Cyrille Eldin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eldin.
Cyrille Eldin
Description de cette image, également commentée ci-après
Cyrille Eldin en 2014
Naissance (45 ans)
Le Chesnay, Yvelines, France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Acteur
Animateur de télévision
Chroniqueur

Cyrille Eldin, né le au Chesnay[1], est un acteur, animateur de télévision et chroniqueur français .

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au Chesnay, il a quatre frères et sœurs issus de précédentes relations. Après le divorce de ses parents, il perd son père dans un accident de voiture à l'âge de 23 ans[1]. Divorcé, il est père de deux garçons[1]. En 2016, il officialise sa relation avec Sandrine Calvayrac, journaliste et chroniqueuse dans l'émission qu'il a reprise, Le Petit Journal[2].

Télévision[modifier | modifier le code]

On peut le voir dès 2004 à la télévision sur Canal+ dans l'émission 20 h 10 pétantes, où il interprète une parodie de Stéphane Bern dans la séquence Bernchelor, le gentleman célibataire[1].

En 2006, il présente le pilote de l'émission J'y suis j'y reste qui allait devenir Tout le monde veut prendre sa place. Il sera écarté par la production à la faveur de Nagui.

Chroniqueur sur Canal+ depuis 2009, il présente la chronique « L'Infoman » dans La Matinale de Canal+[3], produit par Alexandre Amiel. Le 22 février 2012, dans le cadre de cette chronique, il déclenche une polémique entre les deux candidates écologistes à la présidentielle, Eva Joly déclarant en réaction à l'une de ses questions concernant Corinne Lepage, « je l'emmerde », à l'adresse de cette dernière[4].

À partir de , il est chroniqueur dans l'émission Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, présentée par Bruce Toussaint, également sur Canal+[5]. À partir du , il en anime le best of : Tout le monde il est beau, tout le monde il est bronzé[6].

En septembre 2012, il intègre l'équipe de l'émission Le Supplément toujours sur Canal+, en plateau et dans la rubrique « Eldin Reporter », puis rejoint Le Petit Journal de la même chaîne en 2014.

À partir de septembre 2015, il est à l'affiche de la comédie de boulevard Fleur de cactus de Barillet et Gredy, au théâtre Antoine à Paris (aux côtés de Catherine Frot et Michel Fau). Il est également dans la nouvelle équipe de chroniqueurs du Grand Journal sur Canal+.

À la rentrée 2016, il succède à Yann Barthès à la présentation du Petit Journal[7], mais dès son lancement, l'émission perd de l'audience[8],[9] et Cyrille Eldin est l'objet de critiques, autant sur la personnalisation de l'émission que sur la vacuité du programme[10],[11]. À cause des très mauvaises audiences de la saison, Le Petit Journal est finalement supprimé mais Cyrille Eldin reste sur Canal +, où il anime à partir de la rentrée 2017 La case en +, le samedi à 19 h 15[12].

Polémique[modifier | modifier le code]

En janvier 2017, une polémique éclate concernant l'attitude de Cyrille Eldin vis-à-vis de Camille Crosnier, une journaliste de l'émission Quotidien, qu'il menace physiquement en marge d'un déplacement de Benoît Hamon[13]. Yann Barthès, l'animateur de Quotidien et également prédécesseur de Cyrille Eldin, décrit alors ce dernier, sans le nommer explicitement, comme « un collègue totalement relou, un poil violent et misogyne »[14], accusations auxquelles Cyrille Eldin répondra avec ironie[15].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Chroniques à la télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

De 2007 à 2012, il apparaît dans les publicités télévisées de la marque Salakis, où il interprète un consommateur peu enthousiaste de « Salade X ». À partir de 2012, il apparaît dans les publicités du site Oscaro.com[16]. Début décembre 2012, il collabore avec la SNCF dans le cadre des jurys nationaux des trophées du groupe SNCF. Il est aussi la voix des publicités Vinci Autoroutes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Gilles Renault, « Cyrille Eldin, le microco(s)mique » sur Libération, 24 janvier 2016
  2. « Cyrille Elding et sa compagne Sandrine Calveyrac officialisent », sur closermag.fr
  3. « La Matinale », sur canalplus.fr (consulté le 22 avril 2011)
  4. « Présidentielle: Eva Joly «emmerde» Corinne Lepage », sur 20minutes.fr.
  5. « “Tout le monde il est beau” avec Bruce Toussaint dimanche 12 septembre sur C+ », sur coulisses-tv.fr, (consulté le 22 avril 2011).
  6. (fr) « Tout le monde il est beau, tout le monde il est bronzé ! », sur Télévision.télérama.fr (consulté le 26 juin 2011).
  7. Marine Chassagnon, « Cyrille Eldin remplacera Yann Barthès au "Petit Journal" » sur Le Huffington Post, 27 juin 2016
  8. « Avec “Quotidien”, Yann Barthès enterre “Le Petit Journal” version Eldin », sur le site des InRocks, (consulté en 13 septemnbre 2016).
  9. « En perte de vitesse, Le Petit Journal de Cyrille Eldin va être «retravaillé» », sur le site du Figaro.fr, (consulté le 13 septembre 2016).
  10. Louis Hausalter, « Cyrille Eldin, une semaine de tout Petit Journal », marianne.net, 13 septembre 2016.
  11. « "Le Petit Journal" version Eldin très critiqué sur internet », parismatch.com, 6 septembre 2016.
  12. « Canal+ met fin au Petit Journal », lemonde.fr, 12 août 2017.
  13. lefigaro.fr, « Altercation entre Cyrille Eldin et une équipe de Quotidien au QG de Benoît Hamon », TVMag,‎ (lire en ligne)
  14. « "Violent, misogyne et malpoli" : Barthès cinglant au sujet d'Eldin après l'altercation », sur Le Huffington Post (consulté le 6 juin 2017)
  15. « Barthès vs. Eldin: Le clash en 3 actes », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  16. « Oscaro.com affine sa com », sur cbnews.fr,  : « est réalisée par Charles-Henri Flavigy [...] et met en scène Cyrille Eldin ».

Liens externes[modifier | modifier le code]