Amets Txurruka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amets Txurruka
Amets Txurruka 2016.jpg

Amets Txurruka lors du Tour de Grande-Bretagne 2016

Informations
Nom de naissance
Amets Txurruka AnsolaVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Spécialité
Grimpeur-Baroudeur
Équipes professionnelles
2006 Barloworld
2007-2012 Euskaltel-Euskadi
01.2013-03.2013[n 1] Caja Rural
03.2013-12.2015[n 2] Caja Rural-Seguros RGA
01.2016-06.2016[n 3] Orica-GreenEDGE
07.2016-12.2016[n 4] Orica-BikeExchange
Principales victoires
1 courses par étapes
Tour des Asturies 2013
1 classement annexe de grand tour
Leader du classement de la combativité Prix de la combativité du Tour de France 2007

Amets Txurruka Ansola (né le à Etxebarria au Pays basque) est un coureur cycliste espagnol. Professionnel de 2006 à 2016, il a remporté le Tour des Asturies en 2013, le Tour du Gévaudan Languedoc-Roussillon en 2014, et le Prix de la combativité du Tour de France 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il vit en couple et à une enfant[1].

Sa carrière professionnelle commence en 2006 chez Barloworld. Comme il le dit lui-même, « son rêve devenait réalité. Son passe-temps devenait son métier » (una afición pasó a ser un oficio)[1]. Pour sa première participation au Tour de France, il termine 23e en 2007, 3e meilleur jeune et, surtout, il est élu le coureur le plus combatif de ce Tour.

En 2010, sa saison est marquée par les blessures. Tout d'abord, il se fracture la clavicule droite lors du Tour du Pays basque[2]. En juillet, il est contraint à l'abandon lors du Tour de France à cause d'une chute lors de la 4e étape où il se fracture de nouveau la même clavicule. Il arrive cependant à terminer l'étape mais ne repart pas le lendemain[3].

En 2012, Txurruka abandonne à nouveau le Tour de France en raison d'une chute survenue au cours de la 6e étape. Il se fracture alors une clavicule et quitte la course au terme de cette étape[4]. En fin de saison, son contrat n'est pas renouvelé par Igor González de Galdeano, manager de l'équipe, parce qu'il n'apporte pas de points UCI permettant à son équipe de se maintenir dans le World Tour[5].

Pour la saison 2013, Txurruka s'engage avec la formation Équipe cycliste Caja Rural-Seguros RGA, Équipe continentale professionnelle. Le 11 mai 2013, il remporte la première victoire de sa carrière en solitaire lors de la première étape du Tour des Asturies, gagnant le classement général de l'épreuve le lendemain. Plus tôt dans la saison, il avait remporté les classements du meilleur sprinteur et de la montagne du Tour du Pays basque.

En 2014, il se classe 48e du Tour d'Espagne puis remporte le classement général du Tour du Gévaudan Languedoc-Roussillon[6] devant le coureur belge Thomas Degand et le Français Alexis Vuillermoz.

En 2015 il gagne la quatrième étape du Tour de Norvège, la deuxième du Tour de Beauce, il termine aussi deuxième du Tour des Asturies et troisième de la Classique d'Ordizia. En fin de saison, il est engagé par la formation australienne Orica-GreenEDGE[7].

Recruté pour apporter ses compétences et son expérience au profit des leaders de l'équipe, il signe pour un an renouvelable. Txurruka n'est pas conservé par la formation australienne à l'issue de la saison. Bien que satisfaite de son travail et de son attitude, la direction, devant la trajectoire ascendante de l'équipe, décide de miser sur d'autres coureurs. Amets se dit déçu de n'avoir pas eu la possibilité de montrer son véritable visage, lors d'une seconde saison, reconnaissant avoir été en dessous de son niveau durant l'année. En novembre (2016), toujours sans contrat, il a, toutefois, l'intention de poursuivre sa carrière cycliste. Âgé de trente-quatre ans, son talent et son expérience, forgée au cours de onze ans de professionnalisme et de seize grands tours disputés, peuvent être utile à n'importe quelle équipe, surtout à de jeunes coéquipiers[8].

Au mois de mai 2017, il annonce mettre un terme à sa carrière de coureur professionnel, en l'absence de propositions de contrat ; quelques petits problèmes de santé le confortant dans cette résolution[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

6 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

8 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement mondial UCI 165e[9]
UCI America Tour 87e[10]
UCI Europe Tour 273e[11] 77e[12] 100e[13] 34e[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2013 au 7 mars 2013
  2. Du 8 mars 2013 au 31 décembre 2015
  3. Du 1er janvier 2016 au 30 juin 2016
  4. Du 1er juillet 2016 au 31 décembre 2016

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (es) « Amets Txurruka cuelga la bicicleta: “No hay mayor victoria que sentirse querido” », sur www.ciclismointernacional.com, (consulté le 15 mai 2017)
  2. (en) « Txurruka breaks collarbone in Pais Vasco », sur cyclingnews.com (consulté le 7 juillet 2010)
  3. (en) « Txurruka out of Tour de France », sur cyclingnews.com (consulté le 7 juillet 2010)
  4. « Freire abandonne », sur lequipe.fr,
  5. (es) Alain Laiseka, « Txurruka no cuenta para Euskaltel », sur deia.com,
  6. « Tour du Gévaudan: L'étape pour Vuillermoz, le général pour Txurruka », (consulté le 28 septembre 2014)
  7. « Le journal des transferts », (consulté le 19 août 2015)
  8. (es) « Amets Txurruka no seguirá en Orica: “Era consciente de que esto podía suceder” », sur www.ciclismointernacional.com, (consulté le 25 novembre 2016)
  9. « Classement Mondial UCI 2009 », sur uci.ch, UCI, (consulté le 24 mars 2012)
  10. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 2 janvier 2016)
  11. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 7 novembre 2014)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 2 janvier 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :