Lérida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lleida

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lérida (homonymie).

Lérida
Lleida (ca)
Lhèida (oc)
Lérida (es)
Blason de Lérida
Héraldique
Drapeau de Lérida
Drapeau
Lérida
Vue générale de Lérida. Au fond, la cathédrale de la Seu Vella et le Château de la Suda
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Commune
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Province de Lérida Lérida
Comarque Segrià
District judic. Lérida
Budget 151 794 020 77 €[1] (2007)
Maire
Mandat
Miquel Pueyo (ca) (ERC)
2019-2023
Code postal 25.001 à 22.008
Démographie
Gentilé - léridan, léridane
Population 137 856 hab. ()
Densité 650 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 37′ 00″ nord, 0° 38′ 00″ est
Altitude 227 m
Superficie 21 201 ha = 212,01 km2
Distance de Madrid 468 km
Rivière(s) Le Sègre (Riu Segre)
Localisation
Localisation de Lérida

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Lérida

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Lérida
Liens
Site web www.paeria.cat

Lérida ou Lleida (Lleida en catalan et officiellement, Lérida en espagnol) est une ville située dans la communauté autonome de Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne. Elle est la capitale de la province du même nom. En 2005, elle comptait 125 000 habitants et son aire urbaine 176 000 habitants.

En Catalogne, la forme Lleida est l'unique toponyme officiel de la ville depuis 1980[2].

La ville de Lérida, aux portes de l'Aragon, est une étape du « chemin catalan » du pèlerinage vers Compostelle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pont de Príncep de Viana

Commune située dans le piémont pyrénéen sur le Sègre.

Son centre-ville se trouve à 77 km Ouest-Nord de celui de Tarragone.

Climat[modifier | modifier le code]

Lérida possède un climat méditerranéen à tendance continentale, propre à la vallée de l'Èbre. Sa pluviométrie moyenne est de 375 mm par an avec un maximum au printemps et une sécheresse estivale.

Climogramme de Lleida

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Lérida est habitée depuis au moins l'Âge du bronze, à ses débuts sur la Roca Sobirana (200 mètres d'altitude), sur la rive droite du Sègre.

L'Antiquité[modifier | modifier le code]

À partir du VIe siècle avant J.-C. elle devint la capitale de la tribu ibère des Ilergetes sous le nom d'Iltirta, se défendit contre l'extension carthaginoise[3], puis fut renommée Ilerda après la conquête romaine et intégrée à la Tarraconaise.

En -49 elle fut le théâtre d'une bataille entre Jules César et Pompée lors de la "Guerre civile de César" (Campagne de Lerida) : Lucius Afranius et Marcus Petreius se jetèrent dans la place avec cinq légions, et leur siège par César tel qu'il est raconté par lui-même, constitue l'un des passages les plus intéressants de l'histoire militaire. Afranius et Petreius finirent par capituler, conquis autant par la générosité de César que par sa stratégie. En conséquence de la bataille, la phrase latine videas Ilerdam aurait été utilisée par des gens qui voulaient souhaiter « mauvaise chance » à quelqu'un d'autre.

Sous l'empire romain la ville fut très florissante, battait sa propre monnaie, et reçut le statut de municipe sous Auguste. Elle possédait un pont en pierre sur la rivière (si solide que ses fondations soutiennent un pont moderne aujourd'hui).

À l'époque d'Ausone la ville était tombée en décadence.

Moyen Âge et Temps modernes[modifier | modifier le code]

Les Maures s'en emparent après un siège qui dura de 716 à 719. Les comtes de Barcelone et d'Urgell la reprirent le 24 octobre 1149. Elle devint le siège d'une grande université, la plus ancienne de la couronne d'Aragon, jusqu'en 1717 quand Philippe V la déplaça vers la ville de Cervera. En 1150, la ville de Lérida reçut la Charte de peuplement.

La cathédrale "Seu Vella", bâtiment emblématique de la cité, est érigée de 1203 à 1278.

Lérida souffrit beaucoup (récession,épidémies...) durant la Guerra dels Segadors, et fut le théâtre de trois affrontements :

Elle retrouve toute sa dimension au XVIIIe siècle, mais subit des dommages après des combats lors de la Guerre d'indépendance espagnole.

Elle est reliée au réseau ferré espagnol en 1860.

Au XXe siècle[modifier | modifier le code]

La Llotja de Lleida Convention Center
Aéroport de Lérida-Alguaire

Lérida servi de point clé pour la défense de Barcelone pendant la guerre civile espagnole et fut bombardée intensivement en 1937 et 1938 : Le , attaque de la Légion Condor, devenue tristement célèbre car elle toucha l'école Liceu Escolar de Lleida. Trois-cents personnes perdirent la vie ce jour-là, dont 48 enfants et plusieurs enseignants. La ville fut assiégée et bombardée à nouveau en 1938, avant d'être conquise par les forces nationalistes. Elle compte environ 40000 habitants en 1940.

Après quelques décennies sans croissance de population, elle bénéficia de l'immigration massive des Andalous dans les années 50 et 60, qui a aidé à son dynamisme. Aujourd'hui, elle abrite des immigrants de 146 nationalités différentes.

En 2007, Lérida fut la capitale de l'Année de la culture catalane, et inaugura deux Musées dont le "Château Templier Gardeny" qui abrite un centre d'interprétation de l'Ordre du Temple.

