Amis du Perche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Amis du Perche
Image illustrative de l’article Amis du Perche
Carte ancienne du Perche
Nom original Les Amis du vieux Nogent
Fondation 1947
Pays Drapeau de la France France
Ville Rémalard
Langue Français
Fondateur Georges Massiot
Président Alain Morin
Président d'honneur Philippe Siguret
Membres 1 003 (31 décembre 2011)
Publications Cahiers Percherons, Pays du Perche
Affiliation Comité des travaux historiques et scientifiques
Site web http://www.amisduperche.fr
Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou, un patrimoine en péril en 1947, origine de la création des Amis du Vieux-Nogent, association devenue les Amis du Perche.

Les Amis du Perche est une société savante, fondée en 1947 à Mortagne-au-Perche. C'est une association loi de 1901 chargée de promouvoir l'histoire, le patrimoine architectural et naturel de l'ancienne province du comté du Perche et du Perche-Gouet.

L'association siège à Rémalard dans le département de l'Orne (7, place du Champ-de-Foire).

Historique[modifier | modifier le code]

Les Amis du Perche est une association fondée le par Georges Massiot et Pierre Daupeley. Elle s'appelait, à l'origine, Les Amis du vieux Nogent. En 1948, Georges Massiot accueille le chanoine Jean Aubry (de Mortagne-au-Perche) et Maître Édouard Leboucher (de Saint-Mard-de-Réno). Ainsi, en 1956, l'association prit le nom des Amis du vieux Nogent et du Perche, avant de devenir, le , les Amis du Perche.

Enfin, le , tous les Amis du Perche se sont regroupés au sein de la Fédération des Amis du Perche. Cette association avait été créée afin de protéger le patrimoine architectural en péril, comme le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou.

En 2003, la Fédération des amis du Perche fixe son siège à Rémalard[1].

Objectifs[modifier | modifier le code]

L'association défend le patrimoine paysager et naturel du Perche (comme les haies ou les chemins creux, mais aussi les forêts). Les 1 000 membres, que comptent l'association, se répartissent sur les quatre départements issus de l'éclatement de l'ancien comté du Perche et du Perche Gouët en 1790 : l'Orne, l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher et la Sarthe. Pour faciliter sa gestion, les Amis du Perche se divisent en deux ensembles :

  • Une fédération, appelée Les Amis du Perche, qui correspond au territoire des deux anciennes provinces percheronne. Elle gère essentiellement l'activité éditoriale et la recherche historique.
  • Trois associations départementales, qui se chargent des animations (sorties annuelles, conférences, participation à des salons du livre, ou d'autres invitations…) :
    • Les Amis du Perche de l'Orne ;
    • Les Amis du Perche d'Eure-et-Loir ;
    • Les Amis du Perche du Loir-et-Cher et de la Sarthe.

Organisation[modifier | modifier le code]

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Il est élu par tiers tous les deux ans, lors de l'assemblée générale. Ce conseil d'administration élit le bureau (président, vice-président(e)s, secrétaire général et trésorier(e)). Les présidents d'associations départementales sont membres de droit et vice-président.

Début Fin Nom du Président
1947 1962 Georges Massiot
1962 1992 Philippe Siguret
1992 en cours Alain Morin

Comité scientifique[modifier | modifier le code]

Présidé par René Andrieu, depuis 2003, le comité scientifique a organisé plusieurs colloques historiques, à vocation interrégionale :

  • 21 octobre 2006 : Le Perche de 1940 à 1945, sous la direction de René Andrieu et avec la participation du professeur Jean Quellien (professeur d'histoire contemporaine, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, à l'université de Caen). Les actes ont été publiés en mai 2008.
  • 22 octobre 2006 : Le pouvoir dans le Perche au temps des Rotrou, sous la direction de Sophie Montagne-Chambolle et de Philippe Siguret. Les actes ont été édités en mai 2010.
  • 25 octobre 2008 : Les mouvements de population dans le Perche, XVIIe - XIXe siècles, sous la direction de Claude Cailly (maître de conférences honoraire à l'université de Bordeaux III). Les actes ont été publiés en mars 2010.
  • 15-16 octobre 2011: La Révolution au Perche, 1789-1799 : rupture ou continuité ?, sous la présidence scientifique de Michel Biard (professeur du monde moderne et de la Révolution française à l'université de Rouen)[2], réunissant plus de 150 personnes[3].

