Art roman provençal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église de Saint-Restitut : porche à l'antique

L'art roman provençal présente comme particularité d'être fortement influencé par l'antiquité romaine par le biais des nombreux vestiges romains subsistant en Provence. Par contre, l'influence du style roman lombard y est très limitée, au contraire de l'art roman languedocien voisin.

Art roman provençal inspiré de l'antique[modifier | modifier le code]

Église de Saint-Restitut : chapiteau inspiré de l'antique

L'art roman provençal a emprunté de nombreuses caractéristiques stylistiques à l'architecture de l'antiquité gréco-romaine :

Drôme provençale[modifier | modifier le code]

  • Cathédrale Notre-Dame de Saint-Paul-Trois-Châteaux
    • façade occidentale : fronton triangulaire orné d'une frise de grecques, colonnes engagées cannelées, pilastres cannelés, frises de feuilles d'acanthe (ou de palmettes ?) ornant l'oculus
    • portail occidental : frises de feuilles d'acanthe (ou de palmettes ?) ornant plusieurs voussures de l'archivolte
    • façade méridionale : frise de grecques, frise de feuilles d'acanthe, pilastres cannelés encadrant une fenêtre haute, fronton triangulaire à hauteur du transept
    • intérieur du porche méridional : colonnes torsadées, chapiteaux à feuilles d'acanthe, frises de palmettes
    • chevet : chapiteaux carrés ornés de feuilles d'acanthe, entablement à l'antique, frise de palmettes
    • chœur : colonnes cannelées, chapiteaux à feuilles d'acanthe
  • Église de Saint-Restitut
    • chevet : chapiteaux à feuilles d'acanthe, entablement à l'antique, frise, corbeaux ornés de palmettes, fronton brisé
    • portail méridional : colonnes engagées cannelées, chapiteaux à feuilles d'acanthe, entablement à l'antique avec frise de palmettes et corniche ornée d'une frise de grecques (très abîmée), fronton
    • nef : frise à feuilles d'acanthe
  • Église Saint-Michel de La Garde-Adhémar
    • fenêtre de la façade occidentale : fronton sur pilastres, pilastres surmontés de chapiteaux à feuilles d'acanthe
    • corniches de la façade et de l'abside occidentales : modillons ornés de feuilles d'acanthe

Vaucluse[modifier | modifier le code]

Notre-Dame des Doms : porche à l'antique
Notre-Dame-du-Lac du Thor : porche à l'antique
  • Cathédrale Notre-Dame des Doms d'Avignon
    • porche : entablement à l'antique, frise de grecques, colonnes engagées cannelées, chapiteaux à feuilles d'acanthe
    • clocher carré : pilastres cannelés sur toute la hauteur du clocher, colonnes engagées
  • Chapelle Saint-Quenin de Vaison-la-Romaine
    • chevet triangulaire : colonnes cannelées, pilastres cannelés, chapiteaux à feuilles d'acanthe, impressionnant entablement à l'antique avec frise de rinceaux sous la corniche
    • travée de chœur : pilastres cannelés, chapiteaux à feuilles d'acanthe, entablement à l'antique
  • Chapelle Notre-Dame d'Aubune
    • clocher carré : pilastres cannelés sur toute la hauteur du clocher, colonnettes cannelées, chapiteaux à feuilles d'acanthe
  • Église Notre-Dame-du-Lac du Thor
    • porche méridional évoquant un arc de triomphe : pilastres cannelés, colonnes engagées, chapiteaux à feuilles d'acanthe, frises de palmettes, frise de grecques, frise d'oves
    • portail occidental : pilastres cannelés, colonnes engagées, fronton triangulaire
    • chevet : pilastres cannelés, chapiteaux à feuilles d'acanthe enroulées
  • Abbaye de Saint-Ruf d'Avignon
    • arc triomphal : pilastres cannelés
    • nef (en ruines) : colonnes cannelées, pilastre cannelé, chapiteaux à feuilles d'acanthe
  • Chapelle Notre-Dame-de-Nazareth d'Entrechaux
    • façade : pilastres cannelés encadrant la fenêtre haute (partiellement masquée par le porche moderne)
    • porte d'entrée : pilastres cannelés, chapiteaux ornés de palmettes
  • Fontaine-de-Vaucluse : église Saint-Véran
    • nef : colonnes cannelées engagées, chapiteaux à feuilles d'acanthe

Bouches-du-Rhône[modifier | modifier le code]

Saint-Trophime : porche à l'antique
  • Arles : basilique Saint-Trophime
    • porche évoquant un arc de triomphe, avec pilastres cannelés, chapiteaux à feuilles d'acanthe, frises de grecques, frises de feuilles d'acanthe, frises de palmettes, frises de rinceaux, bas-reliefs ornés de rinceaux
    • cloître : colonne carrée cannelée surmontée d'un chapiteau à feuilles d'acanthe et d'un entablement à l'antique, frises de rinceaux ou de feuilles d'acanthe et pilastres cannelés surmontant les sculptures situées aux angles du cloître
  • Chapelle Saint-Gabriel de Tarascon
    • portail : colonnes engagées cannelées, chapiteaux à feuilles d'acanthe, fronton sur entablement à l'antique, frises d'oves, frises de feuilles d'acanthe, frise de méandres
    • oculus : frises de feuilles d'acanthe
Abbaye de Montmajour - La chapelle Sainte-Croix

Alpes-de-Haute-Provence[modifier | modifier le code]

Hautes-Alpes[modifier | modifier le code]

Art roman provençal influencé par l'art hispano-mauresque[modifier | modifier le code]

Certaines églises romanes de Provence montrent une influence hispano-mauresque véhiculée par les pèlerins le long des grandes routes du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, en l'occurrence la Via Tolosane et la Via Francigena.

Cette influence est représentée par l'arc polylobé et ses variantes, l'arc à archivolte polylobée et l'arc festonné :

Art roman provençal de style roman lombard[modifier | modifier le code]

L'influence du style roman lombard est très limitée en Provence, au contraire de l'art roman languedocien voisin. On ne trouve en Provence que peu d'édifices romans arborant une décoration de bandes lombardes et de lésènes :

Art roman traditionnel[modifier | modifier le code]

En dehors de l'art roman inspiré de l'antique, de l'art roman influencé par l'art hispano-mauresque et du style roman lombard, on trouve bien entendu également en Provence un grand nombre d'édifices romans traditionnels.

Drôme provençale[modifier | modifier le code]

Vaucluse[modifier | modifier le code]

Plateau d'Albion[modifier | modifier le code]

Luberon[modifier | modifier le code]

Bouches du Rhône[modifier | modifier le code]

Alpes de Haute-Provence[modifier | modifier le code]

Hautes-Alpes[modifier | modifier le code]

Var[modifier | modifier le code]

Saint-Julien-le-Montagnier

Art cistercien (style de transition roman-gothique)[modifier | modifier le code]

La Provence compte trois abbayes cisterciennes, appelées les trois sœurs provençales, qui illustrent à merveille l'art cistercien :

Ces abbayes combinent une façade et un cloître purement romans avec une église abbatiale présentant toutes les caractéristiques du style de transition roman-gothique marqué par l'apparition de l'arc brisé.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]