Canton de Quettehou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Quettehou
Canton de Quettehou
Situation du canton dans l'arrondissement de Cherbourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement(s) Cherbourg
Circonscription(s) 4e
Chef-lieu Quettehou
Code canton 50 30
Histoire de la division
Création 1790
Disparition 2015
Démographie
Population 9 053 hab. (2012)
Densité 80 hab./km2
Géographie
Superficie 112,48 km2
Subdivisions
Communes 16

Le canton de Quettehou est une ancienne division administrative française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Territoire rural et maritime, au cœur du Val de Saire, le canton de Quettehou vit traditionnellement du secteur primaire. L'agriculture est dominée par le maraichage, dont les produits, 50 000 tonnes par an, sont vendus sur le marché au cadran d'Anneville-en-Saire, géré par les producteurs regroupés au sein du Groupement des producteurs de légumes de la Manche (GPLM). Barfleur accueille le centre du Sileban, pôle de développement régional des cultures légumières et horticoles. L'activité halieutique se retrouve à Saint-Vaast-la-Hougue et Barfleur, ainsi que l'ostréiculture à Saint-Vaast. Le tourisme apporte un complément important d'activité (Saint-Vaast, Tatihou, Barfleur…), engendrant un fort accroissement de la population en période estivale. Saint-Vaast a également conservé une petite tradition de construction navale, avec les chantiers Bernard, et Facnor, fabricant d'enrouleurs pour bateaux de plaisance.

Mal desservi par les infrastructures routières, le canton souffre également d'un déficit de logements. Les services en termes de petite enfance et de santé paraissent également insuffisants, tandis que la population, comme dans le reste du département, vieillit.

Politiquement, le canton est couvert par la communauté de communes du Val de Saire depuis 1993, et le Pays du Cotentin.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836 Jean Le Marois   Général et ancien député et pair de France
1836 1861 Gabriel Lamache   Ostréiculteur, maire de Saint-Vaast
1861 1866 Nicolas Noël-Agnès Droite
Monarchiste
Juge consulaire, ancien sous-préfet, député (1949-1951), maire de Cherbourg
1866 1895 Édouard du Mesnildot Droite Agronome, député (1885-1890), maire d'Anneville
1895 1913 Albert Hay Républicain Propriétaire, maire de Barfleur
1913 1940 Henri Bertin RG Propriétaire, conseiller municipal d'Anneville-en-Saire, nommé conseiller départemental en 1943[1]
1945 1948 Henri Bertin   Propriétaire à Anneville-en-Saire
1948 1955 Robert-Alphonse-Ambroise
Lehouelleur
DVD Huissier à Saint-Vaast-la-Hougue
1955 1994 René Travert CNIP
puis RI puis UDF
Agriculteur, sénateur (1968-1992), maire de Réville
1994 2008 Philippe Lebresne DVD Professeur, président de la CC du Val de Saire
2008 2015 Jean Lepetit DVD Directeur d'école, maire de Saint-Vaast-la-Hougue, élu en 2015 dans le canton du Val-de-Saire


Le canton participe à l'élection du député de la quatrième circonscription de la Manche, avant et après le redécoupage des circonscriptions pour 2012[2].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Quettehou comptait 9 053 habitants en 2012 (population municipale) et groupait seize communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, toutes les communes sont rattachées au canton de Val-de-Saire.

Anciennes communes[modifier | modifier le code]

Les anciennes communes suivantes étaient incluses dans le canton de Quettehou[3] :

La commune de Montfarville a été intégrée à celle de Barfleur de 1804 à 1831.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 8519 6188 9579 0798 9649 0449 1959 1139 053
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique

Sources[modifier | modifier le code]

Section Géographie
  • Ouest France, 8 janvier 2008[6]
  • France : le trésor des régions[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96158886/f3.item.zoom
  2. Tableau des circonscriptions électorales des départements (ordonnance n°2009-935 du 29 juillet 2009)
  3. EHESS : Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiches des seize communes du canton). Pour Rideauville (Saint-Vaast-la-Hougue), l'EHESS ne détermine pas s'il s'agit d'une ancienne commune ou d'une « ancienne communauté » (simple lieu-dit ?). La typographie utilisée pour la « carte de Cassini » sur Géoportail. laisse toutefois envisager qu'il s'agissait alors d'une paroisse.
  4. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  5. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  6. Thierry Dubillot, « Canton de Quettehou : la carte postale de la Manche », Ouest-France,‎ (ISSN 0999-2138, résumé)
  7. Roger Brunet, « France : le trésor des régions - Quettehou »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]