Les actes ont été publiés en octobre 2014[4].

Depuis 2012, le comité scientifique, présidé par Jean-François Suzanne, prépare les commémorations du centenaire de la Grande Guerre dans le Perche :

  • 4-5 octobre 2014 : Le Perche de 1914 à 1918, sous la présidence scientifique de Stéphane Tison (maître de conférences à l'université du Maine), à Mortagne-au-Perche (au Carré du Perche)[5], réunissant près de 170 personnes[6]. Les actes ont été publiés en novembre 2015[7].

L'activité éditoriale[modifier | modifier le code]

À partir de 1957, les Amis du Perche publient, tous les trimestres, les Cahiers percherons. Ce bulletin édite les recherches des érudits locaux, des historiens ou encore des étudiants. Il nous présente des études sur l'histoire, le patrimoine et l'ethnologie… de l'ancienne province du Perche. S'y ajoute les actualités des Amis du Perche.

À partir de 1980, les Amis du Perche publient de nombreux livres, dans des collections différentes :

  • Trésor du Perche ;
  • Présence du Perche ;
  • Études et documents sur le Perche ;
  • Le Perche en cartes postales ;
  • Histoire et langue ;

mais aussi des romans historiques (dont Un gentilhomme percheron, espion du roi, par François Bourdin, décembre 2010 (ISBN 978-2-900122-91-4).

Depuis 2004, l'activité éditoriale des Amis du Perche s'est étoffée avec la parution d'un magazine semestriel Pays du Perche. Réalisé essentiellement par des journalistes, il traite de la culture et du patrimoine régional. Depuis 2011, cinq numéros hors-série ont été publiés (100 qui font le Perche en 2011, Le Percheron en 2011; Le goût du Perche en 2012 ; Nature du Perche en 2013 ; Les artisans d'art en 2014 ; Manoirs du Perche en 2015 sous la direction scientifique d'Élisabeth Gautier-Desvaux ; Jardins du Perche en 2016 ; De l'eau aux moulins en 2017).

Actions de la fédération[modifier | modifier le code]

Paysage du Perche, avec des biches au 1er plan et la forêt au dernier plan.

La protection du patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

En 1998, avec le Parc naturel régional du Perche, les administrateurs ont mis en place un concours sur les haies et chemins creux du Perche. Ce concours dura plusieurs années. Également, ils ont participé à la classification de la forêt de Réno-Valdieu.

La protection et la sensibilisation du patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Les Amis du Perche ont participé à la fondation de l'écomusée du Perche en 1972. En créant le musée des Arts et des Traditions du Perche, les Amis du Perche ont voulu protéger deux patrimoines en péril : l'église prieurale de Sainte-Gauburge, qui tombait en ruine, et les outils de la vie quotidienne du monde rural, qui disparaissaient.

Les assises des associations de sauvegarde du patrimoine percheron fut organisée à Nogent-le-Rotrou, dans la salle capitulaire de l'ancienne abbaye Saint-Denis, le samedi [8]. Le , les Amis du Perche ont participé au 1er forum du patrimoine[9], organisé par les archives départementales de l'Orne.

La transmission des connaissances[modifier | modifier le code]

Ils organisent des expositions, comme sur les Poupées et bébés Jumeau, à Rémalard (du 2 au ) et à Longny-au-Perche (du 23 au ), préparé par Jacky Lecomte, dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Pierre-François Jumeau[10].

En 2012, avec l'Écomusée du Perche, l'équipe de rédaction de Pays du Perche a proposé une exposition sur "Des voix, des visages"[11].

Organisation d'hommages[modifier | modifier le code]

Le prieuré de Sainte-Gauburge (à Saint-Cyr-la-Rosière), lieu des messes annuelles en hommage aux Amis du Perche disparus.

Chaque année - sauf exception -, un hommage est rendu aux amis du Perche disparu lors de la messe annuelle du 1er dimanche de mai, au sein de l'église du Prieuré Sainte-Gauburge.

