Los Barrios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Los Barrios
Blason de Los Barrios
Héraldique
Drapeau de Los Barrios
Drapeau
Los Barrios
Place centrale.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Commune
Communauté autonome Drapeau de l'Andalousie Andalousie
Province Cadix
Comarque Campo de Gibraltar
Maire
Mandat
Miguel Alconchel
2019-2023
Code postal 11370
Palmones: 11379
Démographie
Population 23 983 hab. ()
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 11′ 00″ nord, 5° 29′ 00″ ouest
Altitude 23 m
Superficie 33 133 ha = 331,33 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Los Barrios
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Los Barrios

Los Barrios est une commune espagnole de la communauté autonome d’Andalousie, située dans la province de Cadix.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Los Barrios se situe à l'extrémité sud-est de la province de Cadix, dans la comarque du Campo de Gibraltar, au nord de la baie et de la ville d'Algésiras. Son territoire occupe une superficie de 331,33 km2 et son altitude moyenne est de 22 m[1].

Elle est formée d'un vaste centre urbain établi dans une petite vallée arrosée par la rivière Palmones et de plusieurs autres localités comme Los Cortijillos, Guadacorte, Puente Romano et le village de pêcheurs de Palmones[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Sites naturels[modifier | modifier le code]

Plus de 70 % du territoire de la commune est occupé par des espaces naturels protégés. Une partie du parc naturel de Los Alcornocales, d'une superficie totale de 167 767 ha, s'étend sur le nord-ouest de la commune.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par deux fleuves côtiers, le Guadarranque au nord en limite avec San Roque et le Palmones qui la traverse avant de se diriger au sud où il est alors en limite avec Algésiras.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville trouve son origine avec l'installation de populations dans des hameaux de la région, chassées de Gibraltar en 1704, lors de la prise du rocher par les Britanniques. Les réfugiés seront ensuite regroupés près de la ferme de Tinoco, autour de ce qui est aujourd'hui la place Saint-Isidore. Elle connaît sa période la plus faste dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, sous le règne de Charles III.

Elle connaît un fort développement dans la seconde moitié du XXe siècle avec l'installation d'industries et plus tard de zones commerciales.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration territoriale et judiciaire[modifier | modifier le code]

Au point de vue administratif, la commune fait partie de la comarque du Campo de Gibraltar et du district judiciaire d'Algésiras.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La commune est dirigée par un conseil municipal de vingt-et-un membres élus pour quatre ans. Lors des élections du 26 mai 2019, la liste Los Barrios 100x100 remporte une majorité relative avec huit sièges. Le suivant, Miguel Alconchel est élu maire avec dix voix[3].

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2011 2019 Jorge Romero PA  
2019 En cours Miguel Alconchel Los Barrios 100x100  

Économie[modifier | modifier le code]

La centrale thermique de Los Barrios.

La commune abrite l'une des principales usines de l'entreprise sidérurgique Acerinox, ainsi qu'une centrale électrique thermique fonctionnant au charbon qui appartient à Viesgo.

La zone commerciale Las Marismas regroupent de nombreuses enseignes comme Carrefour, Leroy Merlin, Decathlon, Toys “R” Us, Media Markt et Lidl, ainsi qu'un multiplex de 18 salles.

Équipements et transports[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La commune possède une gare ferroviaire de la Renfe située sur la ligne entre Grenade, Ronda et Algésiras.

Elle est desservie par six lignes d'autobus du Consortium de transport métropolitain du Campo de Gibraltar (es)[4], ainsi que par des autobus interurbains à destination de Jerez de la Frontera et Séville.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Isidore.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Los Barrios, Institut de statistiques et de cartographie d'Andalousie
  2. (es) Núcleos de población de la Villa de Los Barrios, turismovilladelosbarrios.com
  3. (es) « Miguel Alconchel, proclamado sexto alcalde de Los Barrios, inicia el mandato del diálogo », sur El Templete,
  4. (es) Site du Consortium de transport métropolitain du Campo de Gibraltar
  5. (es) « Iglesia de San Isidro Labrador », sur Institut andalou du patrimoine historique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]