Canton de Mamers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Mamers
Canton de Mamers
Situation du canton de Mamers dans le département de Sarthe.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement(s) Mamers
Bureau centralisateur Mamers
Conseillers
départementaux
Frédéric Beauchef
Monique Nicolas Liberge
2015-2021
Code canton 72 09
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 1801[2],[3]

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 26 972 hab. (2016)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Superficie 528,24 km2
Subdivisions
Communes 46

Le canton de Mamers est une division administrative française située dans le département de la Sarthe et la région Pays de la Loire. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 18 à 46.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Mamers dans l'arrondissement de Mamers. Son altitude varie de 67 m (Saint-Cosme-en-Vairais) à 341 m (Villaines-la-Carelle) pour une altitude moyenne de 138 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1835
(décès)[5]
Marin Gervais Chevallier
(1780-1835)
  Propriétaire, maire de Mamers
1836 1848 Augustin-Henry Caillard d'Aillières Majorité
ministérielle
Maire d'Aillières depuis 1809, député (1837-1839), élu en 1848 dans le canton de La Fresnaye-sur-Chédouet
1848 1852 Charles Granger Républicain Pharmacien à Mamers
1852 1854
(décès)
Pierre François Henri Bouvet de Gergy,
comte de Louvigny[6]
Légitimiste Ancien officier, maire de Louvigny, député (1815-1827)
1854 1859
(décès)
Eugène Bouvet de Gergy,
comte de Louvigny (frère du précédent)
  Maître des requêtes au Conseil d'État, maire de Louvigny
1859 1871 Édouard Augier   Maire de Mamers (1864-?)
1871 1874 Jules Quesnay de Beaurepaire Républicain Magistrat et écrivain, puis avocat, propriétaire à Saint-Longis
1874 1892 Eugène Caillaux Monarchiste Ingénieur, député (1871-1876), sénateur (1876-1882), ministre (1874-1876 et 1877), maire d'Yvré-l'Évêque (1890-1896)
1892 1898 Alphonse Adet Républicain Maire de Mamers
1898 1904 Auguste Alexandre Saugeron[7] Conservateur Pharmacien à Mamers
1904 1919 Joseph Caillaux
(fils d'Eugène Caillaux)
Républicain Inspecteur des Finances, député (1898-1919), ministre (entre 1899 et 1911), président du Conseil (1911-1912)
1919 1940 Ferdinand-François Chevreul Rad.ind. Médecin, maire de Mamers
1945 1967 Jean Doreau Rad. Conseiller à la Cour de cassation, propriétaire à Saint-Longis, président du conseil général (1951-1952)[8]
1967 1985 Raymond Loiseau DVG Maire de Saint-Cosme-en-Vairais
1985 2015 Jean-Pierre Chauveau RPR
puis UMP
Cadre de l'industrie, sénateur (2004-2005 et 2007-2014), maire de Commerveil depuis 2001, président de la CdC du Saosnois

Le canton participe à l'élection du député de la cinquième circonscription de la Sarthe.

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Frédéric Beauchef   LR Juriste, maire de Mamers, président de la communauté de communes Maine Saosnois, 6e vice-président du conseil départemental
2015 en cours Monique Nicolas Liberge   DVD Adjointe au maire d'Arçonnay

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Frédéric Beauchef et Monique Nicolas Liberge (Union de la Droite, 43,77 %) et Irina Merel et Lionel Neveu (FN, 30,37 %). Le taux de participation est de 52,71 % (10 727 votants sur 20 350 inscrits)[9] contre 49,74 % au niveau départemental[10] et 50,17 % au niveau national[11].

Au second tour, Frédéric Beauchef et Monique Nicolas Liberge (Union de la Droite) sont élus avec 64,11 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 53,73 % (6 164 voix pour 10 937 votants et 20 357 inscrits)[12].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton dans l'arrondissement de Mamers.

Le canton de Mamers comptait 11 342 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait dix-huit communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, toutes les communes sont rattachées au nouveau territoire du canton de Mamers auquel s'ajoutent les sept communes du canton de La Fresnaye-sur-Chédouet, les dix-sept du canton de Marolles-les-Braults et quatre du canton de Saint-Paterne.

Anciennes communes[modifier | modifier le code]

Les anciennes communes suivantes étaient incluses dans le territoire du canton de Mamers antérieur à 2015[13] :

  • Mont-Renault, absorbée en 1810 par Saosnes.
  • Champaissant et Contres-en-Vairais, absorbées en 1964 par Saint-Cosme-de-Vair. La commune prend le nom de Saint-Cosme-en-Vairais.
  • Le Val, absorbée en 1964 par Saint-Rémy-du-Plain. La commune prend le nom de Saint-Rémy-du-Val.

