Ali al-Hadi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’islam
Cet article est une ébauche concernant l’islam.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ali al-Hadi
علي بن محمد الهادي.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
علي الهادي النقيVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Mère
Bibi Summana Khatoon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Musa al Mubarraqa (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Hasan al-Askari
Muhammad ibn Ali al-Hadi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaines
Religion
Maître
Élève

`Alî ben Muhammad al-Hâdî (arabe : علي بن محمد الهادي, Hâdî paisible) ou `Alî pesar Muhammad Naqî (persan : علی پسر محمد نقی, Naqî pur) (8 septembre 828 à Médine - 1er juillet 868 à Samarra) est le dixième imam chiite duodécimain et alaouite.La période de l'imamat de l'Imam Ali an-Naqi correspond à l'époque du déclin de l'empire abbasside.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nom: Ali - Titre: al-Naqi (Le Pure) et al-Hadi (Le Guide) - Surnom: Abul Hasan

Il est surnommé Naqi en raison de sa noblesse d'esprit et Hâdi parce qu'il est considéré comme le guide de l'humanité. Son père, Muhammad at-Taqi, était le neuvième imam des chiites, et sa mère est Bibi Summana Khatoon.Sa mère était une femme d'origine nord-africaine.

Naissance et décès[modifier | modifier le code]

Il est né le 15 Zilhaj de l'année 212 de l'hégire à Madinat-o-nabi (Yathrib).

Il est empoisonné par Mu'tazz, le calife abbasside, en 3 Rajab 254 de l'Hégire à Sammarra, en Irak, où il est enterré[1]. Le sanctuaire Al-Askari est l’un des lieux saints de l’Islam chiite. Il abrite les tombes d’Ali Al Hadi, le dixième imam, et de son fils Hassan al-Askari, onzième imam .En février 2006, un attentat à la bombe avait détruit La mosquée d'Or ou mosquée Al-Askari et en mercredi 13 juin 2007, une explosion a détruit ce qu'il en restait[2] .

Imamat[modifier | modifier le code]

Il accède à l'imamat alors qu'il était jeune. La période de son imamat coïncide avec le califat de Mutawakkil, de Ma'mûn, de Mu'tasim, de Wâthiq, de Muntasir, de Musta'in et de Mu'tazz. Il est imam de 220 A.H. à 254 A.H. (34 années)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Behar -ol- anvaar, v. 50, p. 114-117
  2. « Attentats à la bombe sur la mosquée d'Or ou le mausolée d’Al Askari », L'Express, 13 juin 2007.
  3. Lewis, Bernard. “al-ʿAskarī”. P. Bearman; Th. Bianquis; C.E. Bosworth; E. van Donzel; et W.P. Heinrichs. In Encyclopædia of Islam. Seconde éd. Brill Online, 1986.