Trévol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trévol
Trévol
Vue aérienne
Blason de Trévol
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Moulins
Canton Yzeure
Intercommunalité Moulins Communauté
Maire
Mandat
Marie-Thérèse Jacquard
2014-2020
Code postal 03460
Code commune 03290
Démographie
Population
municipale
1 646 hab. (2015 en augmentation de 0,67 % par rapport à 2010)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 48″ nord, 3° 18′ 24″ est
Altitude Min. 197 m
Max. 264 m
Superficie 40,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Trévol

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Trévol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trévol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trévol

Trévol est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Trévol est située au nord du département de l'Allier.

Ses communes limitrophes sont[1] :

Communes limitrophes de Trévol
Villeneuve-sur-Allier Aurouër Saint-Ennemond
Trévol Gennetines
Montilly Avermes

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée à l'ouest par la route nationale 7, partiellement aménagée en voie express, et la route départementale 707, correspondant à l'ancien tracé de ladite nationale ; ainsi que par les routes départementales 29 (liaison de Moulins à Dornes), 288 et 588, ces deux dernières routes donnant accès au centre-ville[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution de 1789, cinq grands fiefs composaient son territoire : Démoret, Avrilly, Les Nonettes, Mirebeau, Chamérande. Sous l'ancien régime (avant 1789), Trévol connaissait une certaine prospérité grâce à ses bois, ses moulins et également au relais de la poste de « la Perche », dont l'auberge était réputée et où le roi Louis XIV est descendu le 11 février 1692.

Après la Deuxième Guerre mondiale, l'industrie de la chaux retrouva un certain essor. Aujourd'hui, il n'existe plus de four à chaux. De ce nom, il ne reste qu'une rue.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Trévol 03.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De sinople à la tierce ondée d’argent, au pairle renversé d’or brochant, accompagné de trois glands du même.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean-Louis Lagnaud    
mars 2008 mars 2014 Gilles Tourret    
mars 2014 en cours Marie-Thérèse Jacquard[2] PS Expert-comptable

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 1 646 habitants[Note 1], en augmentation de 0,67 % par rapport à 2010 (Allier : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8007136406808528828588911 002
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1221 0881 1251 1781 2111 2511 2281 2301 202
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2481 2131 2021 001984920889885818
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
8478121 0041 2551 4051 3661 5641 6541 646
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château d'Avrilly
Le château des Bédaures

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Géoportail (consulté le 24 mai 2017).
  2. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 7 juin 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. Notice no PA00093321, base Mérimée, ministère français de la Culture.