Entre-deux-Mers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le vin, voir entre-deux-mers (AOC).
Entre-deux-Mers
Image illustrative de l'article Entre-deux-Mers
Paysage de l'Entre-deux-Mers :
les environs de La Réole

Pays France
Subdivision administrative Aquitaine
Subdivision administrative Gironde
Ville(s) principale(s) La Réole
Production(s) Vins
Apéritif de vin
Clairet de Qinsac
Alose de Garonne
Lamproie de Dordogne
Cerises
Fruits
Région(s) naturelle(s)
voisine(s)
Marmandais
Bazadais
Bordelais
Libournais
Landais
Bergeracois
Haut-Agenais
Pays (div. territoriale) Pays du Cœur de l'Entre deux Mers
Pays du Haut Entre-Deux-Mers

Image illustrative de l'article Entre-deux-Mers
Localisation de l'Entre-deux-Mers
sur la carte du département de la Gironde

L’Entre-deux-Mers est une région naturelle de France située en Aquitaine, au centre du département de la Gironde. Cette région de tradition gasconne fait partie de la Guyenne girondine ; elle est réputée pour son vignoble.

Situation et topographie[modifier | modifier le code]

Situé sur un plissement compris entre la Dordogne et la Garonne (les deux "mers"), le pays est sillonné par leurs nombreux petits affluents. Le paysage est très vallonné.

L'Entre-deux-Mers est bordé par les pays suivants[1] :

L'Entre-deux-Mers est composé de l'Entre-deux-Mers bordelais essentiellement planté de vignes, et l'Entre-deux-Mers bazadais portant beaucoup de prés et moins de vignes. Cette séparation correspond aux deux anciens diocèses, la limite étant une ligne qui va du Pian à Sauveterre-de-Guyenne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il se peut que le nom Entre-deux-Mers provienne des effets du phénomène de mascaret, pendant lequel la mer remonte les cours de la Garonne et de la Dordogne sur plusieurs kilomètres. Mais l'hypothèse la plus vraisemblable est que ce nom remonte au gascon "mar" (maa, mâ) qui était donné jadis non seulement à la mer mais aussi aux fleuves. L'Entre-deux-Mers serait donc en réalité le pays "entre deux fleuves". La dénomination "Entre-deux-Mers" est popularisée par l'appellation viticole de vin blanc sec correspondant à cette région (avec les premières-côtes-de-bordeaux et les appellations de vin moelleux face au Sauternais).

Article détaillé : vignoble de l'Entre-deux-Mers.

Le sud-est de la région est appelé Haut Entre-deux-Mers. Ce petit pays, centré sur la basse vallée du Dropt, prolonge au nord le Bazadais. Au IIIe siècle, il faisait partie de la Novempopulanie alors que l'ouest de la région était, comme le Bordelais, attribué à l'Aquitaine seconde.

Culture et traditions[modifier | modifier le code]

Spécialités gastronomiques[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

  • L'occitan, dans sa variante gasconne septentrionale, est la langue traditionnelle de l'Entre-deux-Mers. Ce nord-gascon garonnais s'étendait jusque dans le Marmandais où il était qualifié de "planiu" (planiw) par les gens des coteaux de parler nord-languedocien "guyennais" lequel était parfois qualifié de "périgord" par les gens de la plaine.
  • Le gascon de l'Entre-deux-Mers possédait des points communs avec le gascon bordelais ([b] intervocalique, passé et subjonctif en -u-, absence de a- prosthétique…) mais aussi avec le gascon bazadais (-s- intervocalique au lieu de -d-…). En gascon, les villes de la région s'écrivent en graphie dite classique Sent Macari, Sauvatèrra, La Rèula, Montsegur, Pelagrua, Santa Fe, Brana, Pujòus, Creon, Targon, Cadilhac, Lengoiran
  • Le gavache, un dialecte d'oïl qui fut parlé de façon ultralocalisée entre le XVIIIe siècle et les premières années du XXe par des communautés isolées dans les cantons de Pellegrue, Monségur et La Réole. Cet idiome est aujourd'hui éteint en Entre-deux-Mers.

Écrivains gascons locaux[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Écrivains de l'Entre-deux-Mers de langue gasconne:

  • Elie Boirac (Saint-Macaire)
  • Fernand Masson dit "Florimond" (Caudrot)
  • son fils Jean Masson dit "Jehan d'Oc"
  • Chéri Gaussem (maire de Gabarnac pendant la Première Guerre mondiale)
  • Jean Maurice, boulanger et félibre (Lignan)
  • l'abbé Girardeau (Le Pian, XVIIIe)
  • l'abbé Manceau (La Réole)
  • l'abbé Giraudet (Ste Croix)
  • Urbain Savignac (Saint-Quentin-de-Baron)
  • Charles Garrau, poète languedocien de Sainte-Foy-la-Grande

Une chanson gasconne de l'Entre-deux-Mers, "Jean de la Rèula" ("Yan de la Réoule"):

« Jan de la Rèula mon amic, a quala òra son las marèias? Aquesta nuit, a mijanuit, a tota òra de la nuit. Jan de la Rèula mon amic, ah que ta "fama" es mau coihada! Mèna-me-la, te la coih'rèi, a l'ombreta dau perseguèir! »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Zégierman. Le Guide des pays de France, Sud. Fayard, 1999.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]