Caféiculture au Honduras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le séchage du café bio produit à San Juancito au Honduras.

La production de café au Honduras a joué un rôle dans l'économie hondurienne. En 2011, le pays est devenu le premier producteur de café d'Amérique centrale[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de la caféiculture.

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

La culture de la plante de café en était à ses balbutiements dans la République du Honduras à la fin du XIXe siècle. Alors qu'il y avait de nombreuses plantations de café à l'époque, ils étaient de petite taille. Le sol, le climat et les conditions du Honduras sont les mêmes que ceux du Guatemala, du Nicaragua, ou du Costa Rica mais l'inconvénient pour le Honduras a été le manque de moyens de transport et d'installations pour l'expédition du café vers les ports de la côte.

Il n'y a pratiquement pas d'exportation de café à partir de Honduras, le produit ayant été principalement vendu à l'échelle nationale. Une nouvelle plantation de café commence à générer des profits à la fin de la quatrième année après la plantation, et après la septième année, un bénéfice de 100 à 300 % sur le capital investi peut être prévu[2].

La production hondurienne de café en 1894, a été estimé à 20 000 quintaux, dont seulement 10 % ont été exportés. L'exportation a été effectuée via les ports salvadoriens d'Amapola et Puerto Cortes. En 1900, le Honduras a exporté 54 510 pesos de dollars de café[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jean Guerrero, « A Prince of the Coffee Bean Honduras Becomes Central America's Top Producer, Helping to Fuel Its Economy », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  2. United States, Bureau of Foreign Commerce, United States consular reports: Reports from the consuls of the United States on the commerce, manufactures, etc., of their consular districts, G.P.O., , 402– p. (lire en ligne)
  3. Pan American Union, Coffee: extensive information and statistics, Govt. Print. Off., , 21– p. (lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

  • PD-icon.svg Cet article contient des extraits d'une publication dont le contenu se trouve dans le domaine public. United States, Bureau of Foreign Commerce's "United States consular reports: Reports from the consuls of the United States on the commerce, manufactures, etc., of their consular districts" (1894)
  • PD-icon.svg Cet article contient des extraits d'une publication dont le contenu se trouve dans le domaine public. Pan American Union's "Coffee: extensive information and statistics" (1902)

Voir aussi[modifier | modifier le code]