Bagneux (Allier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bagneux.
Bagneux
La motte castrale de Belleperche.
La motte castrale de Belleperche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Allier
Arrondissement Moulins
Canton Moulins-1
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Moulins
Maire
Mandat
Yves Veniat
2014-2020
Code postal 03460
Code commune 03015
Démographie
Gentilé Bagnolais, Bagnolaises[1]
Population
municipale
317 hab. (2012)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ 30″ N 3° 12′ 23″ E / 46.6583333333, 3.2063888888946° 39′ 30″ Nord 3° 12′ 23″ Est / 46.6583333333, 3.20638888889
Altitude Min. 192 m – Max. 262 m
Superficie 24,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Bagneux

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Bagneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bagneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bagneux

Bagneux est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne. Le village possède une auberge.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bagneux est située au nord du département de l'Allier.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Quatre communes sont limitrophes de Bagneux. Celles-ci sont représentées ci-dessous en utilisant les sites Géoportail[2] et Lion 1906[3], mais ne sont pas nécessairement placées en fonction de la distance et de l'orientation entre chefs-lieux de commune : Villeneuve-sur-Allier, située à l'est, est placée au nord-est.

Communes limitrophes de Bagneux
Aubigny Villeneuve-sur-Allier
Bagneux
Agonges Montilly

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'Allier.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 101 (liaison du Veurdre à Montilly) et 133 (d'Agonges à Villeneuve-sur-Allier), ainsi que la RD 13 passant au sud-ouest de la commune (liaison de Limoise à Moulins)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Belleperche, situé sur le territoire de la commune, subit un siège en 1370, pendant la guerre de Cent Ans. Des routiers (mercenaires et pillards) gascons, du parti des Anglais, s'en étaient emparé en 1369 et retenaient prisonnière la duchesse douairière de Bourbon, Isabelle de Valois ; le château fut assiégé par les troupes des ducs de Bourbon et de Bourgogne. Les « routiers » furent chassés, mais ils emmenèrent la duchesse en otage.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1838 1842 Jean François Alexandre Théodore Patissier    
1898 1908 Jean Baptiste Émile Firmin Boutry    
mars 2001 en cours
(au 26 juin 2014)
Yves Veniat[4] DVG  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 317 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
425 360 420 483 429 424 403 396 389
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
404 379 369 401 425 482 429 493 468
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
459 455 460 389 388 364 313 324 308
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
328 293 240 234 276 280 264 255 305
2012 - - - - - - - -
317 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Paul, d'époque romane.
Site de Belleperche.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'argent à la bande ondée d'azur, accompagnée en chef d'une épée d'or à la garde de sable posée en bande, et en pointe d'une feuille de chêne de sinople aussi posée en bande ; au franc canton de gueules chargé d'une tour d'or ouverte, ajourée et maçonnée de sable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Noms des habitants de Bagneux sur habitants.fr.
  2. a et b Carte de Bagneux sur le Géoportail.
  3. « Bagneux », sur Lion 1906.
  4. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 26 juin 2014).
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.