Abdallah Farhat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Abdallah Victor Farhat.
Abdallah Farhat
عبدالله فرحات
Portrait d'Abdallah Farhat.
Portrait d'Abdallah Farhat.
Fonctions
Ministre tunisien de l'Intérieur
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Hédi Nouira
Gouvernement Nouira
Prédécesseur Tahar Belkhodja
Successeur Dhaoui Hannablia
11e ministre tunisien de la Défense
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Hédi Nouira
Gouvernement Nouira
Prédécesseur Hédi Khefacha
Successeur Rachid Sfar
Ministre tunisien des Transports et des Télécommunications
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Hédi Nouira
Gouvernement Nouira
Prédécesseur Lassaad Ben Osman
Successeur Abdelhamid Sassi
Ministre tunisien de l'Équipement et de l'Habitat
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Hédi Nouira
Gouvernement Nouira
Prédécesseur Hédi Khefacha
Successeur Lassaad Ben Osman
9e ministre tunisien de la Défense
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Hédi Nouira
Gouvernement Nouira
Prédécesseur Béchir M'hedhbi
Successeur Hédi Khefacha
Ministre tunisien de l'Agriculture
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Bahi Ladgham (1969-1970)
Gouvernement Bourguiba II
Ladgham
Prédécesseur Lassaad Ben Osman
Successeur Tahar Belkhodja
Ministre tunisien des Transports et des Télécommunications
Président Habib Bourguiba
Gouvernement Bourguiba II
Prédécesseur Néjib Bouziri
Successeur Mansour Moalla
Ministre tunisien des PTT
Président Habib Bourguiba
Gouvernement Bourguiba II
Prédécesseur Béchir Ben Yahmed
Successeur Mustapha Filali
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Nationalité tunisienne
Parti politique Néo-Destour/Parti socialiste destourien

Abdallah Farhat (عبدالله فرحات), né le et mort en 1985, est un homme politique tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Ouerdanine dans le gouvernorat de Monastir, il occupe d'abord le poste de ministre des PTT du 20 septembre au . Il devient par la suite ministre des Transports et des Télécommunications (-) puis ministre de l'Agriculture (jusqu'au 29 octobre 1971). Durant son passage au poste de directeur du cabinet du président Habib Bourguiba, en mars 1972, la création d'un poste de vice-président est approuvée par le bureau politique du Parti socialiste destourien (PSD) afin de faire face aux absences présidentielles pour cause de maladie. La combinaison doit consister en l'élection du Premier ministre Hédi Nouira à la vice-présidence puis à la nomination de Farhat comme Premier ministre. Toutefois, le projet est abandonné après la volte-face du président qui souhaite garder sa mainmise sur le pouvoir et ne pas désigner de dauphin[1].

Farhat est ensuite nommé le à la tête du ministère de la Défense. Le , il est transféré à la tête du ministère de l'Équipement et de l'Habitat avant de revenir au ministère des Transports et des Télécommunications le 25 septembre.

Le , il retrouve à nouveau le ministère de la Défense. De plus, après le limogeage de Tahar Belkhodja, il assure brièvement l'intérim à la tête du ministère de l'Intérieur (-).

Lors du congrès du PSD en 1979, Nouira tente de se faire élire secrétaire général. Mais Bourguiba parvient à contrer cette nouvelle tentative d'affaiblissement de son pouvoir et sanctionne les organisateurs du congrès dont Farhat qui est limogé du gouvernement le 12 septembre ainsi que du Bureau politique[1]. Décédé en 1985, il est inhumé au cimetière Sidi Ammar de Radès.

Aujourd'hui, un établissement scolaire situé à Radès porte son nom[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Tahar Belkhodja, Les trois décennies Bourguiba, éd. Publisud, 1998
  2. (fr) Établissements scolaires de la commune de Radès