Angelo Moriondo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Angelo Moriondo
Image dans Infobox.
Angelo Moriondo
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Drapeau de l'Italie Italien
Activité

Angelo Moriondo (, Turin - , Marentino) est un inventeur et entrepreneur italien connu pour avoir fait breveter, en 1884, la première machine à expresso moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Angelo Moriondo naît dans une famille d'entrepreneurs[1] (son grand-père fonde une fabrique de liqueur que reprend son père Giacomo qui plus tard, avec son frère Agostino et son cousin Gariglio, fonde la fabrique de chocolat Moriondo e Gariglio). Angelo achète le Grand-Hotel Ligure sur la place Carlo-Felice et l’American Bar dans la Galleria Nazionale de la rue de Rome à Turin[2]. Ce sont ses entreprises d'hôtellerie-restauration qui déclenchent l'idée de concevoir une machine à faire du café instantané pour satisfaire la demande de ses consommateurs toujours plus pressés[3].

Premier brevet (16 mai 1884) de machine à expresso.

Lors de l'exposition de Turin en 1884, Angelo Moriondo présente son invention et reçoit la médaille de bronze. Il obtient un brevet pour une durée de six ans le sous le titre « Nouvelle machine à vapeur pour la préparation économique et instantanée de café, méthode ‘A. Moriondo’ ». La machine est fabriquée en collaboration avec le mécanicien Martina, sous la supervision de l'inventeur[4].

Il renouvelle le brevet le , vol. 34, no 381. L'invention est couverte par un brevet international lors de son inscription au bureau des brevets à Paris le [5]. Les années suivantes, Moriondo continue à améliorer son invention, chaque amélioration étant brevetée[6].

Angelo Moriondo ne produira jamais en grande quantité sa machine, se limitant à la construction manuelle de quelques exemplaires qu'il conserve dans ses restaurants et bars[5].

L'historien du café Ian Bersten affirme être le premier à avoir découvert les brevets de Moriondo. Bersten décrit la machine comme « … certainement la première machine italienne à expresso qui contrôle le débit de la vapeur et de l'eau séparément à travers le café » et Moriondo comme « … certainement un des premiers inventeurs de la machine à expresso, si ce n'est le premier. »[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sebastien Racineux et Chung-Leng Tran, Coffee: It's not rocket science: A quick & easy guide to brewing, serving, roasting & tasting coffee, Octopus, (ISBN 978-0-600-63683-0, lire en ligne).
  2. (en) Ian Bersten, « The first Espresso machine - Angelo Moriondo », .
  3. (en) Sebastien Luc Delprat, « Angelo Moriondo: The Myth of the Selfish Barista », .
  4. (it) « Chiosco del caffè Ligure », La Stampa, no 203,‎ , p. 3.
  5. a et b (en) « The hidden story behind Moriondo's invention of the espresso machine — Italianmedia », sur ilglobo.com.au.
  6. (en) Jimmy Stamp, « The Long History of the Espresso machine », Smithsonian, .
  7. Bersten 1993, p. 105.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]