Comarque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

La comarche est, dans plusieurs pays de culture ibérique et occitane[1], une division territoriale, culturelle, économique ou administrative.

Désignation et toponymie[modifier | modifier le code]

Le mot comarca, utilisé en castillan, en catalan et en portugais, est souvent traduit en français par région, contrée, pays, voire comté[2]. Le nom comarca en espagnol provient de co- et marca, province, qui est le français marche, une province frontalière. D'où comarche, voire commarche, pour rendre comarca en français.

Espagne[modifier | modifier le code]

En Espagne, la comarche (comarca) est un regroupement de municipalités qui peuvent avoir un rôle administratif, comme en Catalogne, en Aragon et en Castille-et-León avec la comarche du Bierzo.

Échelon économique ou culturel[modifier | modifier le code]

La comarche a une taille intermédiaire entre un canton et un arrondissement français (sous-préfecture). C'est une division géographique, historique, culturelle, ethnographique, économique, etc., dans un territoire défini, autour d'une ville-centre commerciale qui exerce le rôle de chef-lieu.

Les comarches sont issues des anciens comtés ou vicomtés médiévaux, nés à l'époque carolingienne. Dans la majorité des régions autonomes espagnoles, la comarche n'a pas de statut juridique, à l'exception de la Catalogne qui en a fait un échelon administratif intercommunal depuis le début des années 1980 et plus récemment de l'Aragon.

Une comarche peut être partagée entre différentes provinces. C'est le cas de la comarche de Basse-Cerdagne, en Catalogne, qui s'étend sur deux provinces : Gérone et Lleida ; ou encore Tierra de Campos, dans la communauté autonome de Castille-et-León, qui possède des extensions dans quatre provinces : Valladolid, Palencia, León et Zamora.

Échelon administratif[modifier | modifier le code]

Depuis l'octroi de statuts d'autonomie régionale, de nombreuses communautés autonomes mettent en place une « comarcalisation » (en espagnol « comarcalización »), à travers des lois ou des programmes, afin de décentraliser au mieux leur territoire. Cette officialisation administrative tient généralement compte des comarches historiques existantes mais non reconnues jusqu'alors et fait l'objet d'études territoriales mises en place par l'administration régionale.

La Catalogne, qui a été pionnière dans la mise en place d'un statut juridique pour ses comarches, étudie la création d'un nouvel échelon administratif regroupant plusieurs comarches et se substituant aux provinces existantes, la viguerie. La Catalogne devrait en avoir sept ou huit, regroupant ses quarante et une comarches en lieu et place des quatre provinces actuelles.

Listes de comarches espagnoles[modifier | modifier le code]

Brésil et Portugal[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Comarca (Brésil).

Au Brésil, comme au Portugal, la comarche est la division territoriale où s'exerce la compétence d'un juge de première instance. Elle peut correspondre au territoire d'une municipalité ou en englober plusieurs de petite taille : plusieurs critères entrent en compte, comme les ressources financières de la municipalité, le nombre d'habitants et d'électeurs et l'activité judiciaire.

Amérique centrale[modifier | modifier le code]

Une carte du Panama, montrant les neuf provinces et les 3 comarcas indígenas (régions indigènes).

Ce terme est employé également au Nicaragua et au Panama

France[modifier | modifier le code]

Dans la Catalogne Nord (Pyrénées-Orientales), les comarches correspondraient approximativement aux pays ou régions naturelles.

Dans le nord de la France, la seigneurie de Commercy tire son nom de "commarcha" ou "commarchia" qui signifie "marche" ("Marcha"), "frontière" de par sa position en bord de Meuse, aux frontières de la Lorraine, du Toulois, du Barrois, du Verdunois, de la France et de la Champagne, tout en ne faisant partie d'aucune de ces entités.

Italie[modifier | modifier le code]

Le pape Pie VII institua en 1816 la comarche de Rome comme partie des États pontificaux[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La comarca ibérique correspond au parçan occitan.
  2. Le Grand Larousse français-espagnol dit ainsi :« comarca f — contrée, région ; comarcas dotadas, régions favorisées. OBSERV Le mot comarca désigne une région considérée surtout sous son aspect d'entité géographique. ».
  3. Source: Raccolta delle leggi e disposizioni di pubblica amministrazione nello Stato Pontificio.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]