Conjux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Conjux
Conjux
Le lac du Bourget vu du village de Conjux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Chambéry
Canton Bugey savoyard
Intercommunalité Grand Lac
Maire
Mandat
Claude Savignac
2014-2020
Code postal 73310
Code commune 73091
Démographie
Gentilé Conjuxiens
Population
municipale
202 hab. (2015 en augmentation de 10,38 % par rapport à 2010)
Densité 119 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 47′ 29″ nord, 5° 49′ 20″ est
Altitude Min. 225 m
Max. 443 m
Superficie 1,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de la Savoie
City locator 14.svg
Conjux

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de la Savoie
City locator 14.svg
Conjux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Conjux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Conjux

Conjux est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes. La commune de Conjux est la plus petite de Chautagne avec ses 175 hectares. Située sur les rives du lac du Bourget, avec 5 km de côtes, Conjux possède un petit port, une plage de baignade et un camping municipal.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Konzhu, selon la graphie de Conflans[1].

La pêche[modifier | modifier le code]

La pêche a longtemps été l'activité artisanale principale du village. La licence de pêche était un patrimoine précieux que les anciens transmettaient en héritage à leurs enfants. Aujourd'hui, il ne reste que deux pêcheurs professionnels sur la commune. La raréfaction du lavaret, fin XIXe siècle, a conduit les habitants de Conjux à développer une activité d'alevinage

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 mars 2001 Jean Mithieux    
mars 2001 en cours
(au avril 2014)
Claude Savignac    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 202 habitants[Note 1], en augmentation de 10,38 % par rapport à 2010 (Savoie : +3,19 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
149116187200199237218204206
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
186184209200175165161160159
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
140144150133136132142125125
1982 1990 1999 2005 2010 2015 - - -
122126169187183202---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La partie la plus ancienne de la chapelle Saint-Crépin date du début du XVe siècle. Ses éléments distinctifs comprennent une croisée d'ogives, une vierge en bois ciré du XIVe siècle, des vestiges gallo-romains et un autel de Cybèle. Fortement endommagée par un tremblement de terre en 1826, la chapelle a été restaurée en plusieurs étapes (1890, 1938 et 1978).

Un site archéologique immergé, datant de la période de l'âge du bronze final, manifeste des vestiges de l'occupation humaine en milieu humide, de l'habitat ainsi que les pieux de soutènement des bâtiments de bois, encore visibles.

Fêtes[modifier | modifier le code]

Les activités organisées par le Comité des Fêtes de Conjux comprennent un repas de printemps en mai, une fête du Four (« La Four'rioule ») en juin, un bal avec feu d'artifice (le premier samedi après le 14 juillet), et un repas du 11 novembre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 21
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.