Villanière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Villanière
Villanière
Le village en arrière-plan de la centrale photovoltaïque de Puits Castan
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Carcassonne
Canton Villemoustaussou
Intercommunalité Communauté de communes de la Montagne noire
Maire
Mandat
Mireille Garcia
2014-2020
Code postal 11600
Code commune 11411
Démographie
Gentilé Villaniérais
Population
municipale
137 hab. (2016 en diminution de 11,04 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 20′ 34″ nord, 2° 21′ 42″ est
Altitude 360 m
Min. 240 m
Max. 615 m
Superficie 7,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Villanière

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Villanière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villanière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villanière

Villanière est une commune française située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Villanière est traversée par le méridien de Paris, la Méridienne verte.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Villanière[1]
Caudebronde Miraval-Cabardès Les Ilhes
Villardonnel Villanière
Salsigne Lastours

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Villanière Blason De sable à un pal ondé d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Josette Montech [2] PS  
mars 2014   Mireille Garcia PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 137 habitants[Note 1], en diminution de 11,04 % par rapport à 2011 (Aude : +2,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
313280273294277300316321306
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
268268248257258254246229216
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
270279313258283298357404382
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
242200140145133100119154137
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Vin[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-Julien-et-Sainte-Basilisse
Chevalement du puits Castan
Monument aux mineurs
Centrale photovoltaïque

Cette chapelle est vraisemblablement un des premiers édifices religieux construits dans le Cabardès. Elle est dédiée à Saint-Julien et Sainte-Basilisse, martyrs d’Orient du IIIe siècle, qui occupent une place importante dans la liturgie wisigothique dès le VIe siècle. Elle a joué un rôle important jusqu’au XIIIe siècle puisqu’elle était alors l’église paroissiale des trois villages de Villanière, Salsigne et Lastours. Elle a été récemment consolidée dans son état de ruine

Ce puits situé à l'entrée de Villanière a été mis en activité à partir de 1983 en remplacement du puits Bru de Salsigne. D'un diamètre de 4 m et d'une profondeur de 366 m, il a permis d'augmenter la capacité d'extraction du minerai. Il a été utilisé jusqu'en 2002, puis fermé. Le chevalement du puits a été conservé en témoignage de l'activité passée[7].

  • Monument aux mineurs de la Montagne Noire

Ce monument a été édifié en 2009 à la mémoire des mineurs et métallos de la mine qui ont perdu la vie. Il est composé d'une arche en bois symbolisant l'étayage des galeries, d'un rocher contenant du minerai d'or et d'une stèle en verre.

  • Centrale photovoltaïque de Puits Castan

Elle a été construite sur une zone de remblais miniers. D'une surface de près de 10 ha, elle est constituée de 21760 panneaux en silicium poly-cristallin et peut produire 6 millions de kWh/an, soit la consommation de plus de 2400 habitants.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Site officiel de la préfecture de l‘Aude - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Claude SAUZAY, Les activités minières à Salsigne:historique et réaménagement, Annales des Mines, 2004

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :