Ipoh white coffee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Café blanc.
Un Ipoh white coffee servi à Melbourne en 2008.

L'Ipoh white coffee (littéralement café blanc) est un café originaire d'Ipoh, capitale de l'État malaisien du Perak.

Les grains de café sont torréfiés dans de l'huile de palme et le café issu de ces grains est servi avec du lait condensé[1].

Le terme white coffee vient de la traduction littérale de son nom chinois, donné au XIXe siècle par des immigrants chinois venus travailler dans les mines d'étain de Malaisie.

En chinois, le terme est 怡保白咖啡 (pinyin : yí bǎo bái kāfēi). Dans cette expression, bái, 白, signifiant habituellement blanc, n'a rien à voir avec la couleur mais fait référence à la manière dont les grains sont torréfiés : bái veut en effet aussi dire sans, ou pur[2], c'est-à-dire que rien n'a été ajouté pendant l'étape de torréfaction.

Traditionnellement, le café black (noir) malaisien est produit en torréfiant les grains avec du sucre, de l'huile de palme et du blé[3].

Le white coffee est produit en torréfiant les grains avec de l'huile de palme et du sucre, donnant un café plus clair. Il existe aussi en café soluble[1]. On le boit habituellement après le repas[4].

L’Ipoh white coffee a été choisi comme boisson officielle du pavillon malaisien à l'Exposition universelle de 2010 à Shanghai.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Simon Richmond, Malaysia, Singapore & Brunei, Footscray, Lonely Planet, , 10e éd., poche (ISBN 978-1-74059-708-1, lire en ligne), p. 148.
  2. http://dict.baidu.com/s?wd=%B0%D7&tn=dict
  3. Siew Ling Liew, « Determination Of Coffee Content In Coffee Mixtures », Malaysian Journal of Analytical Sciences, vol. 7, no 2,‎ , p. 327-332 (lire en ligne).
  4. Eu Hooi Khaw, « A Tried and Tested Roast Turkey », New Straits Times,‎ , p. 5 (lire en ligne).