Castellar de la Frontera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Castellar de la Frontera
Blason de Castellar de la Frontera
Héraldique
Drapeau de Castellar de la Frontera
Drapeau
Castellar de la Frontera
Le château.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Commune
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Cadix
Comarque Campo de Gibraltar
Maire
Mandat
Adrián Vaca Carillo
2019-2023
Code postal 11350
Démographie
Gentilé Castellarense
Chisparrero, ra
Population 3 049 hab. ()
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 19′ 00″ nord, 5° 27′ 00″ ouest
Altitude 47 m
Superficie 17 900 ha = 179 km2
Localisation
Localisation de Castellar de la Frontera
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Castellar de la Frontera
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Castellar de la Frontera
Liens
Site web www.castellardelafrontera.es

Castellar de la Frontera est une commune espagnole de la communauté autonome d’Andalousie, située dans la province de Cadix.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la comarque du Campo de Gibraltar au sud-est de la province de Cadix, à 15 km au nord d'Algésiras et à 150 km à l'est de Cadix. Son territoire occupe une superficie de 178,93 km2 et son altitude moyenne est de 27 m[1].

Elle comporte trois noyaux de population, Castellar Viejo, le village originel autour du château, Castellar Nuevo, le village moderne situé dans la plaine à 5 km au sud-est du centre ancien, où vit l'essentiel des habitants, et enfin La Almoraima, un hameau situé à 1 km au sud du nouveau centre.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Sites naturels[modifier | modifier le code]

La plus grande partie du territoire de la commune est située dans le parc naturel de Los Alcornocales, d'une superficie totale de 167 767 ha.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par un fleuve côtier, le Guadarranque, sur le cours duquel sont établis un barrage et un lac artificiel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La commune est dirigée par un conseil municipal de onze membres élus pour quatre ans. Lors des élections du 26 mai 2019, la liste du PSOE-A remporte la majorité absolue avec sept sièges. Le suivant, Adrián Vaca Carillo est élu maire[2].

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2011 2019 Juan Casanova Correa IULV-CA  
2019 En cours Adrián Vaca Carillo PSOE-A  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1900 1920 1940 1950 1960 1970 1981 1991 2000
1 4281 7202 0071 9432 4912 0161 9902 2992 531
2005 2016 - - - - - - -
2 8743 050-------
(Sources : INE)

Éducation[modifier | modifier le code]

La municipalité possède une école primaire Tierno Galván, un institut d'enseignement secondaire Almoraima, un centre d'études pour adultes et une bibliothèque publique.

Économie[modifier | modifier le code]

Les principales activités économiques sont immobilières et hôtelières, liées au secteur du tourisme.

L'agriculture se concentre autour du coton (134 ha), du blé (372 ha), des oranges (200 ha) et des olives destinées à la fabrication des huiles (100 ha).

Équipements et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

La route A-405 traverse la commune du nord au sud et est raccordée avec l'autoroute A-7, dite « autoroute de la Méditerranée », qui relie Barcelone à Algésiras.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune possède une gare ferroviaire de la Renfe située à Almoraima sur la ligne entre Grenade et Algésiras.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Castellar est un bel exemple d'architecture militaire des XIIe et XVe siècles.
  • Alcázar-Palacio du Marquis de Moscoso.
  • Couvent baroque de la Almoraima du XVIIe siècle.
  • Église du divin Sauveur (XVIIe siècle).

Le vieux quartier entouré de murailles fortifiées a été déclaré monument historique en 1963, et est traversé par la fameuse route des taureaux (haciendas d'élevages).

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Le principal plat traditionnel de Castellar de la Frontera est le lapin à la tomate (Conejo con tomate).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Castellar de la Frontera, Institut de statistiques et de cartographie d'Andalousie
  2. (es) « Adrián Vaca Carrillo es proclamado alcalde de Castellar », sur Andalucía Información,

Liens externes[modifier | modifier le code]