Le Rose Bonbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rose bonbon.
Logo du club

Le Rose Bonbon était un club parisien, devenu aujourd'hui mythique, qui faisait partie de l'Olympia, et donnait dans les sous-sols de la célèbre salle, au 6, rue de Caumartin dans le 9e arrondissement. Le Rose Bonbon a incontestablement marqué l'histoire du rock français entre 1978 et 1984[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Rose Bonbon fut créé le 12 mars 1978 par 4 copains inséparables aux caractères très différents : Marc Barrière : le fondateur, et en même temps manager de Trust, Jacky Pourpre dit « Bouffy » patron du Galaxy Club, Alexis Quinlin, manager de Taxi Girl et producteur pour Virgin, et Abel.N qui fut le DJ résident du Rose Bonbon. Le succès est immédiat et le club devient, avec le Gibus et le Golf-Drouot, le point de passage de nombreux groupes de rock français et anglo-saxons. Plusieurs émissions des Enfants du Rock furent enregistrées par Antoine de Caunes et Philippe Manœuvre au Rose Bonbon.

Abel, Marc et Jacky, décembre 1978.

En juin 1978, Marc et Jacky (Bouffy) produisent le festival Le rock d'ici (Pathé marconi - C 066 14 658 / EMI) avec Christian Lebrun du journal Best pendant une semaine. Le 11 juin, lors de la fameuse nuit punk, Marc et Jacky réaliseront la plus grosse affluence de dernière minute pour un concert à l'Olympia : 20 locations seulement à 18h et 1852 entrées à 20h, record sans doute jamais égalé à ce jour, où pas moins de huit groupes se sont succédé jusqu'à 4 h du matin : Starshooter, Metal Urbain, Asphalt Jungle, Bijou, Stinky Toys, Electric Callas, les Lou's,les Guilty Razors. La particularité du Rose Bonbon était d'offrir une scène permanente à de jeunes groupes amateurs, rock punk ou new wave. Près de mille groupes de Rock français et étrangers se sont produits en concert sur la scène du Rose Bonbon entre 1978 et 1982, entre autres, Jacques Higelin dans sa période rock, Jean-Pierre Kalfon, Taxi Girl, Indochine, Trust, les Rita Mitsouko, Axel Bauer, les Tokow Boys (futur Luna Parker), Oberkampf, Marquis de Sade, Les Avions, The Cramps, Ultravox, Lili Drop, Bijou, The Police, Ultravox, Extraballe, The Comateens, Dr Feelgood, Angus Young, le guitariste du groupe AC/DC, qui a joué avec le groupe Trust.

Le premier Rose Bonbon ferme en mars 1980 et rouvre en février 1981, période très faste qui voit l'éclosion de groupes majeurs comme Indochine ou Taxi Girl et les Rita Mitsouko entre autres. Philippe De Zertucha est DJ, Tonton stage-manager, Loic au son.

En 1984 Alexis et Jacky ont totalement tourné la page, le Rose Bonbon rouvre une troisième fois ses portes, rue de La Roquette, près de Bastille, grâce à Manu, Kelly, et Fred, les propriétaires actuels de la Locomotive, malheureusement de gros problèmes de voisinage ont entrainé la fermeture du club après quelques mois d'existence.

Que sont-ils devenus ?[modifier | modifier le code]

Jacky "Bouffy" Pourpre et Alexis vivent et travaillent depuis 25 ans aux États-Unis.

Abel.N a développé ses activités professionnelles dans l’informatique entre les USA et la France, et a également participé à différents projets musicaux, notamment music2titan avec son ami musicien Julien Civange, rencontré 25 ans auparavant au Rose bonbon.

Marc Barrière consacre une partie de son temps à Greg Sauzet, un jeune auteur compositeur qui, selon lui, est « l'un des artistes les plus talentueux qu'il ait rencontré ». Greg, Marc et Pascal Cointe travaillent à l'élaboration d'un album.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Rose Bonbon - Open all night - Le Maquis / Naïve (2002)
  • Le rock d'ici à l'Olympia (1978) LP Pathé marconi - C 066 14 658 / EMI

L'équipe du Rose Bonbon[modifier | modifier le code]

  • Marc Barrière (Fondateur, producteur)
  • Jacky Pourpre "Bouffy" (Fondateur)
  • Alexis Quinlin (Producteur)
  • Abel N (DJ) du 12 mars 1978 au 31 mars 1980
  • Jean Michel Canitrot (DJ remplaçant)
  • Bruno Recrosio (Artiste, musicien)
  • Philippe De Zertucha DJ (Disc Jockey)

Liens externes[modifier | modifier le code]