Bruno Jeudy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bruno Jeudy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Bruno Jeudy est un journaliste et essayiste français, né le à Château-Gontier (Mayenne)[1].

Ancien membre de la rédaction du Parisien et du Figaro, il est rédacteur en chef politique à Paris Match et éditorialiste à BFMTV.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Titulaire d’une licence de géographie à l'université de Nantes en 1984, d’une maîtrise d’administration économique et sociale à l'université d'Angers en 1987 et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées d’information et de communication obtenu à l'université Paris II en 1988, il débute au journal Ouest-France en 1987[2],[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Bruno Jeudy rejoint Le Parisien en 1989, aux éditions locales puis au service politique, responsable du suivi de la droite et de celui de l’Élysée, de 1997 à 2002. Il y est chef adjoint du service politique jusqu’en 2005. Il poursuit sa carrière comme grand reporter au service Politique du Figaro, cette fois, responsable du suivi de l’Élysée et de Matignon. En 2010, il quitte le quotidien et intègre la rédaction du Journal du Dimanche, où il était déjà pressenti en 2008, et devient éditorialiste à L’Hémicycle, hebdomadaire français d'actualité politique et institutionnelle.

Il rejoint Paris Match en 2015 et est nommé rédacteur en chef au service politique et économie[3]. Il est licencié du magazine en août 2022 après avoir « mené la fronde de la rédaction contre la une consacrée au cardinal ultra conservateur Robert Sarah. »[4],[5],[6]. Il est remplacé par Laurence Ferrari qui devient la nouvelle rédactrice en chef politique de l'hebdomadaire[7].

Bruno Jeudy est régulièrement invité dans l'émission C dans l’air sur France 5[8], émission produite par Maximal Productions dont Lagardère Active - également propriétaire de Paris Match - en est la société mère jusqu'en octobre 2020. Après avoir été éditorialiste à ITélé en 2012 ainsi que sur France 24 et à Radio Classique, il rejoint BFM TV à la rentrée 2016. Il intervient dans les émissions du soir News et compagnie et Grand Angle ; Tonight Bruce Infos à la rentrée 2019 puis 22h Max à la rentrée 2020[9],[10] avant de rejoindre en 2022 LeDejInfo avec Pascale la Tour du Pin puis Aschley Chevallier depuis la rentrée en août 2023.

En mai 2023, Bruno Jeudy rejoint La Tribune[11]. En août 2023, il prend la direction de La Tribune Dimanche[12].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Engagé en faveur du libéralisme économique, Bruno Jeudy a notamment défendu la réforme de la SNCF par le gouvernement d'Emmanuel Macron ou dénoncé un « acharnement » contre François Fillon lors de l'élection présidentielle de 2017[13].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Bruno Jeudy, Les Coulisses d'une victoire, éd. L'Archipel, (ISBN 2841873943).
  • Bruno Jeudy, Nicolas Sarkozy, de Neuilly à l'Élysée, éd. L'Archipel, (ISBN 2841879534).
  • Bruno Jeudy, Sarkozy et ses femmes, coécrit avec Éric Decouty, éd. Plon, (ISBN 2259208479).
  • Bruno Jeudy, Sarkozy côté vestiaires, coécrit avec Karim Nedjari, éd. Plon, (ISBN 2259212271).
  • Bruno Jeudy, Le Coup monté, coécrit avec Carole Barjon, éd. Plon, (ISBN 2259221297).
  • Bruno Jeudy, Loi de 1905, laïcité, Religions et République (entretiens croisés entre Gérard Larcher et Marcel Gauchet), publication du Sénat, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ma double appartenance », Courrier de l'Ouest,‎ .
  2. « Extrait de la fiche de Bruno Jeudy », sur lesbiographies.com, (consulté le ).
  3. « Bruno Jeudy nommé rédac chef politique et économie », sur CBNews.
  4. « Bruno Jeudy et le retour de la contre-attaque de l’empire Bolloré », sur Les Jours, (consulté le )
  5. Enguérand Renault, « Bruno Jeudy débarqué de Paris Match », sur Le Figaro.fr, (consulté le ).
  6. « Le journaliste Bruno Jeudy quitte « Paris Match », un mois après une « une » controversée », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Ouest France, « Paris Match. Laurence Ferrari va remplacer Bruno Jeudy ».
  8. « Temps de paroles : la comptabilité de « C Dans l’air » », sur observatoire-des-sondages.org, (consulté le ).
  9. Julien Bellver, « Bruno Jeudy rejoint BFMTV », sur PureMédias, .
  10. « Migaud-Muller, Misrachi, Levy, Chikirou, Polony, Filippetti : BFMTV a finalisé sa grille de rentrée », sur ozap.com (consulté le ).
  11. « Licencié de Paris Match, le journaliste Bruno Jeudy rejoint La Tribune », sur LEFIGARO, (consulté le )
  12. « Le journal « La Tribune » annonce le lancement d’un nouvel hebdomadaire, dirigé par Bruno Jeudy et qui paraîtra le dimanche », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « Barbier, Joffrin, Bastié… ces éditorialistes qui font l’opinion », sur leparisien.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]