AT&T Long Lines Building

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
AT&T Long Lines Building
AT&T Long Lines building.jpg
Histoire
Architecte
John Carl Warnecke & Associates
Construction
1974
Ouverture
Usage
Télécommunications
Architecture
Style
Hauteur du toit
168 m
Étages
29
Administration
Propriétaire
Localisation
Pays
Ville
Coordonnées
Localisation sur la carte de New York
voir sur la carte de New York
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

L'AT&T Long Lines Building est un gratte-ciel de 168 mètres de hauteur construit à New York aux États-Unis en 1974. Il abrite des équipements de télécommunications ('switching station') de la société AT&T. Il est presque dépourvu de fenêtres, afin de garantir la sécurité et la protection des équipements. Ses murs extérieurs sont composés de panneaux de béton précontraint recouvert de granite[1]. Ses étages sont hauts de 5,5 mètres pour accueillir les équipements de télécommunications et ont été spécialement renforcés pour supporter le poids des équipements. Les 10e et 29e étages comportent d'importantes ouvertures pour la ventilation.

Le bâtiment et ses lignes téléphoniques ont été conçus pour supporter une explosion nucléaire et ses retombées et être auto-suffisants durant deux semaines en conditions de guerre[2]. Il a été conçu dans un style brutaliste par l'agence John Carl Warnecke & Associates. Une tour jumelle était prévue, mais elle n'a jamais été construite.

D'après The Intercept[3], cette tour est une couverture pour dissimuler un centre d'espionnage appelé « Titanpointe ». Les équipements du constructeur AT&T permettrait de capter des données et de les envoyer vers la NSA.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]