Thomas Sotto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sotto.
Thomas Sotto
image illustrative de l’article Thomas Sotto
Thomas Sotto sur Europe 1 en 2016.

Naissance (44 ans)[1]
Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Journaliste et animateur de télévision et de radio
Médias
Télévision Canal J (1999-2000)
France 3 (2000-2001)
BFM TV (2005-2011)
M6 (2011-2014)
France 2 (depuis 2017)
Radio RMC (1995-1999)
Europe 1 (2013-2017)
Fonction Présentateur de Complément d'enquête (depuis septembre 2017)
Présentateur de Capital (d'août 2011 à juillet 2014)
Joker du JT de 20 heures de France 2 le week-end (depuis 2017)
Joker de 19h et 20h30 Le Dimanche sur France 2 (depuis 2017)

Thomas Sotto, né le 2 juillet 1973[1] à Paris[2], est un journaliste et animateur français de télévision et de radio. Après six ans au sein de la chaîne d'information en continu BFM TV, il a présenté Capital sur M6 de 2011 à 2014 et anime pendant quatre ans la matinale d'Europe 1 d'août 2013 à juillet 2017. Depuis septembre 2017, il présente l'émission Complément d'enquête sur France 2 et est également le joker du 20h de cette même chaîne qu'il présente pour la première fois le 20 octobre 2017[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Sotto passe son enfance à Villeneuve-la-Garenne mais fait ses études au lycée Claude-Bernard, dans le 16e arrondissement de Paris[4]. Il commence son parcours universitaire par une licence en droit puis une maîtrise en sciences politiques, avant de se tourner vers le journalisme[5]. Il est diplômé de l'Institut français de presse (promotion 1995)[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière en 1995, en tant que reporter à RMC. En , il rejoint la chaîne pour enfants Canal J pour y présenter Le JTJ (Journal télévisé des jeunes) chaque soir de la semaine à 19 h 50, en alternance avec Élizabeth Tchoungui. À la suite d'un grave accident de moto en 2000, il quitte la présentation du JTJ, que Canal J supprima de l'antenne quelques mois plus tard. Après un passage par Série Club, il rejoint l'antenne régionale de France 3 Limousin-Poitou-Charentes, puis l'antenne nationale.

De à , il coprésente avec une amie, Peggy Olmi, À toi l'actu@ ! sur France 3 du lundi au vendredi vers 17h30. Ce journal télévisé destiné aux jeunes (6-12 ans initialement, mais il était aussi très suivi par les 13-15 ans) se déroule en direct dans un décor virtuel. Peggy Olmi et / ou Thomas Sotto (avec « Stud », un personnage en voix off) décryptent en quinze minutes l'actualité du jour. L'émission sera remplacée en par Mon Kanar, autre journal pour enfants.

En , il participe au lancement de la chaîne généraliste Direct 8 sur la TNT[7]. Il y présentera régulièrement la matinale.

En , en tant que journaliste-reporter, il participe au lancement de la chaîne d’information en continu BFM TV sur la Télévision numérique terrestre française. En , Thomas Sotto se voit confier la présentation de la tranche BFM Soir, le samedi et le dimanche de 18 h à 21 h. Il est entouré chaque week-end de Céline Couratin puis Gaëlle Copienne et Valérie Béranger (les journaux) et Maxime Cogny puis Simon Rodier (l'info sportive). Le reste de la semaine, il effectue toujours des reportages pour la chaîne. À l'été 2006, il est ainsi l'envoyé spécial de BFM TV au Liban pendant la crise avec Israël[8]. En , Thomas Sotto rejoint la grille de semaine de BFM TV pour présenter le QG de l'info.

En août 2011, il rejoint M6 pour succéder à Guy Lagache à la présentation et la rédaction en chef du magazine sur l'économie Capital[9].

À partir de la rentrée 2013, il présente la matinale d'Europe 1 à la place de Bruce Toussaint[10].

En juin 2014, il annonce qu'il quitte la présentation de Capital pour se consacrer exclusivement à la matinale d'Europe 1[11]. Il est remplacé sur M6 par François-Xavier Ménage[12].

En juin 2017, il est remercié d'Europe 1 et doit laisser sa place à Patrick Cohen[13]. À partir de septembre 2017, Thomas Sotto succède à Nicolas Poincaré à la présentation de l'émission Complément d'enquête sur France 2[14] et devient suppléant de Laurent Delahousse pour 19 heures le dimanche et 20 h 30 le dimanche ainsi que des journaux de 20 heures du week-end.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice biographique de Thomas Sotto sur le site de Première.
  2. Pierre de Boishue, « Thomas Sotto, l'antistar », in Le Figaro, samedi 7 / dimanche 8 septembre 2013, page 37.
  3. « Thomas Sotto, nouveau joker du 20h de France 2 le week-end », sur www.europe1.fr (consulté le 21 avril 2018)
  4. Les premières fois de Thomas Sotto, letudiant.fr
  5. Damien D., « Thomas Sotto, coursier de l'info », sur TéléSphère,
  6. [vidéo] Charlotte Gabas et Thomas Lafarge (Institut français de presse), « Thomas Sotto, ancien de l'IFP », sur YouTube (consulté le 29 mars 2010)
  7. Anne-Charlotte Bonnet, « Capital : Thomas Sotto à la tête du magazine », sur tele.premiere.fr,
  8. [vidéo] Il raconte son expérience dans l'émission Arrêt sur images de Daniel Schneidermann diffusée sur France 5 le .
  9. Julien Bellver, « Thomas Sotto (BFM TV) remplace Guy Lagache à Capital », sur PureMédias,
  10. Thomas Sotto aux commandes de la matinale d'Europe 1, Le Figaro, 14 mai 2013.
  11. Guillaume Fraissard, « Thomas Sotto : « J'arrête “Capital” pour me consacrer à Europe 1 » », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  12. « Capital (M6) : François-Xavier Ménage remplace Thomas Sotto » (consulté le 2 juillet 2015)
  13. « Europe 1 : Thomas Sotto a «appris par la presse» son remplacement », leparisien.fr,‎ 2017-05-17cest07:07:28+02:00 (lire en ligne)
  14. Benjamin Meffre, « Thomas Sotto reprend "Complément d'Enquête" sur France 2 » sur PureMédias, 8 août 2017