Toulon-sur-Allier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toulon-sur-Allier
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Moulins
Canton Moulins-2
Intercommunalité Moulins Communauté
Maire
Mandat
Guillaume Margelidon
2014-2020
Code postal 03400
Code commune 03286
Démographie
Population
municipale
1 134 hab. (2014)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 31′ 07″ nord, 3° 21′ 36″ est
Altitude Min. 206 m – Max. 284 m
Superficie 38,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Toulon-sur-Allier

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Toulon-sur-Allier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Toulon-sur-Allier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Toulon-sur-Allier
Liens
Site web toulon-sur-allier.fr

Toulon-sur-Allier est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle fait partie de la communauté d'agglomération Moulins Communauté.

Ses habitants sont les Toulonnais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Toulon-sur-Allier se situe dans le département de l'Allier, au sud de Moulins, sur la rive droite de l'Allier, une des dernières rivières sauvages d'Europe.

Ses communes limitrophes sont[1] :

Communes limitrophes de Toulon-sur-Allier
Bressolles Yzeure
Moulins
Toulon-sur-Allier Montbeugny
Chemilly Bessay-sur-Allier Neuilly-le-Réal

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

À l'ouest, on trouve un paysage de plaine, le val d'Allier, où se situe une réserve naturelle (réserve naturelle nationale du Val d'Allier), et à l'est un paysage de bocage. Toulon est à la limite du Bocage bourbonnais, à l'ouest, et de la Sologne bourbonnaise, à l'est.

La rivière Allier

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune se situe au croisement de deux axes routiers majeurs : la RN 7 et la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA ou RN 79) ; l'échangeur entre ces deux routes se trouve au sud de la commune.

L'ancienne route nationale 7 traversant le centre de Toulon-sur-Allier est devenue la route départementale 707.

Le territoire communal est également traversé par les routes départementales suivantes[1] :

  • RD 12 (liaison Moulins – Montbeugny) à la frontière avec Yzeure ;
  • RD 53 (à l'est de la commune, en direction de Chapeau) ;
  • RD 286 ;
  • RD 300 ;
  • RD 989 (en direction de Jaligny-sur-Besbre).

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

La commune est traversée du nord au sud par la ligne de chemin de fer Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache. La gare la plus proche est située à Moulins.

Histoire[modifier | modifier le code]

Toulon-sur-Allier fut un important site de production de poteries gallo-romaines. Plusieurs campagnes de fouilles conduites à partir du XIXe siècle sur l'emplacement de l'atelier des potiers gallo-romains de Toulon-sur-Allier mirent au jour un grand nombre de poteries et figurines en terre blanche. Ces figurines sont visibles au musée Anne-de-Beaujeu à Moulins.

Pendant la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune prit le nom de Mont-la-Loi[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1792 1795 Jean Feuillioux    
1795 1801 Gilles Saint Quentin Desmures    
1801 1809 Hubert Collot    
1809 1829 Antoine Bujon    
1829 1833 Jean Berger de Nomazy[Note 1]   Vice-président du Conseil de préfecture de l'Allier
1833 1835 Claude Durin    
1835 1853 Hubert Chabot[Note 2]   Capitaine de la garde nationale
1853 1869 Joseph Saladin    
1869 1870 Hubert Chabot    
1870 1871 Gaspard Lapierre    
1871 1875 Antoine Diat    
1875 1878 Dominique de Boissieu    
1878 1879 Alfred Marsy    
1879 1881 Gaspard Lapierre    
1881 1884 Antoine Diat    
1884 1904 Ernest Bouchard    
1904 1908 Jean Emile Bardonnet    
1908 1925 Alexis Diat    
1925 1929 François Dénaud    
1929 1931 Antoine Brunet    
1931 1941 François Dénaud    
1941 1945 Eugène Giraud    
1945 1945 François Dénaud    
1945 1947 Antoine Petit    
1947 1969 Eugène Giraud    
1969 1977 Michel Lemaire    
1977 1983 Renée Antonin Petit    
1983 2001 Denis Giraud    
mars 2001 mars 2014 Chantal Bardet    
mars 2014 en cours Guillaume Margelidon[3]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 3].

En 2014, la commune comptait 1 134 habitants, en augmentation de 0,8 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
467 493 603 628 808 828 855 938 942
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
988 930 949 1 015 1 000 1 017 1 013 1 048 1 033
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 042 1 018 951 922 804 789 793 773 770
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
744 694 661 1 112 1 115 1 080 1 115 1 137 1 134
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La fête patronale a lieu le 8 septembre ou le dimanche suivant.

En juin Festi' Toulon une manifestation festive regroupant l'ensemble des associations toulonnaises.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Associations de la commune :

  • Les amis du patrimoine : association ayant pour but de faire découvrir et valoriser le patrimoine de la commune
  • Amicale laïque : activités extra scolaires
  • Chorale Col Canto : groupe de chanteurs amateurs
  • Comité des fêtes : organisations de nombreuses manifestations
  • Club de l'amitié : animations pour les aînés
  • CATM/ACPG : association d'anciens combattants et veuves de guerre
  • Les Joyeux Toulonnais : organisations de manifestations festives
  • Association de parents d'élèves
  • ACAAM : Association des Constructeurs d'Aeronefs de l'Agglomération Moulinoise
  • Aéro Club
  • ARCA : Atelier Régional de Construction Amateur
  • Model Club Moulinois : aéromodélisme
  • Planeur Club Moulinois
  • ULM Club
  • FAAM : Fédération des Associations Aéronautiques Moulinoises
  • FDAT : Fédération Des Associations Toulonaises

Sports[modifier | modifier le code]

  • AS Toulon : club de football créé en 1969
  • Club de gym volontaire : une section enfants et adultes
  • Tennis-club de Toulon : club de tennis et école de tennis
  • Pétanque toulonnaise : club de pétanque
  • Association Sportive du Golf : parcours de 9 trous

Économie[modifier | modifier le code]

Par sa situation géographique, au croisement de la RN 7 et de la RCEA, Toulon-sur-Allier est un pôle économique important de l’agglomération moulinoise. Plusieurs zones d’activité accueillent un grand nombre d’entreprises. Toulon-sur-Allier possède notamment une zone d’activité axée sur l’aéronautique sur le site de l’aérodrome de Moulins - Montbeugny, qui malgré son nom se situe principalement sur la commune de Toulon.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Eglise Sainte-Marthe et Saint-Martin
  • Église romane Sainte-Marthe et Saint-Martin des XIe et XIIe siècles.
    • En 2008, à la demande des « Amis du Patrimoine », création par le maître-verrier vichyssois Marc Bertola d'un vitrail sur le thème de la Croix. Situé dans la baie ouest, et visible de nuit de la RN7, il présente la singularité de traiter en outre du thème johannique du serpent (Saint Jean 3,14).
  • Vestige de la chapelle de Mibonnet XVIIe siècle.
  • Château de Montchenin (IMH).
Château du Colombier
  • Château du Colombier du XIXe siècle mais d'inspiration médiévale.
  • Rendez-vous de chasse du XVIIe siècle à Rangoux.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Gendre d'Antoine Bujon.
  2. Propriétaire du château de Fromenteau, à Toulon.
  3. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Toulon-sur-Allier sur Géoportail.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 7 juin 2014).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .