Austin (automobile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Austin
logo de Austin (automobile)
illustration de Austin (automobile)
Austin Metro City Van (1986).

Création 1905 à Longbridge
Dates clés 1952 : fusion avec Morris (Nuffield Organisation)
Disparition 1988 : Abandon de la marque par British Leyland
Fondateurs Herbert Austin
Forme juridique S.A.
Slogan Driving is believing
Siège social Longbridge,
Birmingham
, Angleterre
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Actionnaires Drapeau de la République populaire de Chine Nanjing Automobile Corporation (NAC)
Activité Constructeur automobile
Produits AutomobileVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Austin Motor Company (1906–1952)
BMC (1952–1968)
British Leyland (1968–1988)
Rover Group (en) (1988–2000)
MG Rover (2000-2005)
NAC (Depuis 2005)

Austin était un constructeur automobile anglais, fondé en 1905 à Longbridge par Herbert Austin[1] et actif jusqu'à sa disparition en 1988.

Depuis le , les droits d'utilisation de la marque font partie du patrimoine du groupe chinois Nanjing Automobile Corporation (NAC).

Austin Seven (1926)
Austin 8 (1946)

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Austin Motor Company fut créée en 1905 par Herbert Austin.

Son siège était basé à Longbridge, une banlieue de Birmingham, au centre de l'Angleterre. Plus tard, en 1936, le fondateur a été anobli comme Baron Austin of Longbridge.

En 1952, le constructeur fusionne avec son concurrent Nuffield Organisation (marques Morris, MG, Riley...). L'union des deux fabricants donne naissance à la British Motor Corporation (BMC). En 1968, la BMC fusionne avec le groupe Leyland Motor pour constituer British Leyland, un énorme conglomérat industriel centré en grande partie sur les moyens de transport (automobile, camions, autobus, tracteurs agricoles...).

En 1988, après de nombreuses vagues de restructurations au cours des années 1970, British Leyland devenu groupe Rover en 1986, décide d'abandonner la marque Austin, pour répondre à la stratégie de montée en gamme du groupe[2].

Modèles[modifier | modifier le code]

Entrée de gamme[modifier | modifier le code]

Gamme moyenne basse[modifier | modifier le code]

Austin 1100 (1969)
Austin Allegro (1981)
Austin Metro 5 portes (1985)

Milieu de gamme[modifier | modifier le code]

Austin Maestro (1987)

Gamme moyenne haute[modifier | modifier le code]

Haut de gamme[modifier | modifier le code]

Voitures de sport[modifier | modifier le code]

Austin Healey Sprite Mk I

Taxis[modifier | modifier le code]

Véhicules militaires[modifier | modifier le code]

Tracteur Austin (circa 1930)

Également constructeur aéronautique[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre mondiale, Austin obtint du gouvernement britannique des contrats pour produire des aéronefs développés par la Royal Aircraft Factory. Devaient sortir à partir de 1916 de l’usine de Longbridge 250 RE 8, 1 550 SE 5A et quelques Bristol F.2B Fighter. Mais, en 1917, Herbert Austin décida de constituer un bureau d’études et de développer sa propre gamme d’appareils. Trois chasseurs furent développés, sans dépasser le stade prototype, puis deux appareils de sport prirent l’air en 1919. Faute de commandes, le département aéronautique ferma en 1920, Austin préférant se concentrer sur la production de véhicules.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Austin participa à nouveau à l’effort de guerre, dans le cadre du programme de l'ombre, en produisant à partir de 1937 des Fairey Battle (1 029), des Short Stirling (610), des Hawker Hurricane (300), des fuselages de planeur Airspeed Horsa (363), des Avro Lancaster (330), des sections centrales de voilure de Bristol Beaufighter et 1 100 sections centrales du fuselage et voilures de Miles Master.

Liste des avions Austin[modifier | modifier le code]

Rachat par Nanjing Automobile Corporation[modifier | modifier le code]

Après la disparition d'Austin en 1988, les droits d'exploitation de la marque furent conservés par Rover Group, puis par MG Rover jusqu'à sa faillite en avril 2005. En , la plupart des actifs de MG Rover, dont l'usine de Longbridge, furent vendus au constructeur chinois Nanjing Automobile Corporation (NAC). Ce dernier récupéra les droits sur de nombreuses marques historiques, dont Austin, Morris et bien sûr MG, mais pas ceux sur Rover, ni ceux sur Riley et Triumph. Les droits des marques Riley et Triumph appartiennent à BMW, car le munichois a refusé de les inclure dans la vente du Rover Group à Phoenix en 2000.

En octobre 2006, la presse révéla que Nanjing Automobile Corporation (NAC) réfléchissait à relancer la marque Austin à l'horizon 2008. Souhaitant toucher une plus large clientèle, que la seule marque MG ne pourrait lui permettre, le constructeur chinois annonça officiellement travailler sur de petits modèles qui porteraient le nom d'Austin, dont un, censé remplacer l'ex-Rover/MG 25/ZR. Ces informations furent confirmées en 2006 puis début 2007, notamment par le magazine anglais Autocar[3].

Mais en décembre 2007, Nanjing Automobile Corporation (NAC) est racheté par son concurrent Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC) et les deux constructeurs chinois fusionnent. Cette fusion a enterré le projet de retour de la marque.

En rachetant Nanjing Automobile, Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC) a également racheté sa maison mère Yuejin Motor, qui reçoit en échange 5 % du capital du constructeur shanghaïen : la marque MG se trouve maintenant intégrée à la SAIC qui entend relancer en Europe l'usine de Longbridge (le site historique de Rover situé à côté du siège mais surtout le lieu originaire de la marque Austin dont la NAC a acquis les droits d'utilisation en 2005).

Aujourd'hui, le site de Longbridge abrite l'usine et le siège de la marque de voitures de sport MG Motor.

Remarque[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]