À l'envers (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir À l'envers.
À l'envers

Album de Steeve Estatof
Sortie
Genre Rock français
Producteur Axel Bauer, Jean-François Berger, Daran, Erik Fostinelli, Jean-Pierre Pilot, D. Victory
Label BMG

Albums de Steeve Estatof

Singles

  1. Garde-moi
    Sortie : 25 mai 2004
  2. 1977
    Sortie : 2004
  3. Ma vie devant toi
    Sortie : 5 avril 2005

À l'envers est le titre du premier album du chanteur Steeve Estatof, qui a composé lui-même cinq chansons. Il est sorti en 2004.

Il a collaboré entre autres avec Axel Bauer, David Hallyday, Daran, Olivier Schultheis et Jean-Pierre Pilot (ex-membre d'Indochine).

Bien que marqué pop afin de rendre l'album plus abordable pour les fans de l'émission La Nouvelle Star dont il est issu, l'album contient tout de même quelques chansons rock, voire punk ou grunge (ce sont souvent les chansons composées par Steeve lui-même).

Titres de l'album[modifier | modifier le code]

No TitreAuteur Durée
1. Garde-moiJulien Tournel, D. Victory 3:05
2. Je m'en foutreSteeve Estatof 3:15
3. Un peu de nous deuxIlhem Kadid, Axel Bauer 4:40
4. Ma vie devant toiIlhem Kadid, David Hallyday 3:55
5. Le succès rend conFred Orphan, Daran 3:54
6. StellaChristophe Casanave, Najoua Mazouri 4:00
7. EnfinSteeve Estatof 3:17
8. Le temps, le hérosSteeve Estatof 3:37
9. Je n'entends rienSteeve Estatof, Julien Tournel, D. Victory 4:04
10. Si je reviensOlivier Béranger, Jean-Pierre Pilot, Olivier Schultheis 2:56
11. 1977Steeve Estatof 4:09
12. Why[1] (chanson cachée) 3:28

Crédits[modifier | modifier le code]

  • Axel Bauer - basse, guitare ("Un peu de nous deux")
  • Jean-François Berger - synthétiseur
  • François Bodin - guitare ("Si je reviens")
  • Roman Chelminski - guitare
  • Daran - guitare ("Le succès rend con")
  • Geoff Dugmore - batterie ("Un peu de nous deux")
  • Steeve Estatof - chanteur, guitare
  • Michael Filonow - photographie
  • Erik Fostinelli - basse ("Le succès rend con")

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans la piste 11, « 1977 », il faut attendre la fin du bruit et la fin du blanc pour arriver a une piste cachée qui rappelle le style des années 1970-1980, d'où le nom de la chanson.