Organisation de commémorations[modifier | modifier le code]

Sous la direction du comité scientifique, les Amis du Perche ont célébré le 100e anniversaire de la Première Guerre mondiale, obtenant les labels de la Mission du Centenaire 14-18 : En 2014, ils ont organisé un colloque sur Le Perche de 1914 à 1918, sous la direction de Stéphane Tison et de Jean-François Suzanne. Toujours en 2014, les associations départementales ont organisé et soutenu des conférences.

Le 11 février 2017, sous le patronage d'Adeline Bard, sous-préfète de l'arrondissement de Mortagne, avec le partenariat de l'office de tourisme Coeur du Perche, l'association Bellou-Patrimoine, les Amis du Perche ont organisé une causerie mettant en valeur les travaux diffusés dans le numéro 208 des Cahiers Percherons[13],[14]. Sous la coordination du comité scientifique, les Amis du Perche ont célébré le 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale :

En 2015, les associations départementales ont organisé des conférences (3 mai au prieuré de Sainte-Gauburge[15], 9 mai à Margon[16], 29 mai à La Ferté-Bernard[17], 28 novembre à Mondoubleau[18]). Le comité de rédaction des Cahiers Percherons a édité un numéro thématique sur La Seconde Guerre mondiale dans le Perche[19].

Puis, en 2016, l'ouvrage 1944, la Libération du Perche (édité une 1re fois en 1996) est réédité par les Amis du Perche, sous la direction de Michel Ganivet (ISBN 979-10-91651-05-9)[20].

Les associations départementales[modifier | modifier le code]

Les Amis du Perche de l'Orne[modifier | modifier le code]

Outre les manifestations annuelles (sortie d'une journée, conférence d'automne…), les Amis du Perche de l'Orne effectuent des activités plus ponctuelles, notamment en faveur du patrimoine (architectural et historique):

La production de DVD[modifier | modifier le code]

En 2007, naissait APO Productions : c'est l'atelier vidéo des Amis du Perche de l'Orne. L'association a produit trois films :

  • Le Dernier Train.
  • Mémoire d'arbres (2008). Le film fut présenté à Bellême.
  • Valdieu, ombre et lumière (2011). Le film fut présenté le samedi , à la Maison de l'Émigration française au Canada à Tourouvre. Plus de 100 personnes ont visualisé le documentaire dans la salle d'exposition temporaire, transformée en salle de projection[21].

Le soutien à diverses associations[modifier | modifier le code]

Gustave Courbet photographié par Nadar.

Les Amis du Perche de l'Orne ont soutenu financièrement l'exposition « Du Perche au Nouveau-Monde, une aventure humaine », réalisée et présentée par les muséales de Tourouvre et Perche-Canada au printemps 2009[22].

Les Amis du Perche de l'Orne soutiennent également les associations de sauvegarde du patrimoine :

Les Amis du Perche de l'Orne apportent une aide plus ponctuelle :

En 2013, ils ont soutenu le Forum des Arts 61, en promouvant la 4e biennale d'art contemporain accueille une exposition Courbet, labellisée Normandie Impressionniste[28], attirant 6 000 visiteurs[29].

Depuis 2015, ils aident les organisateurs de la Semaine fédérale internationale de cyclotourisme 2017, pour l'organisation de parcours de cyclo-découverte dans le Perche, autour de Mortagne-au-Perche[30].

Les Amis du Perche d'Eure-et-Loir[modifier | modifier le code]

L'association départementale Les Amis du Perche d'Eure-et-Loir a son siège à Soizé, près d'Authon-Du-Perche.

