Canton de Montmirail (Sarthe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canton de Montmirail.
Canton de Montmirail
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement(s) Mamers
Circonscription(s) 5e
Chef-lieu Montmirail
Conseiller général Guy Lardeyret
2008-2015
Code canton 72 25
Démographie
Population 4 000 hab. (2012)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Superficie 152,30 km2
Subdivisions
Communes 9

Le canton de Montmirail est une division administrative française située dans le département de la Sarthe et la région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Montmirail dans l'arrondissement de Mamers. Son altitude varie de 75 m (Saint-Maixent) à 251 m (Gréez-sur-Roc) pour une altitude moyenne de 174 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé lors de la révolution, le canton se compose de communes des anciennes provinces du Perche (Montmirail, Melleray, Champrond et parfois Saint-Ulphace) et du Maine (Lamnay, Gréez-sur-Roc, Saint-Maixent, Saint-Jean-des-Échelles et Courgenard).

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
avant
1872
1875 Respice Drouin   Maire de Montmirail (1859-1878)
1875 1877 Charles Eugène Bory   Maire de Lamnay
1877 1883 Narcisse Barbay   Maire de Montmirail (1878-1885)
1883 1895 Robert Gasselin   Commandant l'artillerie de la deuxième division de cavalerie à Lunéville, propriétaire à Saint-Jean-des-Échelles
1895 1909
(décès)
Georges Le Chevalier Républicain Avocat, sénateur (1903-1909), ancien préfet, ministre plénipotentiaire honoraire, propriétaire à Saint-Maixent, président du conseil général (1903-1909)
1909 1919 Auguste Ferrand   Maire de Melleray
1919 1940 Jean Montigny Rad.
puis Rad.ind.
Avocat à la Cour de Paris, maire de Chantenay, député (1924-1942)
1945 1951 Clément Boulmer Rad. ind. Conseiller municipal, notaire à Saint-Maixent
1951 1958 Henri Besnard Rad. Maire de Montmirail (1945-1977)
1958 1994 Pierre Lardeyret RI puis UDF  
1994 2008 Guy Lardeyret UDF puis UMP Maire de Gréez-sur-Roc (1995-2001)
2008 en cours Dominique Le Mèner UMP Juriste, vice-président du conseil général, député depuis 2002, conseiller municipal de Montmirail


Aujourd'hui, le canton est rattaché à la communauté de communes du Val de Braye. Il est considéré comme le parent pauvre de celle-ci[réf. nécessaire], le centre des décisions étant plutôt du côté de Vibraye, Lavaré et Dollon.

Le canton participe à l'élection du député de la cinquième circonscription de la Sarthe.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Montmirail groupe neuf communes et compte 4 000 habitants (population municipale 2012).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Champrond 78 72320 72057
Courgenard 484 72320 72105
Gréez-sur-Roc 366 72320 72144
Lamnay 942 72320 72156
Melleray 462 72320 72193
Montmirail 409 72320 72208
Saint-Jean-des-Échelles 256 72320 72292
Saint-Maixent 753 72320 72296
Saint-Ulphace 250 72320 72322


La commune de Saint-Quentin, absorbée en 1841 par Saint-Maixent, est la seule commune supprimée, depuis la création des communes sous la Révolution, incluse dans le territoire actuel du canton de Montmirail[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
4 806 4 395 3 921 3 460 3 548 3 696 3 957 4 031 4 000
(Sources : base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[2], puis population municipale à partir de 2006[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. EHESS : Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiches des neuf communes du canton)
  2. Structure de la population du canton de 1962 à 1999.
  3. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]