Ali al-Asghar ibn Husayn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ali al-Asghar ibn Husayn
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à moins d’un an)
KerbalaVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Rubab bint Imra al-Qais (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Sukayna bint Husayn
Fatima al-Sughra bint al-Husayn (en)
Ali al-Akbar ibn Husayn
Ali Zayn al-Abidin
Sakinah (Fatima al-Kubra) bint Husayn (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Abdullah Ali al-Asghar ibn Husayn connu sous le nom de Ali Asghar était le plus jeune fils d'Al-Hussein ibn Ali. Ali Asghar a été tué pendant la bataille de Karbala. Comme il n'était âgé que de six mois, il est devenu le symbole de la victime innocente pour les Chiites[1].

Sa vie[modifier | modifier le code]

Il est né à Médina. Sa mère était Rubabah. Il est le plus jeune fils de l’imam Hussein. Ses frères sont Ali Akbar et Ali Zayn al-Abidin (le quatrième Imam des Chiites). Ses sœurs sont Rukayyeh, Sakineh et Fatima.

Karbala[modifier | modifier le code]

La mère d’Ali Asghar, c'est-à-dire Rubabah, et ses enfants étaient avec l'imam Hussein pendant la bataille de Karbala. Yazid empêchant l'accès à l'eau potable, Hussein prit son fils Ali Asghar avec lui pour demander de l’eau, mais ce dernier fut tué par une flèche. Ali Asghar est considéré par les Chiites comme la victime la plus jeune de la bataille de Kerbala[1].

L’enterrement[modifier | modifier le code]

Il a été enterré avec son père, Hussein, et son frère, Ali Akbar à Karbala. De nos jours, sa tombe est la place la plus visitée par les Chiites[2]. Le rituel de la visite à Ali Asghar inclut la lamentation, l’éloge et des commémorations[3].

Pèlerinage des enfants husseiniens[modifier | modifier le code]

Aux cérémonies et commémorations d'Ali Asghar, il y a beaucoup d'enfants qui s'habillent avec des vêtements symboliques.

Le premier vendredi du mois de Mouharram est nommé la journée mondiale d’Ali Asghar par les Chiites. Un grand rassemblement de nourrissons est alors organisé[4]. Cette cérémonie a lieu chaque année dans certains pays comme en Iran, en Irak, en Arabie Saoudite, au Bahreïn, au Koweït, à Qatar, à Oman, en Inde, en Afghanistan, en Syrie, au Liban, en Turquie, au Canada, en France, en Thaïlande, au Danemark, au Suède, au Finlande, aux États-Unis et en Australie[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Flaskerud, Ingvild (2010). "Ali Asghar". Visualizing Belief and Piety in Iranian Shiism. Continuum International Publishing Group. pp. 134–139. (ISBN 978-1-4411-4907-7).
  2. Journeys of Tears, published by the Wessex Jamaat
  3. "ceremony of the Global Day of 'Ali Al-Asghar'. Global Convent for Respect Ali-e-Asghar honour
  4. Le saint Sanctuaire de lImam Réza(a.s) a accueilli des milliers de nourrissons pour évoquer la mémoire dAli Asgahar, fils de lImam Hossein (a.s),site de l'information d Al'Astan Qods Razavi
  5. http://fr.abna24.com/service/important/archive/2010/03/20/215798/story.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]