Canton de Saint-Sauveur-Lendelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Saint-Sauveur-Lendelin
Canton de Saint-Sauveur-Lendelin
Situation du canton dans l'arrondissement de Coutances.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement(s) Coutances
Circonscription(s) 3e
Chef-lieu Saint-Sauveur-Lendelin
Code canton 50 40
Histoire de la division
Création 1790
Disparition 2015
Démographie
Population 6 248 hab. (2012)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Superficie 111,04 km2
Subdivisions
Communes 12

Le canton de Saint-Sauveur-Lendelin est une ancienne division administrative française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1833 à 1848, les cantons de Périers et de Saint-Sauveur-Lendelin avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département.[1]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1837 Jacques-Pierre Avril Conservateur
(tiers parti)
Juge de paix, député (1834-1837)
1837 1848 Jean Robin-Prévallée   Médecin, conseiller municipal de Périers
1848 1870 Georges Ferrand de la Conté   Maire de Saint-Sauveur-Lendelin
1871 1881
(décès)
Comte Jules d'Auxais Monarchiste Propriétaire du château et maire de Saint-Aubin-du-Perron, député (1871), sénateur (1876-1879)
1881[2] 1901 Édouard Lemaître Républicain Médecin, maire de Saint-Sauveur-Lendelin
1901 1907
(décès)[3]
Pierre Fauny   Médecin, maire de Saint-Michel-de-la-Pierre
1907 1913 Georges Ferrand Daules de la Conté[4] Conservateur Maire de Saint-Sauveur-Lendelin
1913 1936
(décès)
Jules Campain URD Agriculteur, maire du Mesnilbus
1936[5] 1940 Émile Lerquemain URD Notaire à Saint-Sauveur-Lendelin
1945 1991 Maurice Langevin DVD Notaire, maire de Saint-Sauveur-Lendelin, conseiller régional (1974-1986)
1994 2015 Gérard Coulon DVD Chef d'entreprise, maire-adjoint de La Ronde-Haye, vice-président du conseil général


Le canton participe à l'élection du député de la troisième circonscription de la Manche, avant et après le redécoupage des circonscriptions pour 2012[6].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Sauveur-Lendelin comptait 6 248 habitants en 2012 (population municipale et regroupait douze communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, les communes de Hauteville-la-Guichard, Le Mesnilbus, Montcuit, Muneville-le-Bingard, La Ronde-Haye, Saint-Aubin-du-Perron, Saint-Michel-de-la-Pierre, Saint-Sauveur-Lendelin et Vaudrimesnil sont rattachées au canton d'Agon-Coutainville, les communes de Camprond et Monthuchon à celui de Coutances et la commune du Lorey à celui de celui de Saint-Lô-1.

Changements de territoires communaux[modifier | modifier le code]

Contrairement à beaucoup d'autres cantons, le canton de Saint-Sauveur-Lendelin n'incluait aucune commune supprimée depuis la création des communes sous la Révolution. Le seul changement notable de territoire communal est la création de la commune du Mesnilbus par prélèvement sur le territoire de Saint-Aubin-du-Perron en 1823[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
5 8155 5865 0884 9835 0045 2015 7576 1736 248
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[8] puis population municipale à partir de 2006[9])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]