless Catalog of the Weird », sur io9, (consulté le 10 septembre 2016).
  8. (en) Lucia Peters, « The 10 Scariest Urban Legends on the Internet to Bring a Shiver to Your Spine This Halloween », sur Bustle, (consulté le 10 septembre 2016).
  9. a et b Lisa Suhay, « Urban Druid writing contest: What's behind the dark-side fiction? », sur The Christian Science Monitor, (consulté le 26 décembre 2016).
  10. (en) Aubrey Sitterson, « The 11 weirdest subreddits », sur Geek (consulté le 10 septembre 2016).
  11. (en) Max Landis, « MY #SCP! If you like it, please upvote! », sur Twitter, (consulté le 10 septembre 2016).
  12. (en) Nick Dinicola, « Where the Internet "Learns Our Fears" », sur Pop Matters, (consulté le 10 septembre 2016).
  13. (en) Gregory Burkart, « CREEPYPASTA: The Story Behind “The SCP Foundation” », sur BlumHouse Productions, (consulté le 26 décembre 2016).
  14. (es) Nico Varonas, « SCP-087: Escaleras a lo desconocido », sur NeoTeo, (consulté le 10 septembre 2016).
  15. (en) DrClef, « Licensing Guide », sur SCP Foundation (consulté le 10 septembre 2016).
  16. Raphaëlle de Tappie, « SCP, la très curieuse fondation cachée dans un recoin du Web et qui s'est donnée pour mission de répertorier et neutraliser tous les phénomènes paranormaux », sur Atlantico, (consulté le 10 septembre 2016).
  17. (en) Winston Cook-Wilson, « Scare Season: SCP, the Creepypasta for 'X-Files' and H.P. Lovecraft Fans », sur Inverse, (consulté le 10 septembre 2016).
  18. (en) Adam Smith, « The Neverending Stairway: SCP-087 », sur Rock, Paper, Shotgun, (consulté le 10 septembre 2016).
  19. (en) Una Power, « Welcome to the Ethics Committee », sur Belfield FM/UCD Student Radio (via archive.org), (consulté le 26 décembre 2016).
  20. (en) « The Wanderers' Library », sur The Wanderers' Library (consulté le 10 septembre 2016).