Boresse-et-Martron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boresse-et-Martron
Boresse-et-Martron
Mairie de Boresse-et-Martron.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Trois Monts
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Saintonge
Maire
Mandat
Michel Ollivier
2014-2020
Code postal 17270
Code commune 17054
Démographie
Gentilé Borestranais
Population
municipale
215 hab. (2016 en augmentation de 8,04 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 16′ 23″ nord, 0° 06′ 46″ ouest
Altitude Min. 48 m
Max. 146 m
Superficie 11,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Boresse-et-Martron

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Boresse-et-Martron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boresse-et-Martron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boresse-et-Martron

Boresse-et-Martron est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Borestronais et les Borestronaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Boresse-et-Martron est une commune de Haute Saintonge, à la limite du département de la Charente.

Elle se trouve dans la forêt de la Double saintongeaise et sur la rive droite du Palais, qui fait limite départementale.

Elle est formée par la fusion de deux anciennes paroisses, Boresse, où est située la Mairie et une église, et Martron, plus en aval, où est située une autre église et un temple. Cette fusion a eu lieu entre 1795 et 1800[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Boresse-et-Martron
Guizengeard
(Charente)
Neuvicq Boresse-et-Martron Saint-Vallier
(Charente)
Le Fouilloux Sauvignac
(Charente)

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 2014 Lucien Morand    
mars 2014 En cours Michel Ollivier   Retraité de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 215 habitants[Note 1], en augmentation de 8,04 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
178221264359364304351374347
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
348345369366367378370366343
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
384382379377372350308352347
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
358304255228198221190190212
2016 - - - - - - - -
215--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (36,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (28,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (55,3 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 44,7 % d'hommes (0 à 14 ans = 10,6 %, 15 à 29 ans = 9,4 %, 30 à 44 ans = 20 %, 45 à 59 ans = 21,2 %, plus de 60 ans = 38,8 %) ;
  • 55,3 % de femmes (0 à 14 ans = 19 %, 15 à 29 ans = 13,3 %, 30 à 44 ans = 14,3 %, 45 à 59 ans = 18,1 %, plus de 60 ans = 35,3 %).
Pyramide des âges à Boresse-et-Martron en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,2 
90  ans ou +
1,0 
12,9 
75 à 89 ans
12,4 
24,7 
60 à 74 ans
21,9 
21,2 
45 à 59 ans
18,1 
20,0 
30 à 44 ans
14,3 
9,4 
15 à 29 ans
13,3 
10,6 
0 à 14 ans
19,0 
Pyramide des âges du département de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de la Nativité[modifier | modifier le code]

Église de Boresse.
Cimetière et église de Martron.

Située au bourg de Boresse, cette église romane du XIIe siècle, fortement remaniée au cours de son histoire, a vu sa façade inscrite au titre des monuments historiques le . Le , le reste de l'église, la sacristie et le bâtiment accolé sont eux aussi inscrits[9]. Un encensoir et une navette à encens (vase en forme de petit navire contenant l’encens qui sera versé dans l’encensoir) datant du XVIIIe sont inscrits au registre des Mobiliers Historiques depuis le 3 septembre 1971.

Cette église recèle une croix de procession en argent sur âme de bois avec appliques d'or qui daterait du XVe. Riche d'un Christ, des Évangélistes et d'une Vierge à l'Enfant, elle est inscrite au registre des Mobiliers Historiques depuis le 28 janvier 1922.

Église Saint-Pierre[modifier | modifier le code]

Église romane au milieu du cimetière, sise à Martron.

Temple de Boresse[modifier | modifier le code]

Petit temple protestant à l'ouest de Martron.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Raymond Bouchet (1909-1944), instituteur à Boresse avant la Seconde Guerre mondiale (de 1930 à 1939). Franc-maçon, il fut révoqué par le gouvernement de Vichy en 1940. Il entre en résistance dans le réseau « Honneur et patrie ». Il est déporté en Allemagne en 1944, où il meurt le 26 novembre 1944, peu avant la fin de la guerre[10].
  • Patrick Gagnier, coureur cycliste professionnel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. « Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui », sur site de l'École des hautes études en sciences sociales (consulté le 9 septembre 2010)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Évolution et structure de la population à Boresse-et-Martron en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 septembre 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population de la Charente-Maritime en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 septembre 2010)
  9. « Église Notre-Dame de Boresse », notice no PA00104627, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. Pierre Favre, Histoire d'un militaire peu ordinaire: fragments du siècle, éd. L'Harmattan, , 265 p. (ISBN 2-7384-1451-6, lire en ligne), p. 129, 231


Liens externes[modifier | modifier le code]