Les Amis du Perche du Loir-et-Cher et de la Sarthe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Morin, La Fédération s'installe à Rémalard. Un nouveau port d'attache, publié dans les Cahiers Percherons (bulletin trimestriel des Amis du Perche), no 2003-3, p. I-II.
  2. [1] vidéo de présentation du thème publiée sur dailymotion, janvier 2011, réalisée par Michel Ganivet.
  3. Monique Béguin, « Colloque des Amis du Perche sur la Révolution - Mortagne-au-Perche », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  4. « Les actes du colloque 2011, la Révolution-au-Perche, 1789-1799 : rupture ou continuité?, publiés », sur www.amisduperche.fr, (consulté le 21 octobre 2014)
  5. J-F Suzanne, Le Perche et la Grande Guerre (1914-1918), mis en ligne sur http://www.amisduperche.fr le , consulté le .
  6. « Le Perche de 1914 à 1918 : un colloque réussi et enrichissant. », sur www.amisduperche.fr, (consulté le 21 octobre 2014)
  7. Jean-François Suzanne, « Le Perche de 1914 à 1918 - », sur www.amisduperche.fr, (consulté le 22 décembre 2015)
  8. Monique Béguin, « Premières assises pour le patrimoine percheron », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  9. « 1er forum du patrimoine de l’Orne le  », sur conseil général de l'Orne, .
  10. « L'épopée hors du commun des poupées Jumeau s'expose - Rémalard », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  11. « Des voix et des visages (dossier de presse) », sur www.ecomuseeduperche.com, (consulté le 19 août 2016)
  12. « Hommage au chanoine Jean Aubry ce dimanche », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 11 août 2016)
  13. « Des recherches sur la Grande Guerre dans le Perche », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 19 mars 2017)
  14. Jean-François SUZANNE (Président du comité scientifique des Amis du Perche), « Samedi 11 février 2017, Rémalard (office de Tourisme) : présentation du n°208 des Cahiers Percherons », sur www.amisduperche.fr, (consulté le 19 mars 2017)
  15. Jean-François Suzanne (Président du comité scientifique de la Fédération des Amis du Perche), « Retour sur la journée en mémoire du père Marcel Poulain, à l'église prieurale de Sainte-Gauburge (Dimanche ) - », sur www.amisduperche.fr, (consulté le 22 décembre 2015)
  16. Jean-François Suzanne (Président du comité scientifique de la Fédération des Amis du Perche), « Retour sur l'après-midi du 9 mai à Margon, organisé par les Amis du Perche d'Eure-et-Loir : conférences, exposition et projection sur "La Résistance aux maquis - », sur www.amisduperche.fr, (consulté le 22 décembre 2015)
  17. Jean-François Suzanne (Président du comité scientifique de la Fédération des Amis du Perche), « Retour sur la conférence sur "la Guerre aérienne dans le Perche, 1940-1945, organisée par les Amis du Perche du Loir-et-cher et de la Sarthe (Vendredi , La Ferté-Bernard) - », sur www.amisduperche.fr, (consulté le 22 décembre 2015)
  18. Jean de Tappie (Président des Amis du Perche du Loir-et-Cher et de la Sarthe), « Retour sur la conférence d'automne des Amis du Perche du Loir-et-Cher et de la Sarthe : Bernard Malcor, La Résistance dans le Perche-Gouet et Vendômois (Vendredi , Mondoubleau) - », sur www.amisduperche.fr, (consulté le 22 décembre 2015)
  19. « Cahiers Percherons 203 La Seconde Guerre mondiale dans le Perche - », sur www.amisduperche.fr, (ISSN 0526-8443, consulté le 22 décembre 2015)
  20. « 1944 : la libération du Perche, la réédition », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 21 août 2016)
  21. «Histoire et nouvelles technologies: quand le Valdieu renait de la ruine», paru dans les Cahiers percherons, no 188, 2011-4, p. 73-74.
  22. Exposition « Du Perche au Nouveau-Monde, une aventure humaine », article paru dans les Cahiers percherons, no 177, 2009-1, p. 59-60.
  23. Les Amis du Perche jouent les mécènes, publié dans Le Perche, mercredi .
  24. J-F Suzanne, Le patrimoine dans le Perche ornais : du prix des Amis du Perche au 2d Forum du Patrimoine, publié sur [2], mis en ligne le , consulté le .
  25. « Retour sur les conférences des Amis du Perche (Samedi 15 – Dimanche ) », sur amisduperche.fr, (consulté le 5 mai 2016)
  26. Muriel Bansard, « Le christ en bois pourra être restauré », sur www.lechorepublicain.fr, (consulté le 13 mai 2017)
  27. « L'association de sauvegarde de l'église récompensée », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 13 mai 2017)
  28. J-F. Suzanne, 4e biennale d'art contemporain (29 juin - 14 juillet 2013) dans le Perche ornais, mis en ligne sur http://www.amisduperche.fr le , consulté le .
  29. Marion Michel, 6 000 visiteurs à la quatrième Biennale de Mortagne, publié dans Ouest-France.fr, jeudi , consulté le .
  30. « Six circuits pour découvrir le Perche en pédalant », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 13 mai 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]