Église Notre-Dame-de-Nazareth de Pernes-les-Fontaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame-de-Nazareth, Église Notre-Dame et Notre-Dame.

Église
Notre-Dame-de-Nazareth
de Pernes-les-Fontaines
Image illustrative de l’article Église Notre-Dame-de-Nazareth de Pernes-les-Fontaines
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XVIIe siècle
Style dominant Art roman provençal
Protection Logo monument historique Classé MH (1840)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Ville Pernes-les-Fontaines
Coordonnées 43° 59′ 57″ nord, 5° 03′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Notre-Dame-de-Nazareth de Pernes-les-Fontaines

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Église Notre-Dame-de-Nazareth de Pernes-les-Fontaines

Géolocalisation sur la carte : Vaucluse

(Voir situation sur carte : Vaucluse)
Église Notre-Dame-de-Nazareth de Pernes-les-Fontaines

L'église Notre-Dame-de-Nazareth est une église d'origine romane située à Pernes-les-Fontaines dans le département français de Vaucluse et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette collégiale d'origine romane (XIe siècle) fut d'abord un prieuré des chanoines de l'abbaye de Saint-Ruf d'Avignon.

Elle a été fortement remaniée aux XIVe et XVIIe siècles[1]. En 1562, elle fut pillée et incendiée par le baron des Adrets. Au XVIIIe siècle, on y a installé un buffet d'orgue, exemple parfait de la facture provençale[2].

Notre-Dame-de-Nazareth fit partie de la première liste de monuments historiques français, la liste des monuments historiques de 1840, qui comptait 1 034 monuments.

Chapiteaux et entablement à l'antique du portail.

Décoration intérieure[modifier | modifier le code]

La décoration intérieure, qui est due aux mêmes corporations de tailleurs de pierre et lapicides qui œuvrèrent à la cathédrale de Cavaillon et l'église de Saint-Restitut, est remarquable. Des thèmes identiques y sont développés : Daniel dans la fosse aux lions, un bouvier conduisant son char, deux griffons affrontés, Adam et Ève tentés par le serpent, un sonneur de cloches, un guerrier à cheval, etc.[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le portail méridional[modifier | modifier le code]

Le portail méridional de l'église Notre-Dame-de-Nazareth, bien que très abîmé, constitue un bel exemple d'art roman provençal inspiré de l'antique.

Il est orné de colonnes engagées cannelées surmontées de chapiteaux à feuilles d'acanthe et d'un entablement à l'antique avec frise au-dessus duquel on devine les vestiges d'un fronton triangulaire.

Le portail méridional.
Le chapiteau gauche.

La façade méridionale[modifier | modifier le code]

La façade méridionale, disparate mais non dénuée de charme, porte les traces des nombreux remaniements subis par l'église Notre-Dame-de-Nazareth au cours des siècles.

La façade méridionale.
La façade méridionale et son portail.
Le clocher.

Le portail occidental[modifier | modifier le code]

Le portail occidental, d'un style gothique très sobre, date du XIVe siècle.

La façade occidentale.
Le portail occidental.
La façade occidentale.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie Quid
  2. a et b Jean-Pierre Saltarelli, op. cit., p. 94.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Pernes-les-Fontaines, église Notre-Dame-de-Nazareth », dans Congrès archéologique de France. Avignon. 76e session. 1909, Société française d'archéologie, Paris, 1910, tome 1, p. 298-301 (lire en ligne)
  • Guy Barruol, « Notre-Dame-de-Nazareth à Pernes », dans Congrès archéologique de France. Avignon et Comtat Venaissin. 121e session. 1963, Société française d'archéologie, Paris, 1963, p. 328-336
  • Jean-Maurice Rouquette, Provence romane. La Provence rhodanienne, Édition Zodiaque (collection la nuit des temps no 40), La Pierre-qui-Vire, 1980, tome 1, p. 45-46
  • Jean-Pierre Saltarelli, Les Côtes du Ventoux, origines et originalités d'un terroir de la vallée du Rhône, Avignon, A. Barthélemy, Avignon, (ISBN 978-2-87923-041-2)
  • Yann Codou, « Pernes-les-Fontaines, église Notre-Dame-de-Nazareth », dans Congrès archéologique de France. Monuments d'Avignon et du Comtat Venaissin. Empreinte et influence de la papauté (XIVe-XVIIIe siècle). 175e session. 2016, Société française d'archéologie, Paris, 2018, p. 225-233, (ISBN 978-2-901837-76-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]