Robben Ford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robben et Ford (homonymie).
Robben Ford
Robben Ford.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Guitariste, chanteur, musicien de jazz, guitariste de jazzVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Labels
Genre artistique
Site web

Né le à Woodlake en Californie, Robben Lee Ford est un guitariste de blues, de rock et de jazz américain qui a mené jusqu'à présent une carrière musicale très diversifiée. Guitariste de blues avec Jimmy Witherspoon, de rock avec The Blue Line et de jazz avec Miles Davis, il a également derrière lui une longue carrière de guitariste solo et de musicien de studio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robben Ford est le membre le plus célèbre d'une famille de musiciens. Il débute au saxophone dès l'âge de dix ans et se met à la guitare quatre ans plus tard. Il forme son premier groupe à 18 ans, le Charles Ford Band, avec ses frères Mark (harmoniciste) et Patrick (batteur), en l'honneur de leur père Charles. Très vite, ils partent en tournée avec le bluesman américain Charlie Musselwhite[1].

Il joue ensuite avec Jimmy Witherspoon en 1972-1973 puis fait partie du groupe L.A. Express qui accompagne notamment George Harrison en tournée et Joni Mitchell lors de l'enregistrement de The Hissing of Summer Lawns et Miles of Aisles en 1974.

En 1977, il fonde Yellowjackets, groupe avec lequel il joue jusqu'en 1983, tout en menant en parallèle une carrière de guitariste solo et de musicien de studio.

Miles Davis et Robben Ford au Festival de Montreux en 1986

En 1986, il part en une tournée avec Miles Davis (il jouera notamment avec lui au Festival de Montreux) et poursuit ensuite avec Sadao Watanabe.

En 1992 il forme un groupe de blues, The Blue Line, avec lequel il enregistre plusieurs disques[1]. En 1995, leur troisième album, Handful of Blues, est acclamé par la critique et rencontre également un énorme succès public.

Robben Ford poursuit cette fois en solo avec Tiger Walk (1997), The Authorized Bootleg (1998) et Supernatural (1999). En 2001, il enregistre un album hommage à The Paul Butterfield Blues Band et continue avec Blue Moon (2002) et Keep on Running (2003). Sortent ensuite City Life (2006) et Soul On Ten (2009).

En 2010, le temps de deux albums, Robben Ford monte un groupe éphémère avec Gary Novak, Michael Landau et Jimmy Haslip. En février 2013, après une longue tournée, Robben Ford revient avec un nouvel album solo : Bringing It Back Home avec Larry Goldings aux claviers, Havey Mason à la batterie, David Piltch à la basse et Steve Baxter au trombone.

En 2014, fait marquant, il enregistre en une seule journée A Day in Nashville au studio Soul Kitchen à Nashville, Tennessee.

Enfin, en 2015, sort Into the Sun sur lequel une pléiade de talents l'accompagnent : Keb Mo, Warren Haynes, Robert Randolph, Sonny Landreth et la chanteuse ZZ Ward.

Robben Ford a été nommė cinq fois aux Grammy Awards[2].

Matériel[modifier | modifier le code]

Le Dumble Overdrive Special de Robben Ford

Guitares[modifier | modifier le code]

Robben Ford considère la Guild Starfire III comme étant sa première bonne guitare électrique[3].

Avec Charlie Musselwhite et The Ford Band, il utilisa une Gibson L-5. Plus tard, avec Jimmy Witherspoon, il utilisa une Gibson Super 400[3].

Lorsqu’il commença à jouer avec L.A. Express et Joni Mitchell, il utilisa une Gibson ES-335 de 1958.

Lors de la tournée avec Miles Davis, on peut le voir jouer sur une Fender Stratocaster[4].

Après la sortie de l'album Talk to your Daughter en 1988, Robben Ford créa en partenariat avec Dan Smith de Fender un modèle Signature.[5] Cette guitare était basée sur la Fender Master Series Esprit Ultra qui était produite de 1983 à 1986 au Japon.[5] Trois variantes furent proposées : la Fender Robben Ford Elite FM (avec une table bombée en érable flammé), Fender Robben Ford Ultra FM (avec une table bombée en érable) et la Fender Robben Ford Ultra SP (avec une table bombée en épicéa)[5]. La guitare fut initialement produite au Japon. La production fut transférer au Custom Shop de Fender en 1994.[6] La Fender Robben Ford Ultra SP fut produite jusqu’en 2002[6].

Plus récemment, il utilisa une Fender Telecaster de 1960[3], diverses Gibson Les Paul[3], SG et ES-335 et une Epiphone Riviera de 1966[3].

Amplificateurs[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière, il utilisa principalement des Fender Bassman et Super Reverb[3].

Il utilise depuis 1983 plusieurs amplificateurs de la marque Dumble, réputés pour leur richesse harmonique. Il possède le Dumble Overdrive Special avec le numéro de série 002 depuis 1983 et acheta un deuxième Overdrive Special fait sur mesure en 1993/4[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Disques[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Discovering the Blues
  • 1972 : Sunrise
  • 1972 : The Charles Ford Band
  • 1976 : Schizophonic
  • 1976 : Jimmy Witherspoon & Robben Ford Live
  • 1976 : Jimmy Witherspoon & Robben Ford Live at Monterey Jazz Festival
  • 1979 : The Inside Story
  • 1983 : Love's A Heartache
  • 1986 : Robben Ford
  • 1988 : Talk to Your Daughter
  • 1992 : Robben Ford & the Blue Line
  • 1992 : Robben Ford & the Blue Line - I'm a realman
  • 1992 : Jimmy Witherspoon & Robben Ford Live at the Notoden Blues Festival
  • 1993 : Robben Ford & the Blue Line - Mystic Mile
  • 1995 : Robben Ford & the Blue Line - Handful of Blues
  • 1996 : Blues Connotation
  • 1997 : Tiger Walk
  • 1997 : Blues Collection
  • 1998 : The Authorized Bootleg
  • 1999 : Supernatural
  • 1999 : Sunrise
  • 2001 : A Tribute to Paul Butterfield
  • 2001 : Anthology: The Early Years
  • 2002 : Blue Moon
  • 2003 : Keep on Running
  • 2004 : The Ford Brothers - Center stage Live
  • 2006 : City Life
  • 2007 : Truth
  • 2009 : Soul on Ten
  • 2013 : Larry Carlton & Robben Ford - UNPLUGGED
  • 2013 : Bringing It Back Home
  • 2014 : A Day In Nashville
  • 2014 : Live at Rockpalast
  • 2015 : Into the Sun

Participations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Robben Ford, artist biography by Scott Yanow, allmusic.com
  2. Ojai's Robben Ford doesn't mince words, or licks, on his Grammy-nominated Blues CD, Karen Lindell, Ventura County Star, janvier 2008
  3. a, b, c, d, e et f (en-US) Dan Forte, « Robben Ford », Vintage Guitar® magazine,‎ (lire en ligne)
  4. (en-US) « Robben Ford Shares a Miles Davis Lesson - TrueFire Blog », TrueFire Blog,‎ (lire en ligne)
  5. a, b et c (en) « FENDER ROBBEN FORD electric guitars », sur www.guitar-list.com (consulté le 25 avril 2018)
  6. a et b « Serial Number Information », sur masterseriesguitars.com (consulté le 25 avril 2018)
  7. Reverb, « Robben Ford on Dumble Amplifiers | Reverb Interview », (consulté le 25 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]