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Mamers regroupe les quarante-six communes suivantes[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Mamers
(chef-lieu)
72180 CC Maine Saosnois 5 311 (2016)
Aillières-Beauvoir 72002 CC Maine Saosnois 219 (2016)
Arçonnay 72006 CU d'Alençon 1 841 (2016)
Les Aulneaux 72015 CC Maine Saosnois 119 (2016)
Avesnes-en-Saosnois 72018 CC Maine Saosnois 89 (2016)
Blèves 72037 CC Maine Saosnois 97 (2016)
Champfleur 72056 CU d'Alençon 1 373 (2016)
Chenay 72076 CU d'Alençon 226 (2016)
Le Chevain 72082 CU d'Alençon 599 (2014)
Commerveil 72086 CC Maine Saosnois 134 (2016)
Congé-sur-Orne 72088 CC Maine Saosnois 348 (2016)
Contilly 72091 CC Maine Saosnois 142 (2016)
Courgains 72104 CC Maine Saosnois 582 (2016)
Dangeul 72112 CC Maine Saosnois 478 (2016)
Dissé-sous-Ballon 72116 CC Maine Saosnois 140 (2016)
Louvigny 72170 CC Maine Saosnois 182 (2016)
Louzes 72171 CC Maine Saosnois 101 (2016)
Lucé-sous-Ballon 72174 CC Maine Saosnois 107 (2016)


Marollette 72188 CC Maine Saosnois 150 (2016)
Marolles-les-Braults 72189 CC Maine Saosnois 2 070 (2016)
Les Mées 72192 CC Maine Saosnois 103 (2016)
Meurcé 72194 CC Maine Saosnois 267 (2016)
Mézières-sur-Ponthouin 72196 CC Maine Saosnois 693 (2016)
Moncé-en-Saosnois 72201 CC Maine Saosnois 258 (2016)
Monhoudou 72202 CC Maine Saosnois 212 (2016)
Nauvay 72214 CC Maine Saosnois 11 (2016)
Neufchâtel-en-Saosnois 72215 CC Maine Saosnois 1 029 (2016)
Nouans 72222 CC Maine Saosnois 284 (2016)
Panon 72227 CC Maine Saosnois 40 (2016)
Peray 72233 CC Maine Saosnois 63 (2016)
Pizieux 72238 CC Maine Saosnois 77 (2016)
René 72251 CC Maine Saosnois 377 (2016)
Saint-Aignan 72265 CC Maine Saosnois 263 (2016)
Saint-Calez-en-Saosnois 72270 CC Maine Saosnois 178 (2016)
Saint-Cosme-en-Vairais 72276 CC Maine Saosnois 1 997 (2016)
Saint-Longis 72295 CC Maine Saosnois 504 (2016)
Saint-Paterne 72308 CU d'Alençon 1 561 (2014)
Saint-Pierre-des-Ormes 72313 CC Maine Saosnois 226 (2016)
Saint-Rémy-des-Monts 72316 CC Maine Saosnois 689 (2016)
Saint-Rémy-du-Val 72317 CC Maine Saosnois 518 (2016)
Saint-Vincent-des-Prés 72324 CC Maine Saosnois 519 (2016)
Saosnes 72326 CC Maine Saosnois 211 (2016)
Thoigné 72354 CC Maine Saosnois 165 (2016)
Vezot 72372 CC Maine Saosnois 75 (2016)
Villaines-la-Carelle 72374 CC Maine Saosnois 155 (2016)
Villeneuve-en-Perseigne 72137 CU d'Alençon 2 220 (2016)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population (ancien territoire)  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
11 39011 91612 11112 01111 61211 63811 47211 37411 342
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[14] puis population municipale à partir de 2006[15])
Histogramme de l'évolution démographique


En 2016, le canton comptait 26 972 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015 2016
27 06726 972
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[16].)


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 174
  2. [http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=20847 Notice communale de Mamers sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 816.
  4. a et b Décret no 2014-234 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Sarthe.
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4427752m/f1.image.r=Mamers?rk=85837;2
  6. http://gw.geneanet.org/rivallainf?lang=fr&p=pierre+francois+henry&n=de+bouvet+de+louvigny
  7. http://gw.geneanet.org/cecileverrier?lang=fr;iz=0;p=auguste+alexandre;n=saugeron
  8. « Site du conseil général de la Sarthe - Les présidents depuis 1807 » (consulté le 16 juin 2010)
  9. « Résultats du premier tour pour le canton de Mamers », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  10. « Résultats du premier tour pour le département de la Sarthe », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  12. « Résultats du second tour pour le canton de Mamers », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  13. EHESS : Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiches des dix-huit communes du canton). Pour Saint Aubin (Marollette), l'EHESS ne détermine pas s'il s'agit d'une ancienne commune ou d'une « ancienne communauté » (simple lieu-dit ?). Le toponyme figure typographié comme paroisse (Saint Aubin des Grois) sur « la carte de Cassini » sur Géoportail.
  14. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  15. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  16. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]