Matthieu Rabaté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Matthieu Rabaté
Description de l'image Matthieu Rabaté - Batteries DW.jpg.
Informations générales
Naissance (54 ans)
Genre musical Pop, rock
Instruments batterie

Matthieu Rabaté né en 1966, est un batteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune, Matthieu Rabaté s'intéresse à la musique et commence la batterie à l'âge de sept ans. Il prend des cours de percussions brésiliennes et africaines, puis suit une formation classique de percussionniste au conservatoire. Après l'obtention d'un bac musique, il entre en 1985 au C.I.M. pour suivre une formation jazz de deux ans et intègre le groupe Movement[1]. En 1986, il entre à l'École supérieure de batterie Boursault (Paris).

Matthieu part ensuite en tournée avec Axel Bauer pour l'album Sentinelles sur lequel se trouve le tube Éteins la lumière.
En 1993, il perfectionne sa technique durant un stage à la Drumtech de Londres.
Sa rencontre en 1996 avec Henry Hirsch, à l'occasion d'un concert pour l'album de Lenny Kravitz et Vanessa Paradis, développe son approche et la place de la batterie dans la musique.

De nombreuses rencontres ont suivi, et il collabore avec de grands artistes dont Indochine (de 1999 à 2002[2]) et Zazie qu'il accompagne de 2002 à 2015 sur les tournées et sur les enregistrements d'albums[3]. Il occupe depuis une place importante sur la scène française[4].

Il est endorsé sur les batteries DW[5], cymbales Zildjian, percussions Meinl, baguettes Vater.

A noter qu'il est le compositeur musical de l'album de Cock Robin sorti en 2016, Chinese Driver. Tous les sons electro ou hip-hop offrant un peu de modernité à cet album sont à mettre à son crédit.

En 2017, il devient le batteur dans l'émission The Voice Kids.

De 2018 à 2021, il participe avec brio à la tournée des Négresses vertes qui fêtent les 30 ans de l'album Mlah[6].

En 2019, il joue sur l'Eden Daho Tour d'Étienne Daho[7].

Collaborations[modifier | modifier le code]

B.O.[Quoi ?] et C.O.[Quoi ?][modifier | modifier le code]

Avec Indochine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hervé, « Movement », sur Rock Made in France, (consulté le )
  2. « Indochine - Encyclopédie du rock made in France », sur Rock Made in France, (consulté le )
  3. « Matthieu Rabaté en concert avec Zazie - Gewa music » (consulté le )
  4. « Edito », Batterie magazine, (consulté le )
  5. « Matthieu Rabaté, Batteur - Batteries DW - GEWA music » (consulté le )
  6. « Les Négresses Vertes », sur Décibels Productions (consulté le )
  7. « Etienne Daho réenchante “Eden” sur scène », sur Les Inrocks, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]