Courgains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Courgains
Courgains
Entrée sud de la ville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Mamers
Intercommunalité Communauté de communes Maine Saosnois
Maire
Mandat
Patrick Manuel
2016-2020
Code postal 72260
Code commune 72104
Démographie
Gentilé Courgannais
Population
municipale
582 hab. (2016 en diminution de 2,68 % par rapport à 2011)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 17′ 24″ nord, 0° 16′ 44″ est
Altitude Min. 70 m
Max. 159 m
Superficie 14,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Courgains

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Courgains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courgains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courgains

Courgains est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région des Pays de la Loire, peuplée de 582 habitants[Note 1] (les Courgannais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Courgains est située à 35 km au nord-est du Mans et à 24 km au sud d'Alençon ; elle est à 10 km de Mamers, sous-préfecture de la Sarthe[1].

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Le mont de la Garde autrefois également appelé « Gibet à la Truie » en souvenir d'une exécution judiciaire.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Courgains[2]
Les Mées Saosnes Saint-Calez-en-Saosnois
Thoigné Courgains[2] Monhoudou
Dangeul Dangeul, Marolles-les-Braults Marolles-les-Braults

Histoire[modifier | modifier le code]

Cortgahem, Courgains a compté 1 422 habitants en 1836 avec ses douze hameaux très peuplés (les Biards, les Brées, les Haies, le Tertre, la Touche).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 mars 2001[3] Yvette Berteraut    
mars 2001[4] mars 2008 Jacques Boulay SE Exploitant agricole
mars 2008[5] janvier 2016 Jacques Frénéhard SE Technicien agricole
mars 2016[6] novembre 2016[7] Michèle Tolosa-Joas SE Retraitée de la fonction publique
décembre 2016[8] En cours Patrick Manuel SE Attaché commercial
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2016, la commune comptait 582 habitants[Note 2], en diminution de 2,68 % par rapport à 2011 (Sarthe : +0,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2031 2971 1651 3491 3491 4221 4101 3621 321
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3211 2571 1961 0781 0851 022971916833
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
828797811749748749669654675
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
637574499512513516595598582
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Courgains, du fait de sa position de commune de campagne, réside dans l'agriculture. Il est à noter tout de même que Courgains est doté de plusieurs commerces de proximité (charcuterie, bureau de tabac, épicerie, boulangerie, salon de coiffure, fleuriste), ainsi que plusieurs PME dont une entreprise de transport messagerie, une menuiserie, une bétonnerie, une entreprise de travaux et de terrassement, ainsi qu'une entreprise du groupe Alfa Laval.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de Courgains
  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (XIIe siècle) ; retable.
  • Butte du Theil, « géopole, panorama et table d'orientation ».
  • Deux petits lavoirs (un lavoir communal et un lavoir privé remis à neuf il y a peu de temps).
  • Le stade Dufour.
  • Le petit bois Girard.
  • École Antoine-de-Saint-Exupéry et sa fresque peinte par les élèves et l'artiste peintre Élise Beignard.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Repas champêtre tous les ans, au 14 juillet, organisée par la municipalité.
  • 8-Mai, 11-Novembre, kermesse des écoles, tournoi de tennis de table, saison footballistique, la randonnée pédestre, le tournoi de boules.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Hyppolite Brière, charcutier né à Courgains le 31 octobre 1848, inventeur du boudin blanc d'Essay.
  • Augustin-Julien Devaux, vétérinaire né à Courgains, auteur en 1926 d'une thèse intitulée Relations sur la mortalité et les affections spécifiques des poulains nouveau-nés dans le Perche.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[13].
  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. « Élections municipales 2001 », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le 13 février 2017)
  4. « La Liste « Ensemble à Courgains » est constituée », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 février 2017)
  5. « Il se sentait abandonné, ce maire de la Sarthe a craqué », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 février 2017)
  6. « Michèle Tolosa-Joas, nouvelle maire de Courgains », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 février 2017)
  7. « Arrêté préfectoral du 15 novembre 2016 » [PDF], sur le site de la préfecture de la Sarthe (consulté le 13 février 2017).
  8. « Le nouveau maire salue le dynamisme du village », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 février 2017)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :