Chindrieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chindrieux
Chindrieux
L'ancien bâtiment voyageurs
de la gare de Chindrieux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Chambéry
Canton Bugey savoyard
Intercommunalité Grand Lac
Maire
Mandat
Marie-Claire Barbier
2014-2020
Code postal 73310
Code commune 73085
Démographie
Gentilé Chindrolins, Chindrolais
Population
municipale
1 344 hab. (2015 en augmentation de 8,83 % par rapport à 2010)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 49′ 18″ nord, 5° 51′ 00″ est
Altitude Min. 227 m
Max. 900 m
Superficie 16,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de la Savoie
City locator 14.svg
Chindrieux

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de la Savoie
City locator 14.svg
Chindrieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chindrieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chindrieux

Chindrieux est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Shindro (graphie de Conflans) ou Chindriox (ORB)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Chindrieux est la plus vaste commune de la Chautagne (canton de Ruffieux), et compte 13 hameaux : Groisin, Lachat, Expilly, Portout, Viuz, Chevigneux, Praz, Vars, la Tour, Chaudieu, Rigolet, Champfleury et Châtillon.

Le hameau de Châtillon fut l’ancienne capitale de la Chautagne. Le château de Châtillon a été érigé à partir du XIIIe siècle, avec une tour octogonale. Il a été le centre de la seigneurie de Chautagne, propriété des Montluel, des Seyssel d’Aix, des Rambert puis des d’Anglejean-Châtillon. Alphonse de Lamartine y résida durant l’été 1819[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
janvier 2009 en cours
(au avril 2014)
Marie-Claire Barbier App. LR Cadre de la fonction publique territoriale, conseillère départementale.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 1 344 habitants[Note 1], en augmentation de 8,83 % par rapport à 2010 (Savoie : +3,19 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
9941 1331 2111 2851 2641 3921 3391 3021 269
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 2831 2891 2631 2221 1831 1141 1671 048970
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
830844849825846767733805800
1982 1990 1999 2006 2007 2012 2015 - -
9511 0591 0921 1851 1981 2971 344--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'aire d'appellation des vins de Savoie Chautagne.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Châtillon[modifier | modifier le code]

Le château de Châtillon est un ancien château fort, du XIe siècle, remanié à plusieurs reprises, notamment au XVIe siècle et aux XVIIIe et XIXe siècles, qui se dresse sur la rive nord du lac du Bourget, autrefois lac de Châtillon, ce qui atteste de l'importance politique qu'eût la seigneurie locale et le château qui donna son nom à ce lac. Il est érigé sur un rocher rive droite à deux kilomètres au sud - sud-ouest de Chindrieux et surplombe depuis son haut promontoire les eaux lacustres. Il fut le centre de la seigneurie de Châtillon.

Le château de Châtillon fait l’objet d’une inscription partielle au titre des monuments historiques depuis le 29 avril 1991[7],[8].

Manoir de Champfleury[modifier | modifier le code]

Ce manoir du XVe siècle, qui domine le lac avant le hameau de Groisin, fut le centre de la seigneurie de Chamfleury.

Autres[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 20
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  2. Le Dauphiné libéré du 1er février 2008, édition 73A
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Château de Châtillon », notice no PA00118331, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. Site du Conseil général de la Savoie - Autour du Lac du Bourget.