Cafetière à piston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un service de cafetière à piston.

Une cafetière à piston est un système simple permettant de faire du café. Ce système est breveté dans sa forme commune par le concepteur italien Attilio Calimani en 1929.

Appellations[modifier | modifier le code]

En France, la cafetière à piston est le plus souvent appelée par une marque utilisée comme nom : la cafetière Mélior ou Bodum[1]. En Italie, elle est dénommée caffettiera a stantuffo. En Nouvelle-Zélande, Australie et Afrique du Sud l'appareil est connu sous le nom de coffee plunger et le café obtenu est un plunger coffee. Aux États-Unis et chez les anglophones du Canada, il est appelé French press, coffee press ou couramment cafetière.

Histoire et conception[modifier | modifier le code]

Une cafetière à piston en acier inoxydable.

La première cafetière à piston est peut-être apparue en France sous une forme rudimentaire : un morceau de métal perforé ou un coton à fromage fixé à une tringle et que l'utilisateur peut introduire dans une bouilloire.

Deux inventeurs français (Meyer et Delforge) ont breveté en 1852 un appareil précurseur de la cafetière à piston Un brevet moderne est déposé en 1929 par le Milanais Attilio Calimani[2]. Après avoir subi un certain nombre de modifications, un autre brevet est déposé en 1958 par Faliero Bondanini qui lance la production en France (dans une usine française de clarinettes, Martin SA) où elle gagne en popularité. Les cafetières à piston sont ensuite distribuées en Europe par la société britannique Household Articles Ltd. et surtout par la société danoise d'articles ménagers Bodum.

La cafetière moderne est constituée d'un étroit bécher cylindrique en verre ou en plastique, équipé d'un couvercle et d'un piston en plastique ou métal bien ajusté au cylindre et disposant d'un filtre en nylon ou en maillage métallique fin.

Préparation[modifier | modifier le code]

Préparation d'une tasse de café avec une cafetière à piston.

Une cafetière à piston nécessite du café moulu en morceaux plus gros que pour une cafetière à filtres, pour éviter qu'ils ne passent à travers le filtre de la presse[3].

L'infusion du café est obtenue en plaçant les grains moulus au fond du bécher vide et en y ajoutant ensuite de l'eau très chaude (au-delà de 90 °C) dans les proportions d'environ une trentaine de grammes de café pour un demi-litre d'eau. On recouvre ensuite le mélange pour le laisser infuser pendant une durée de quelques minutes (entre deux et quatre). On enfonce ensuite le piston et on le maintient au fond du bécher. On peut alors laisser décanter un peu ou servir le café immédiatement. Si le café infusé est laissé au contact des grains moulus usagés, il peut devenir très fort et un peu amer ce qui est parfois un effet recherché par les utilisateurs de ce type de cafetières.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Tout savoir sur la cafetière à piston - Chacun Son café » (consulté le 9 juillet 2015)
  2. (en) James Hoffmann, The World Atlas of Coffee: From beans to brewing - coffees explored, explained and enjoyed, Octopus, , 76 p. (ISBN 978-1-84533-863-3, lire en ligne)
  3. China Millman, « Freshen Up; Manual Brewing Techniques Give Coffee Lovers a Better Way to Make a Quality Drink », Pittsburgh Post-Gazette,‎ (lire en ligne)

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :