Caudebronde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Caudebronde
Caudebronde
Vieille carte postale
Blason de Caudebronde
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Carcassonne
Canton Villemoustaussou
Intercommunalité Communauté de communes de la Montagne noire
Maire
Mandat
Alain Abbadie
2014-2020
Code postal 11390
Code commune 11079
Démographie
Gentilé Caudebrondais
Population
municipale
189 hab. (2017 en diminution de 1,56 % par rapport à 2012)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 22′ 47″ nord, 2° 18′ 40″ est
Altitude Min. 510 m
Max. 806 m
Superficie 6,22 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Caudebronde
Géolocalisation sur la carte : Aude
Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Caudebronde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Caudebronde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Caudebronde

Caudebronde est une commune française située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Caudebronde a pour habitants les Caudebrondais et Caudebrondaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de la Montagne Noire située dans le Cabardès sur la Dure.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Caudebronde[1]
Les Martys
Cuxac-Cabardès Caudebronde La Tourette-Cabardès
Villardonnel
(sur 20 m)
Villanière Miraval-Cabardès

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Saissac
Blason de Saissac Blason De gueules chapé d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Village[modifier | modifier le code]

Caudebronde est un village rempli de ressources. Dans le temps deux éoliennes étaient présentes. Le village disposait de 12 moulins hydrauliques.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 2008 André Delpech PS  
2008 En cours Alain Abbadie SE Retraité[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4]. En 2017, la commune comptait 189 habitants[Note 1], en diminution de 1,56 % par rapport à 2012 (Aude : +2,19 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
433466438532567565599565562
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
534507492440405347361354335
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
319300284229263199202245218
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
200195180154151150161182189
2017 - - - - - - - -
189--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre-ès-Liens XVIIe, ancienne chapelle castrale : clocher fin XIXeLiturgiquement, c'est la fête de la Dédicace de l'église Saint-Pierre-ès-liens de Rome (près du Colisée) ou la fête des chaînes du Prince des Apôtres. "Saint Luc rapporte, dans les Actes des Apôtres, que Hérode, neveu du second par son père, et petit-fils du premier, voulant gagner l'affection des Juifs, après avoir fait trancher la tête à saint Jacques le Majeur, frère de saint Jean l'Evangéliste, fit arrêter saint Pierre et l'envoya en prison, dans le dessein de le faire exécuter publiquement et devant une foule nombreuse assemblée à Jérusalem, aussitôt que la fête de Pâques serait passée. Craignant qu'il n'échappât à sa cruauté, il ne se contenta pas de le faire enfermer ; il le fit lier avec deux chaînes aux murs de la prison où il était, et le donna en garde à des soldats qui en répondaient. Cependant les chrétiens de la ville et des environs sentirent vivement ce coup, et, sachant combien cet Apôtre était nécessaire à l'Église, qui, à peine naissante, se voyait exposée à de si terribles persécutions, ils envoyaient continuellement leurs vœux et leurs soupirs vers le ciel, suppliant leur souverain pasteur de ne pas permettre que son troupeau fût si tôt privé de celui qu'il lui avait donné pour son vicaire. Cette prière fut exaucée : la nuit même où Pierre devait être exécuté, comme il dormait paisiblement dans ses chaînes, au milieu de deux soldats, outre les autres gardes qui étaient en faction devant la porte, l'ange du Seigneur descendit du ciel et remplit toute la prison d'une grande lumière; et, l'ayant trouvé endormi, il lui donna un coup sur le côté, et lui dit : « Levez-vous promptement ». En même temps, les chaînes lui tombèrent des mains, et il se leva…".
    L'église de notre village est sous le patronage de saint Pierre -ès- liens. Sa fête est le 1er août.
  • Chapelle Saint-Pierre XVe, citée en 828, jadis appelée Oradour.
  • Pierre armoriée XIVe ou XVe.
  • Château de Belleford

Sources[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • La Dure traverse Caudebronde, mais on peut surtout trouver à quelques pas du village deux sources.
  • L'une légèrement en amont de la rivière, protégée de la route par une cavité renforcée d'un étai de pierres est très prisée des habitants.
  • L'autre, en aval, est aussi renforcée d'une petite construction en pierres. Elle fut étudiée au XIXe siècle et reconnue utile pour certaines affections.
  • Mythe de la source de Saint-Pierre situé près de l’Église Saint-Pierre-ès-Liens, cette source avait des vertus permettant de guérir plus facilement.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]