Dodi Al-Fayed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dodi.
Dodi Al-Fayed
112407-Harrods-DiannaDodiMemorial2.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 42 ans)
Paris (France)
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
عماد الدين محمد عبد المنعم الفايدVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Emad El-Din Mohamed Abdel Muna'im Al-FayedVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Samira Khashoggi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Mémorial, Harrods (2005)

Dodi Al-Fayed, de son vrai nom Emad El-Din Mohamed Abdel Moneim Al-Fayed, (en arabe عماد الدين محمد عبد المنعم الفايد ) est né le à Alexandrie (Égypte), et mort le à Paris dans un accident de voiture au côté de Lady Diana.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au collège Saint-Marc d'Alexandrie en Egypte et à l'Institut Le Rosey en Suisse.

Fils du milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed et de l'écrivaine progressiste saoudienne Samira Khashoggi[1], Dodi Al-Fayed était producteur de cinéma. Il était le neveu du marchand d'armes saoudien, Adnan Khashoggi, et le cousin germain du journaliste Jamal Khashoggi[2].

Il participa à la production des films Breaking Glass (1980) et Les Chariots de feu (1981), qui reçut un Oscar, ainsi qu'au film F/X, effets de choc et sa suite F/X2, effets très spéciaux.

Il fut aussi consultant pour des séries télévisées, comme FX, effets spéciaux.

Aux premières heures du matin du 31 août 1997, Dodi et Diana trouvent la mort dans un accident de voiture dans le passage inférieur du pont de l'Alma, à Paris. Ils s'étaient arrêtés à l'hôtel Ritz, pour le weekend, après avoir passé neuf jours sur la Riviera, à bord du Jonikal, le yacht des Al-Fayed.

Le corps de Dodi Al-Fayed est d'abord inhumé au cimetière de Brookwood dans le Surrey, puis exhumé et réinhumé en octobre 1997, dans le cimetière familial de la propriété privée des Al-Fayed à Oxted, au sud de Londres[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jacques Peretti, « Jacques Peretti on the life and death of Dodi Fayed », the Guardian,‎ (lire en ligne)
  2. Philippe Martinat, « Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, le mystère demeure », sur leparisien.fr,
  3. Jojo Moyes, « Dodi Fayed's remains re-buried in secret », sur The Independent, independent.co.uk, (consulté le 19 octobre 2018)