En février 2011, des islamistes demandèrent en mairie l'interdiction des chiens dans la ville, considérés comme animaux impurs. Suite au refus de la municipalité, en septembre et octobre, les piétons se promenant avec des chiens furent harcelés, voire agressés et leurs "toutou" tués (15 exécutions au 10 octobre 2011)[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Lérida est la capitale de la province du même nom. Elle appartient à la comarque de Segrià, dont elle est le chef-lieu.

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

La ville de Lérida comptait 139 176 habitants aux élections municipales du . Son conseil municipal (en espagnol : Pleno del Ayuntamiento) se compose donc de 27 élus.

Parti Élus
Parti des socialistes de Catalogne (PSC)
8 / 27
Convergence et Union (CiU)
6 / 27
Ciudadanos (Cs)
4 / 27
Gauche républicaine de Catalogne (ERC)
3 / 27
Candidature d'unité populaire (CUP)
2 / 27
Parti populaire (PP)
2 / 27
Comú de Lérida
2 / 27

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mandat Maire Parti Majorité
1979-1983 Antoni Siurana PSC
9 / 27
1983-1987 Antoni Siurana PSC
17 / 27
1987-1991 Manel Oronich (1989) CiU
11 / 27
Antoni Siurana (1989) PSC
12 / 27
1991-1995 Antoni Siurana PSC
17 / 27
1995-1999 Antoni Siurana PSC
15 / 27
1999-2003 Antoni Siurana PSC
14 / 27
2003-2007 Àngel Ros PSC
10 / 27
2007-2011 Àngel Ros PSC
15 / 27
2011-2015 Àngel Ros PSC
15 / 27
2015-2019 Àngel Ros
Fèlix Larrosa (es) (2018)
PSC
8 / 27
Depuis 2019 Miquel Pueyo (es) ERC
7 / 27

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture et le tourisme sont les principales activités économiques. Marché agricole. Constructions mécaniques; textiles; chimie; agroalimentaire.

Ouverture de l'aéroport de Lerida depuis le 17 janvier 2010, code aéroport ILD, que trois compagnies aériennes desservent : l'espagnole Vueling et la compagnie low-cost irlandaise Ryanair.

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'université existe depuis 1300. Elle fut pendant très longtemps la seule de Catalogne.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Parc de la Mitjana

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

La Seu Vella, l'ancienne cathédrale. Cloître
La Seu Vella, l'ancienne cathédrale. Détail d'une colonne
  • Cathédrale de la Seu Vella, le monument le plus emblématique ; sa construction commença en 1203, sous la direction de Pere de Coma qui fut le premier maître d'œuvre et l'auteur des plans. Elle fut consacrée sous l'invocation de Santa Maria le 31 octobre 1278. Au XIVe siècle fut achevée la construction du cloître et commencèrent les travaux du clocher qui durèrent jusqu'en 1431. Le cloître gothique trahit des influences maures dans le décor de ses arcades. Cette église fut transformée en garnison jusqu'en 1948. Comme elle avait été désacralisée, une autre cathédrale à Lérida de style plus moderne fut construite. Ce qui fait que Lérida a deux cathédrales.
  • Église Sant Joan de style néogothique (XIXe siècle),
  • Église de Sant Llorenç (XIIe siècle) avec retable (XVIe siècle)) et celle de Sant Martí.
  • Église Santa Maria de Gardeny (rattachée au château de Gardeny).

Monuments civils[modifier | modifier le code]

  • plusieurs édifices médiévaux : Hospital de Santa Maria, palais de la Paeria (siège de la mairie), le château de Gardeny (ensemble installé sur une des deux collines de la ville, formé par le château templier et l'église de Santa Maria de Gardeny),...
  • Parc de la Mitjana, le plus grand parc naturel situé à l'extérieur de la ville.
  • Els Camps Elisis, un jardin dans le style français et romantique anglais avec une grande bâtisse et une zone où sont organisés des concerts et des foires. Il contient la fontaine de la sirène.
  • plusieurs musées et lieux d'art : musée diocésain et régional (Museu Diocesà i Comarcal), musée Morera (peinture), centre d'art de la Panera (art contemporain), salle Cristòfol, salle Mercat del Pla, ou encore l'auditorium municipal Enric Granados.
  • El carrer major, la rue principale (et les rues adjacentes) où se trouvent la majorité des boutiques.

Les quartiers[modifier | modifier le code]

La ville est divisée en plusieurs quartiers, dont celui du centre historique de Lérida.

Personnalités liées à Lérida[modifier | modifier le code]

Monument représentant Indibil (à gauche) et Mandonio.

Indíbil et Mandonio, guerriers ilergètes (IIIe siècle av. J.-C.)

Naissance à Lérida[modifier | modifier le code]

Le compositeur Enrique Granados

Décès à Lérida[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Lérida est le titre d'un titre instrumental de Véronique Sanson, sortie dans son album 7ème, paru en 1979.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Lérida est jumelée avec :

Elle possède également des partenariats avec :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Mairie de Lérida.
  2. Source : Décret 103/1980, du 23 juin 1980, paru au Journal officiel de la Généralité de Catalogne le 16 juillet 1980.
  3. http://www.turismedelleida.cat, "Histoire - Turisme de Lleida".
  4. http://www.ripostelaique.com, "Espagne : à Lérida, les islamistes ne veulent plus voir de chiens impurs !", article de F. Sauriet, publié le 10 octobre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]